Investir en bourse : le guide complet pour les nuls

L’investissement en bourse est l’une des méthodes les plus efficaces pour faire croître son capital, c’est pour cela que nous vous proposons de découvrir Comment gagner de l’argent en bourse ?

Pourtant, les particuliers montrent une certaine appréhension à franchir le pas et à se lancer dans le grand bain. Ces doutes sont légitimes, les scandales financiers de ces dernières années ont refroidi de nombreux investisseurs.

Les plongeons boursiers d’Eurotunnel il y a plus de dix ans ou des valeurs bancaires suite à la crise financière il y a peu ont laissé des souvenirs amers. Les performances décevantes des introductions en bourse d’entreprises publiques de premier plan comme EDF ou France Télécom par exemple ne rassurent pas non plus les boursicoteurs les plus frileux.

Et pourtant, la bourse offre toujours des perspectives bien supérieures à l’immobilier ou aux placements sans risque sur livrets et comptes bancaires.



Comment investir en bourse : Tutoriel

Nous avons mis au point un tuto Bourse afin de faire les bons choix et adopter les bonnes pratiques pour augmenter ses chances de réussite dans ses investissements boursiers. 

La première chose à faire est sans nul doute de sélectionner un broker de confiance avec lequel investir en Bourse

A partir du moment où les fonds sont disponibles, il est alors possible d’acheter des actions d’entreprises cotées et de miser sur une hausse du cours de ces valeurs mobilières pour encaisser des plus values.

Nous avons articulé ce tutoriel en 3 étapes avec 3 courtiers qui sont, à notre avis, les plus intéressants sur le marché. Nous présenterons chacun d’eux, leurs avantages et inconvénients principaux.

Étape 1: Choisir un broker 

Comment indiqué en introduction de cette section, le choix de son broker, qui joue le rôle d’intermédiaire entre le trader et les marchés financiers (la Bourse au sens global du terme), est primordial pour s’offrir toutes les chances possibles pour sécuriser son investissement et voir son argent fructifier.

Nous avons sélectionné 3 brokers avec une excellente réputation auprès de ses clients et qui présentent nombre de qualités indispensables : 

eToro 

logo etoro

Le courtier forex CFD eToro occupe la place de leader du segment depuis de nombreuses années. Plusieurs raisons expliquent ce statut d’homme fort du segment.

La première chose, qui fait la différence par rapport à la concurrence, est son accessibilité tout public. En effet, il est reconnu de tous que eToro est clairement orienté pour les investisseurs débutants grâce à la eToro Academy qui permet à tous les profils de trading de se former de manière progressive et plutôt approfondie.

En complément de cette approche théorique, il existe des éléments pratiques comme le compte de démonstration gratuit et la plateforme de trading social. A propos de cet outil innovant, dont eToro est le pionnier, il est composé de 2 éléments principaux :

  • Un réseau social d’échange et de partage autour de l’investissement en Bourse
  • Des fonctionnalités de copy trading – CopyTrader et CopyPorfolio – qui permettent respectivement aux traders de copier un ordre ou le portefeuille complet d’investisseurs expérimentés mis en avant dans le classement produit par le broker les Popular Investors

Il est important de préciser que le broker dispose d’un large éventail d’actifs financiers variés :

  • Paires de devises forex
  • Actions et ETF en achat au comptant ou en CFD trading avec effet de levier
  • Crypto monnaies dont le populaire Bitcoin
  • Matières premières
  • Indices boursiers

Autre point en faveur de l’offre de trading eToro : sa grille tarifaire très compétitive. Elle est parmi la plus basse du marché notamment sur le forex et les actions (offre Zéro Commission sur une large sélection de titres.

Nous comprenons donc sans mal que commencer en Bourse avec le broker eToro est un choix judicieux.

Pour résumer notre avis, voici les principaux avantages et inconvénients de la plateforme de trading en ligne :

Avantages

  • Plateforme de trading social idéale pour les débutants
  • Frais réduits sur le forex et les actions au comptant (Zéro Commission)
  • Achat d’actions en direct (via CTO) ou en CFD (avec effet de levier)

Inconvénients

  • Pas de PEA
  • Outils d’analyse technique peu adaptées aux professionnels
  • Spreads élevés sur certaines famille d’instruments. Ex: les crypto monnaies (Bitcoin)

XTB

Est-il raisonnable d’investir en Bourse avec XTB ? Nous avons plusieurs éléments de réponse.

La plateforme en ligne s’est progressivement imposée en haut du classement des meilleurs courtiers polyvalents. Forte d’une expérience solide sur les marchés financiers et d’une équipe de conseillers professionnels, le broker s’est fait une place de choix qui ne cesse de se consolider au fil des mois.

Le service boursier proposé comprend :

  • Du CFD trading sur une large gamme de produits dérivés : forex, matières premières, action, crypto monnaies (dont Bitcoin), ETF
  • Du placement en Bourse plus traditionnel via un Compte Titre Ordinaire (CTO). Il est regrettable que le Plan Epargne Action (PEA) ne soit pas encore inclus
  • Des plateformes variées et fiables comme Xstation 5 sur navigateur et l’application Xstation Mobile pour les smartphones et tablettes
  • Des frais de courtage compétitifs, notamment sur le forex et l’achat d’actions physiques de société cotée (offre Zéro commission jusqu’à 100k euros mensuels)
  • Des outils avancés d’analyse technique qui conviennent aussi bien aux investisseurs débutants qu’expérimentés
  • Des offres de formation regroupées dans la XTB Academy
  • Un service client reconnu pour sa réactivité et son professionnalisme

Le courtier XTB propose des services à 360°, ce qui est un gage de fiabilité, au-delà de sa régulation irréprochable en France et en Europe. Il est très facile de s’assurer une gestion de portefeuille avec un risque minimum sur ses ordres avec les options de Take Profit / Stop Loss à définir directement sur graphiques.

Avantages

  • Plusieurs types de comptes : Démo, Risque Limité, Standard et Professionnel
  • Vaste gamme de produits financiers avec frais très avantageux sur Euronext Paris
  • Achat de titres boursiers au comptant ou en CFD (avec effet de levier)

Inconvénients

  • Pas de PEA disponible
  • Délai de traitement des demandes de retraits
  • Frais élevés sur les bourses US

Admiral Markets

logo admiral markets devient admirals

Que doit-on penser de l’option d’investir son capital avec Admiral Markets ? Focus sur cette stratégie de placements boursiers.

A l’image de eToro, Admiral Markets est une plateforme de courtage expérimentée avec une présence sur les marchés depuis 20 ans. Tout investisseur, qui compte suivre un plan efficace, a déjà dû entendre parler du broker. Il possède plusieurs cordes à son arc. Voici les principales caractéristiques de son offre de trading :

  • Un catalogue de produits financiers variés :
    • Le forex
    • Les actions sous la forme de CFD (spéculation à la hausse ou à la baisse du cours avec effet de levier) ou d’achat de titres physiques d’une entreprise cotée
    • Les matières premières
    • Les crypto monnaies dont le Bitcoin
    • Les indices boursiers (CAC 40, DAX 30, NASDAQ 100, etc.)
    • Les trackers les plus dynamiques du segment
  • Un accès aux principaux marchés internationaux : Paris, New York, Londres, etc.
  • Une plateforme de trading social dès 1000 euros de dépôt
  • Un service client en plusieurs langues
  • Un accompagnement personnalisé de formation
  • Un compte démo gratuit pour s’entraîner sans aucun risque
  • Diverses plateformes et comptes selon le profil de l’investisseur

De plus en plus de traders font appel aux services boursiers Admiral Markets puisque le courtier s’efforce d’optimiser sa plateforme et son offre avec des options supplémentaires, tout en maintenant une fiabilité exemplaire. Faut-il investir en Bourse avec Admiral Markets ? Oui, si le courtier répond à ses besoins réels.

Récapitulons, dans le tableau ci-dessous, les avantages et inconvénients du broker :

Avantages

  • Plateforme régulée par de nombreux organismes
  • Protection contre le solde négatif
  • Investissement en action au comptant (via CTO) ou spéculation CFD (avec effet de levier)

Inconvénients

  • Pas de PEA
  • Site web peu ergonomique
  • Frais de gestion élevé (inactivité)

Ouvrir son compte 

Détaillons désormais comment ouvrir un compte trader pour pouvoir passer un ordre en Bourse avec eToro.

Tout commence à partir du portail du site web ou de l’application mobile. Il suffit de cliquer sur le bouton Rejoignez maintenant.

Une nouvelle page s’ouvre avec un premier formulaire à remplir avec plusieurs informations personnelles à donner : nom d’utilisateur, mail de contact et mot de passe. Cocher les 2 cases sur les conditions d’utilisation et valider l’inscription avec le bouton Créer un compte. Il est aussi possible de réaliser une ouverture rapide en utilisant ses réseaux sociaux comme Facebook et Google.

Un mail de confirmation est envoyé avec un lien d’activation. Il suffit de l’utiliser pour confirmer son email et passer à l’étape suivante.

Le profil utilisateur est à compléter avec des données plus complètes : nom, prénom, pays de domiciliation, téléphone. Un questionnaire KYC (Know Your Customer) est à renseigner pour une évaluation en directe de ses compétences en tant qu’investisseur. Cela permet au courtier eToro de fournir les recommandations d’usage quant au risque réel de perdre son capital.

Enfin, des documents sont à envoyer au support client pour vérifier son profil : pièce d’identité (CNI ou passeport) et justificatif de domicile (facture d’électricité, d’eau, de téléphone ou dernier avis d’imposition).

Déposer des fonds 

Avant d’investir en Bourse, il est incontournable de déposer de l’argent sur compte de trader. Ces fonds réels permettent de passer un ordre réel impactant les marchés financiers.

eToro propose diverses solutions de dépôt. Le minimum à payer est de 200$ (ou devises équivalentes euros / livres sterling après conversion). 

Depuis son espace client, rendez-vous dans la section Dépôt. Plusieurs critères sont à remplir :

  • Montant du dépôt
  • Devise favorite : dollars, euros, livres sterling
  • Méthode de paiement

Le choix est large avec ce courtier :

  • Carte de crédit / débit Mastercard, Visa ou American Express
  • Virement bancaire
  • Paypal
  • Portefeuilles électroniques Skrill ou Neteller
  • Autres solutions de paiement. Ex: Klarna Sofort, GiroPay, iDeal

Pour la grande majorité, le capital est disponible instantanément. Les transactions par virement bancaire peuvent demander entre 1 et 3 jours de traitement.

Acheter vos actions

eToro met tout en œuvre pour faciliter au maximum l’achat d’actions, même pour les investisseurs les plus novices.

Lorsque le capital d’investissement est disponible, le client doit se rendre dans la section Marchés. 2 choix s’offrent à lui pour choisir les titres qui vont composer son portefeuille de placement.

Soit il connaît le nom (désignation complète, nom court ou encore identifiant ISIN) et il saisit sa recherche dans la barre en haut de l’écran dédiée à cet usage. Soit il parcoure le menu traitant des actions de sociétés cotées en Bourse, consulte les fiches d’analyse technique et les graphiques pour mener une analyse puis sélectionne manuellement l’action (ou les actions) en adéquation avec son placement d’investissement.

Pour confirmer la sélection, le trader clique sur le produit. Une nouvelle page s’ouvre où il faut renseigner les paramètres de la transaction :

  • La somme à investir en Bourse
  • Le niveau de leverage pour ceux qui préfèrent les placements à court terme, en profitant de la hausse ou de la baisse du cours d’un titre boursier. Si le client garde le leverage à X1, la ligne s’ajoute directement au portefeuille CTO intégré à l’offre de trading eToro
  • Les niveaux de Take Profit et Stop Loss pour optimiser sa gestion du risque, tant au niveau des gains encaissés que des pertes envisagées

Tandis que ces différents paramètres sont correctement remplis, l’investisseur peut confirmer son passage d’ordre. Les fonds sont alors ôtés du solde d”espèces disponibles.


Les intermédiaires financiers

Avant de se lancer dans l’aventure boursière, il est capital de bien s’entourer. Vous allez confier votre épargne, le fruit de votre labeur, à des intermédiaires financiers, vous devez pouvoir avoir en eux une confiance absolue. Quels qu’ils soient (banquiers, courtiers, émetteurs, conseillers ou analystes…), leur probité doit être reconnue et ils doivent vous offrir une vraie valeur ajoutée.

intermédiaire financier

Vérifiez que les services qu’ils vous proposent correspondent aux frais qu’ils vous demandent. Il n’y a pas de secret, comme pour un téléviseur ou une machine à laver, comparez les offres afin de déterminer le rapport qualité-prix adapté à vos besoins.

Les courtiers ou brokers

Le courtier est le seul intermédiaire financier indispensable pour vous lancer en bourse. On oublie souvent que la bourse a près de 800 ans et qu’elle n’a pas tant évolué que çà. Le principe fondamental de la bourse reste celui d’un marché de valeurs réunissant des acheteurs et des vendeurs.

Leur nombre se comptant en millions, il a fallu créer un rôle de gestionnaire, capable d’interagir à la fois avec les clients finaux et le reste de la place boursière.

Le courtier a donc pour rôle principal de vous offrir une interface simple et compréhensible avec la bourse en elle-même, mais aussi de répondre aux demandes du régulateur et de travailler de concert avec le dépositaire (l’organisme qui tient à jour le registre des propriétaires des titres).

Il se doit de vous proposer les outils vous permettant de rechercher les titres qui vous conviennent et de les échanger dans les meilleures conditions possibles.

Découvrez eToro le broker régulé et 100% fiable qui vous offrira une interface simple et intuitive. Cette plateforme de trading est l’une des plus complètes sur le marché, vous retrouverez des outils adaptés pour les débutants et les traders plus expérimentés ainsi qu’une large gamme de produits financiers.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Aujourd’hui il y a deux grandes familles de courtiers aux caractéristiques très différentes. La première famille, la plus accessible (bien que souvent la plus onéreuse) est celle des services offerts par votre banque traditionnelle. Les comptes-titres et PEA que vous proposeront votre agence bancaire du coin de la rue ont l’avantage d’être intégrés à vos autres services financiers, mais c’est bien le seul.

courtier ou broker

Leurs défauts sont multiples :

  • trop chers
  • offrant accès à peu de marchés
  • très limités sur les produits dérivés
  • il est également parfois difficile d’avoir un spécialiste de la bourse au bout du fil pour régler les problèmes qui sortent de l’ordinaire.

Passons donc rapidement sur ces courtiers bancaires pour nous intéresser aux courtiers spécialisés en bourse, les “pure players“. Ils connaissent un nouvel âge d’or fulgurant grâce à Internet après avoir dû traverser une période de disette depuis la dématérialisation des transactions financières.

Les courtiers spécialisés en bourse en font leur cœur de métier, ils disposent donc d’une infrastructure complète, d’outils perfectionnés et de tarifs de plus en plus compétitifs qui rendent la bourse accessible à tout le monde, même pour des montants d’ordres inférieurs au millier d’euros.

Certains courtiers se sont généralisés par la suite, profitant du succès de la banque en ligne, en particulier lorsqu’ils sont devenus des filiales de groupes bancaires.

Boursorama appartient à la Société Générale depuis l’origine, tandis que Fortuneo a été racheté par le Crédit Mutuel en 2006. Pour d’autres, l’activité de courtage en bourse reste leur unique activité, on peut citer Bourse Direct ou Binck.

Enfin, de nouveaux courtiers alternatifs ont fait leur apparition, en particulier sur le Forex et les CFD. Si ceux-ci proposent des produits financiers, on ne peut pas à proprement parler de produits de bourse car ils ne sont pas listés, mais nous y reviendront plus tard.

Les teneurs de marché ou market-makers

Le market maker ou teneur de marché a pour rôle de proposer un prix à l’achat et à la vente sur une valeur boursière. Si vous passez un ordre d’achat sur 100 actions Total, il y a de bonnes chances pour que celui-ci soit exécuté face à un market-maker, bien qu’il puisse également l’être face à un autre particulier.

Vous n’avez pas besoin de payer directement un market-maker, pour être tout à fait exact sa marge est déjà incluse dans l’écart entre le prix de vente et le prix d’achat qu’il vous propose.

Dans le cas des actions, vous ne saurez sans doute pas que vous avez affaire à un market-maker. En revanche, lors d’un achat d’obligations, d’options, de trackers ETF ou d’autres produits dérivés (turbos, warrants, Forex, CFD), celui-ci est presque toujours nécessaire à la réalisation de la transaction car ces marchés sont peu liquides.

market makers

S’il n’y avait pas de market-maker, vous auriez beaucoup de mal à acheter ou à vendre des produits dérivés, des trackers ou des titres en dehors des 40 plus grosses actions du CAC 40.

Sachez qu’à l’origine, le rôle de market-maker était souvent assuré par le courtier lui-même, ce qui lui permettait de compléter confortablement sa marge. Toutefois, cette situation génératrice de conflits d’intérêt s’est raréfiée, cela reste néanmoins le cas en ce qui concerne le Forex et les CFD par exemple.

Sociétés émettrices

Comme leur nom l’indique, les sociétés émettrices sont celles qui émettent les produits financiers. Dans le cas des actions ou des obligations, la société émettrice est l’entreprise qui souhaite lever des capitaux. Pour ce qui est des trackers ETF, l’émetteur est un gestionnaire de fonds qui commercialise ainsi des parts de fonds.

tracker ETF

Enfin, pour les warrants, les turbos, les certificats ou tous les autres produits de bourse, l’émetteur est la société qui garantit la valeur du produit (une banque dans la plupart des cas). La fiabilité d’un émetteur est très importante car vous prenez un risque de crédit sur lui : si l’émetteur fait faillite, il va être très long et compliqué de récupérer la totalité de la valeur intrinsèque de votre produit.

Le régulateur

Paradoxalement, la régulation Française est très simple puisqu’un seul acteur régule à la fois les sociétés émettrices, les courtiers et les teneurs de marché, il s’agit de l’Autorité des Marchés Financiers, l’AMF.

En plus d’assurer la protection des investisseurs, l’Autorité des Marchés Financiers a le pouvoir d’éditer des règlements, de contrôler les acteurs de la place financière et de sanctionner les contrevenants.

Il est également possible de saisir le médiateur de l’AMF en cas de conflit avec un intermédiaire financier. Toutefois, cela ne devrait pas vous arriver si vous suivez quelques conseils de prudence, nous ne pouvons que vous recommander la lecture régulière du site web de cet organisme.

amf régulation

En effet, en plus de dossiers complets et à jour en matière d’investissement, il contient par exemple les déclarations des dirigeants lors d’achat ou de ventes d’actions de leurs entreprises ainsi que les résultats de ces dernières, une véritable mine d’or pour juger de la bonne santé d’une société.


Dans quelles Actions et Crypto-monnaies notre équipe investit-elle ?
abonnement newsletter droitdunet
Ceci n'est en aucun cas un conseil d'investissement. A tout moment, vous restez libre de vos décisions.

Les différents produits

En matière d’investissement, il faut savoir diversifier et en bourse, on ne trouve pas que des actions. Depuis quelques années, les opérateurs boursiers ont étendu leur offre, à destination des particuliers ou des investisseurs professionnels.

On peut ainsi trouver des options sur le marché Taïwanais à la bourse européenne Eurex, de très nombreux ETF (aussi appelés Exchange Traded Funds ou trackers) sur toutes les stratégies possibles et imaginables ainsi que pléthore de produits dérivés listés à destination des particuliers (warrants ou turbos).

Produits listés ou de gré-à-gré

Contrairement aux idées reçues, les plus gros marchés au monde ne sont pas boursiers. En effet, le Forex et les produits de taux sont principalement négociés de gré-à-gré entre professionnels, on parle alors de marché OTC (over-the-counter en anglais). La majorité de ces marchés n’est pas accessible aux particuliers : la taille d’un ordre est généralement supérieure au million d’Euros et peut atteindre plusieurs centaines de millions.

Pour d’autres produits comme les matières premières ou les obligations, seule une partie des échanges a lieu en bourse. Il s’agit alors des contrats les plus standardisés et les plus liquides qui peuvent servir de prix de référence pour d’autres actifs. C’est aussi le cas pour les produits dérivés, il faut savoir différencier les options listées avec celles négociées de gré-à-gré directement avec un intermédiaire (c’est le cas de la totalité des options binaires).

marché de gré à gré

Il y a trois avantages à utiliser des produits listés et donc la bourse : la liquidité, la sécurité et la garantie d’un prix de marché. Le carnet d’ordre centralisé offert par les bourses permet d’accueillir un grand nombre d’acheteurs et de vendeurs que ne pourrait pas gérer un intermédiaire financier ayant des relations bilatérales avec chacun d’entre eux.

La présence d’une chambre de compensation réduit le risque de crédit de la bourse : si votre contrepartie n’est pas en mesure de vous payer, c’est cette chambre de compensation qui garantira votre paiement et s’occupera de ses appels de marge. Enfin, la transparence des marchés boursiers en matière de prix s’oppose à l’opacité qui règne sur les marchés de gré-à-gré.

L’usage du gré-à-gré se justifie à partir du moment où la complexité ou la spécificité du produit font qu’il ne pourrait pas être côté en bourse. Les options binaires en sont le parfait exemple puisqu’elles combinent une durée de vie courte et des prix d’entrée et par conséquent des prix de sortie différents pour tous les acheteurs. Sur le Forex les volumes colossaux et la complexité de la livraison des devises compliquent également le passage à une plateforme listée.

Actions, obligations

Les actions sont traditionnellement les produits phares des bourses. Bien que les obligations soient davantage négociées de gré-à-gré depuis les années 80, elles opèrent un retour en force ces derniers temps. On trouve tous types d’actions en bourse en fonction des plateformes et des secteurs sur lesquelles elles sont listées.

La majorité des plus grandes entreprises est cotée en bourse, cela leur permet de lever des fonds plus rapidement et à moindre coût. Leurs actionnaires gagnent aussi une flexibilité accrue : ils peuvent augmenter ou réduire leurs parts à tout moment. Des entreprises de taille beaucoup plus réduite ont également fait le choix d’entrer en bourse, à la fois pour lever des capitaux et pour s’offrir une visibilité. Il est aussi possible d’acheter des obligations en bourse, bien que l’univers de titres soit beaucoup plus réduit que pour le marché OTC.

eToro propose plus de 2000 actions disponibles sur 13 marchés financiers différents avec notamment l’accès aux actions les plus cotées comme l’action Apple. Avec sa politique zéro commission, vous pouvez ouvrir et fermer une position sur des actions sans payer aucune commission.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Trackers, produits dérivés

Les trackers sont des fonds d’investissement cotés, aussi appelés ETF (Exchange Traded Funds). La majorité d’entre eux réplique la performance d’un indice boursier, bien que d’autres permettent de jouer sur la santé d’un secteur (industrie, matières premières, etc.) voire de jouer la baisse d’un titre ou la hausse des taux d’intérêts. Ces dernières années, les trackers sont devenus les produits les plus en vue en bourse.

Le titre le plus échangé à la bourse de New York est d’ailleurs un tracker sur l’indice Standard & Poor’s S&P 500. Leur principal atout est de pouvoir investir dans un indice avec le coût très faible d’une transaction habituelle, des frais de gestion réduits et des tailles d’ordres réduites à quelques centaines ou milliers d’euros.

etf

Il existe de nombreux produits dérivés disponibles en bourse, ceux que l’on dénomme produits de bourse sont d’ailleurs commercialisés auprès des particuliers. Ces produits connus sous le nom de warrants, de turbos ou de certificats offrent un effet de levier via un mécanisme d’emprunt qui multiplie l’amplitude des gains ou des pertes. Si celui-ci est très attractif car il promet des rendements attrayants, il a aussi la capacité de faire fondre votre capital comme neige au soleil et doit donc être utilisé avec précaution et parcimonie.

La bourse est donc un univers complet et en constante évolution qui vous offrira forcément des opportunités d’investissement adaptées à vos besoins. Vous pouvez désormais y investir quelques centaines à coût réduit pour tâter le terrain et faire vos premières armes. Les meilleurs traders sont loin d’avoir tous un bagage de connaissances techniques et financières de doctorant : l’apprentissage par la pratique reste prédominant, c’est aussi la méthode la plus efficace.

Retrouvez nos dossiers sur différents moyens d’investissement :


Quelles actions choisir pour commencer en bourse ?

Nous connaissons à présent la ligne directrice à suivre pour placer son argent et acheter des actions ou des trackers (ETF = Exchange Traded Funds). Mais quel conseil investir dans quelles actions ou ETF ?

Nous avons fait une sélection serrée de titres qui, à notre avis, sont idéaux pour débuter un portefeuille boursier avec un rendement quasi assuré. Notre sélection de valeurs comprend 3 entreprises présentes dans le CAC 40, qui est l’indice qui mesure les performances des 40 plus grandes entreprises en France, 1 société cotée sur le marché américain (NASDAQ 100) et 1 entreprise présente au DAX 30 en Allemagne :

  • LVMH : Moët Hennessy Louis Vuitton qui est un groupe financier spécialisé dans les produits de luxe. Ex : maroquinerie, vins et spiritueux, montres et joaillerie. Croissance de +55% sur l’année écoulée avec une valeur unitaire de 625 euros. Disponible sur Euronext Paris
  • Pernod Ricard : société spécialisée dans les boissons alcoolisées. Progression de +21% sur l’année écoulée avec un prix par action de 177.05€. A négocier sur Euronext Paris
  • Vivendi : groupe spécialisé dans les médias, la diffusion de contenus et la communication. Ex: GameLoft, Canal +. Croissance de + 35.22% sur an. Prix unitaire : 32.67 euros. Disponible sur Euronext Paris
  • Alphabet Inc qui est le groupe financier en possession de Google. Cette société est cotée au NASDAQ 100 aux Etats-Unis. Son évolution est très importante depuis 1 an environ. Son cours bat des records à chaque session. Son valeur unitaire actuelle = 2880$. Plus 75.88% sur 52 semaines
  • Adidas AG. Le célèbre équipementier connu à l’international et sponsor de nombreuses disciplines et athlètes. Sa croissance est plutôt sereine après la pandémie de COVID-19. + 19.03% sur une année avec un prix à l’action de 302.40 euros.

Ces 5 valeurs mobilières représentent un panaché intéressant des opportunités à saisir, en réduisant au maximum les risques de perte en capital. Ces 5 actions sont des valeurs dites sûres puisque présentes dans les indices nationaux de mesure. La confiance des investisseurs est acquise par la solidité financière de la société et la gestion saine de la stratégie commerciale de chacun des groupes financiers présentés.

Nous ajoutons à ce conseil de placement qu’il est très important de se renseigner le plus possible sur un futur investissement afin d’évaluer le plus justement possible le ratio rendement / risque.

Une stratégie alternative est envisageable pour réduire encore ce niveau de risque sur le long terme. C’est l’investissement dans les trackers (ou ETF / fonds indiciels) qui sont la réplique la plus fidèle possible des actions constitutives de l’indice de référence (type CAC 40). En un seul achat, on devient propriétaire de toutes les actions de cet indice, tout en bénéficiant d’un risque dilué. Par contre, le rendement sera sûrement moins important puisque lui-même réparti entre celui de toutes les sociétés présentes.


Les 4 enveloppes pour investir en bourse

Voyons à présent les 4 différentes enveloppes fiscales envisageables pour investir en Bourse :

  • Le Plan Epargne Action ou PEA
  • Le Compte Titre Ordinaire ou CTO
  • Le PEA – PME
  • Le contrat d’assurance vie

Le PEA

Le PEA est l’enveloppe fiscale préférée des investisseurs français puisqu’il est doté d’avantages fiscaux très intéressants. Evoquons rapidement ses caractéristiques :

  • Versements plafonnés à 150k euros
  • Actions majoritairement de sociétés européennes, ainsi que des trackers spécialement bâtis pour être éligible au PEA
  • Exonération d’imposition à partir de 5 ans de détention sur toutes les plus values réalisées. Seules les charges sociales (17.2%) sont à régler lors du retrait des fonds
  • Seuls les montants redirigés vers un compte bancaire sont soumis à la taxation. Les dividendes encaissés ainsi que les plus values stockées sur le PEA peuvent être réinvestis
  • Un seul PEA par personne. Possible d’en disposer de 2 par foyer (avec conjoint) et d’un 3ème supplémentaire pour le Plan Epargne Action jeune (jusqu’à 25 ans et limité à 20 000€)
  • En cas de retrait du PEA avec 5 ans, le compte est automatiquement clôturé

Le compte-titre

Le compte Titre est l’enveloppe fiscale favorite des traders qui veulent profiter de toutes les opportunités de la Bourse mondiale. Le CTO n’est soumis à aucun réelle contrainte : pas de plafonnement de versement, accès à tous les marchés internationaux (avec restriction géographique possible selon le courtier) et grande diversification de portefeuille (action, ETF, obligation, future, warrant, etc.).

C’est le couteau suisse qui est inclus dans toutes les offres de courtage lorsqu’on s’inscrit chez un broker donnant accès à l’achat de titres au comptant.

Côté fiscalité, aucun avantage notable. C’est la flat tax ou Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) qui s’applique. A savoir, 17.2% de contributions sociales et 12.8% d’impôts. Il est possible de réduire cette charge fiscale selon son Taux Moyen d’Imposition (TMI). Il est possible de bénéficier d’une fiscalité progressive, notamment sur les dividendes, selon son TMI. Moins on déclare, moins on paie sur ses plus values encaissées.

Le CTO est idéal pour tous ceux qui désirent ne pas se limiter dans leurs investissements en Bourse.

Le PEA – PME

Le PEA – PME est un compte de placements en Bourse qui bénéficie d’avantages similaires au Plan Epargne Action classique : exonération d’imposition après 5 ans de détention. Forfait social lors des retraits. La différence majeure avec son aîné, le PEA – PME permet d’investir encore plus directement dans l’économie française en soutenant financièrement via des actions d’une entreprise basée en France type PME et ETI (Petites et Moyennes Entreprises / Entreprise de Taille Intermédiaire).

Le choix d’actifs est moins large mais l’engagement est plus personnel. Une sorte de passerelle naturelle vers les Investissements Socialement Responsables ?

L’assurance vie

Le contrat d’assurance vie est encore à l’heure actuelle une enveloppe fiscale très appréciée des épargnants français. C’est un véhicule de placement financier qui présente des avantages notables :

  • L’accès aux meilleurs produits boursiers dans des formats moins risqués comme les OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) ou SICAV
  • La possibilité d’opter pour une gestion libre, profilée ou sous mandat, selon ses compétences et le temps à y accorder
  • Des frais de gestion relativement faibles
  • Un paramétrage très personnalisé : profil défensif, équilibré, dynamique et offensif selon le niveau de risques toléré
  • Des droits d’entrée et de versement ouverts à tous. A partir de 30 euros pour les moins chers. Souvent 1000€ pour les plus populaires
  • Une fiscalité avantageuse après 5 ans puis 8 ans de détention
  • Un excellent moyen de faire fructifier efficacement son capital pour financer ses projets à moyen et long terme

De plus, l’assurance vie se démocratise un peu plus encore avec les plateformes en ligne nouvelle génération (type Nalo, Mon Petit Placement ou encore Yomoni) qui offrent plus de services, tout autant de sécurité, avec moins de frais de gestion.


L’essentiel à savoir pour investir en bourse

Lorsqu’on investit en bourse, on achète ou on vend des titres sur les marchés financiers. Si vous réalisez un tel investissement, vous pouvez profiter de plus-values. En clair, vous ferez des profits si vous vendez un titre à un prix plus élevé que celui auquel vous l’avez acheté, ce qui est possible à cause de l’évolution du coût des titres sur les marchés boursiers.

Investir en bourse est tentant, car c’est un business qui peut rapporter gros. Toutefois, il est bon d’indiquer qu’un mauvais investissement peut engendrer des pertes. Pour mettre toutes les chances de votre côté, découvrez dans les lignes suivantes l’essentiel de ce qu’il y a à savoir pour investir sereinement en bourse. Pourquoi investir en bourse ?

L’investissement en bourse est intéressant à cause principalement de sa rentabilité. En effet, la rentabilité financière des actifs boursiers est assez importante sur le long terme. En tout cas, elle est plus satisfaisante que faire un investissement bancaire standard ou un investissement immobilier. Il faut toutefois indiquer que cette rentabilité est très variable et n’est pas un acquis, car la fluctuation possible des cours est à prendre en compte. Mais quoi qu’il en soit, sur le long terme, la rentabilité des actifs boursiers est en moyenne de 10 % par an. Si vous décidez d’investir en bourse, votre argent va « travailler » et vous obtiendrez évidemment une rémunération de votre capital. Il est vrai que l’impôt appliqué sur les plus-values est parfois un frein à l’investissement sur les marchés financiers. Mais il existe plusieurs niches qui permettent de ne pas trop sentir l’impact de la fiscalité.

Investir en bourse

En plus de la rentabilité, l’investissement en bourse est apprécié pour sa flexibilité. Sur ce point, il s’avère que la quasi-totalité des marchés boursiers est liquide, ce qui fait que l’investisseur récupère très vite les fonds qu’il a engagés. Ce n’est pas le cas, par exemple, d’un fond bloqué sur plusieurs années, notamment dans le cadre d’une assurance vie. Si vous investissez en bourse, vous pouvez récupérer votre capital à tout moment sans pour autant perdre l’ensemble des bénéfices que vous avez obtenus. En outre, les fonds étant disponibles, vous avez la possibilité de gérer votre argent en temps réel et de faire votre placement en vous fiant à l’actualité financière, à vos besoins ou à l’embonpoint financier d’un secteur. Si vous souhaitez avoir la main mise sur votre capital, investir en bourse vous satisfera pleinement.

Par ailleurs, il est possible de diversifier ses investissements sur les marchés financiers. C’est une bonne chose qui fait que la bourse plait de plus en plus. Si vous diversifiez vos investissements sur le marché financier, en cas de chute d’un secteur, vous pouvez tous même espérer une bonne rentabilité sur un autre secteur. La diversification est une pratique à mettre en place quand on débute en bourse. En effet, face au nombre important des actifs financiers disponibles, elle permet aux novices, et même aux plus anciens, de trouver les placements qui leur conviennent le plus.

Le broker eToro propose la fonction CopyTrader, grâce à cette fonctionnalité les traders pourront choisir les meilleurs traders à copier, mais également ce fier à leurs scores de risque pour s’assurer que le risque global reste convenable.

4,9/5
4.9/5
Tentez votre chance sur les marchés avec eToro ! Débutez l'esprit serein avec un compte de trading virtuel.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.


Comment investir en Bourse ?

Il n’est pas compliqué d’investir en bourse. Le but de la manœuvre est d’acheter et vendre des actions. Pour cela, vous devez ouvrir un compte spécial dont les plus connus sont le compte titres et le PEA. Mais il faudra choisir un intermédiaire financier habilité qui permettra à vos ordres d’être exécutés. Deux choix se présentent à vous à ce niveau. Vous pouvez en effet ouvrir un compte dans une banque traditionnelle ou passer par un courtier en ligne. La deuxième option est la plus intéressante, car les frais auxquels vous aurez à faire face sont généralement plus faibles que ceux des banques traditionnelles. Toutefois, les courtiers en bourse sont nombreux. Pour en choisir, vous devez donc considérer un certain nombre de critères.

Sachez qu’il vous faudra déterminer votre profil d’investisseur en bourse. Le choix de votre courtier en dépend. Si vous êtes du genre très actif, vous ne devez pas choisir le même broker qu’un investisseur qui passe un ordre de bourse par mois. Après avoir déterminé votre profil, trouvez votre courtier en analysant des points importants tels que sa réputation, sa solidité financière et son historique. Aussi, faites attention aux frais de courtage. Ces frais représentent ce que le courtier prélèvera sur chacun de vos ordres pour se rémunérer. Lorsque vous achetez un fonds ou un titre de bourse, vous devez payer une commission à votre broker qui est généralement une petite somme d’argent. Toutefois, cette somme d’argent varie d’un courtier à un autre et dépend de plusieurs facteurs. La commission est généralement un tarif fixe ou un pourcentage de l’ordre passé. Il est mieux de préférer un broker dont les frais de courtage ne sont pas élevés. Ne privilégiez pas non plus un intermédiaire qui applique une tarification trop basse, car des pièges peuvent s’y cacher.

Après avoir ouvert votre compte pour investir en bourse par le biais d’un courtier et y avoir versé un capital initial, vous pouvez commencer vos activités boursières. Vous aurez ainsi la possibilité d’acheter une action en passant un ordre d’achat. Et en fonction de votre stratégie, vous pouvez décider de garder l’action achetée dans votre portefeuille ou la vendre afin de réaliser du profit.

Un autre broker de référence du moment : Admirals (anciennement Admiral Markets)

4.8/5
Admiral est une référence de l’investissement en bourse. Ce broker donne accès à la plateforme MetaTrader et ses indicateurs. Ainsi, il convient parfaitement aux traders qui font de l’analyse technique : day trader, forex traders et autres. Il est également possible d’ouvrir un compte démo avant de commencer à trader avec de l’argent réel. C’est parfait pour commencer à investir en bourse.
Consultez notre test complet

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur


Le fonctionnement de la bourse

La compréhension du fonctionnement de la bourse et des marchés est indispensable afin d’éviter les mauvaises surprises ou les situations délicates. Rien de plus désagréable que de se retrouver avec une position ouverte durant un long week-end à cause d’un ordre envoyé trop tard ou de devoir payer des frais supplémentaires suite à une mauvaise manipulation.

Heures d’ouverture

Il existe deux types de cotation à la bourse de Paris, la cotation en continu qui contient la majorité des grandes valeurs boursières, par exemple celles des indices CAC 40 ou SBF 120 et la cotation au fixing qui ne concerne que quelques valeurs peu liquides de petites entreprises.

La cotation en continu fonctionne en fait en trois étapes. De 7h45 à 09h00 les investisseurs matinaux et les teneurs de marchés commencent à remplir le carnet d’ordres (voir ci-dessous), ils ne sont toutefois pas exécutés immédiatement (aucune transaction n’est réalisée).

apple wallstreet

Ce n’est qu’à 09h00 que l’opérateur de la bourse, Euronext dans le cas de Paris, mettra les acheteurs face aux vendeurs pour déterminer le prix d’ouverture. La séance sera ensuite continue jusqu’à 17h30, les cours évolueront, rythmés par la publication des statistiques, des actualités des différentes entreprises et des transactions effectuées. Elle sera ensuite interrompue durant cinq minutes, le temps que les ordres s’accumulent à nouveau pour déterminer le cours de clôture de la journée.

Cycle de règlement-livraison

Une transaction boursière n’est pas terminée une fois les titres achetés ou vendus, ils doivent ensuite être payés (réglés) et acheminés du vendeur à l’acheteur (livrés). C’est à ce moment-là que les courtiers entrent en contact avec la bourse et la chambre de compensation pour échanger titres et paiements.

Le cycle de règlement-livraison est de deux jours ouvrés en France. En l’absence de jours fériés, cela signifie qu’un achat de titres ayant pour date de transaction le lundi aura pour date de valeur le mercredi. Dans les faits et dans la majorité des cas l’argent sera en fait débité le lundi même par votre courtier, en revanche en cas de revente de titres l’argent ne sera disponible que le mercredi.

Prudence est donc de mise : vous pourriez être pénalisé par des agios si vous retirez cet argent avant la date de valeur.

Carnet d’ordre

Le carnet d’ordre est le cœur du mécanisme de bourse, c’est aussi une mine d’or qui contient de nombreuses informations sur la tendance à court terme. Prenons le cas d’une action de la société TROPIGLU, fabricant des colles tropicales à base de guacamole. Au cours de la séance, les acheteurs et les vendeurs placent des ordres, pour la plupart situés autour du dernier prix de transaction.

Action TROPIGLU, dernier cours : 19.00
AchatVente
QuantitéPrixPrixQuantité
10018.9019.10200
40018.8019.20300
10,00018.7019.3010,000

On peut déjà remarquer que plus on s’éloigne du dernier cours connu (19.0€), plus la liquidité est importante. Cela s’explique par la présence de teneurs de marché (les market-makers évoqués plus haut), ceux-ci ont besoin d’une certaine marge pour gagner de l’argent et ne seront prêts qu’à exécuter les ordres les plus importants. Toutefois, d’autres teneurs de marché plus agressifs proposeront des tailles plus petites en réalisant de l’arbitrage à haute-fréquence.

Imaginons que vous souhaitiez acheter 100 actions, vous pouvez par exemple vous placer à la meilleure offre (19.10 €), vous serez alors instantanément exécuté. Vous achèterez vos actions à 19.10 € et le carnet d’ordre sera modifié :

Action TROPIGLU, dernier cours : 19.10
AchatVente
QuantitéPrixPrixQuantité
10018.9019.10100 (200 – 100)
40018.8019.20300
10,00018.7019.3010,000

Vous pouvez aussi estimer que 19.10 € est un prix trop élevé pour une action TROPIGLU et préférer vous placer dans le carnet à 19.00 € en attendant qu’un vendeur souhaite vous céder ces titres à ce prix.

Action TROPIGLU, dernier cours : 19.00
AchatVente
QuantitéPrixPrixQuantité
10019.0019.10200
10018.9019.20300
40018.8019.3010,000
10,00018.70

Si 19.00€ est encore un peu trop onéreux, vous pouvez attendre à 18,90€. Attention, dans ce cas de figure vos 100 actions ne pourront être achetées qu’une fois que la personne déjà présente dans le carnet à 18.90€ aura été exécutée à ce cours ou aura annulé son ordre.

Action TROPIGLU, dernier cours : 19.00
AchatVente
QuantitéPrixPrixQuantité
20018.9019.10200
40018.8019.20300
10,00018.7019.3010,000

Bien entendu, plus votre ordre sera agressif et plus vous serez exécuté rapidement. Pour des tailles d’ordres réduites dans un carnet liquide, le placement n’a pas une très grande importance. En revanche, sur les actions de PME par exemple, c’est une véritable guerre d’intoxication qui a lieu et il faudra vous montrer très prudent. D’autant plus que la manipulation de carnets d’ordres via le passage et l’annulation d’ordres est rigoureusement interdite et passible de poursuites pénales.

Vous pouvez passer vos ordres sur la plateforme de trading eToro, en effet, eToro vous permet de configurer deux types d’ordres : les ordres au marché et les ordres en attente.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.


Quand investir en bourse ? 

Existe-t-il un moyen propice quand investir en Bourse ? 

Sur le principe, ce moment idéal est quand on achète une action au plus bas et qu’on la revend au plus haut de son cours. Or, il faut rappeler que les cotations bougent sans cesse en fonction de l’offre et de la demande.

Par contre, il ne faut pas acheter n’importe quand. C’est pourquoi l’analyse de graphiques et la prise d’informations dans le domaine de la Finance sont primordiales pour s’assurer qu’on n’est pas sur le point d’acheter sur un sommet haussier avant une chute brutale.

Dans la mesure du possible, il faut réussir à dénicher les actions sous-cotées comme l’a fait plusieurs fois Warren Buffet. Petit prix et gros potentiel font bon ménage.

Enfin, investir en Bourse en appliquant la méthode du DCA (dollar cost average) permet de diluer le moyen d’achat d’un même titre. A long terme, ça peut rapporter très gros.


Combien investir en bourse ? 

Il n’existe pas de réponse parfaite à cette question. Nombre d’avis convergent vers un placement initial de 1000 euros, ce qui laisse le champ libre à une première phase de diversification de portefeuille.

Mais, en pratique, il est important de respecter la règle basique qu’on investit que ce que l’on peut et qu’on est prêt à perdre. En plaçant régulièrement de l’argent en Bourse, il a été prouvé que les chances de réussite étaient plus importantes qu’en investissant en une seule fois. C’est un jeu de patience qu’il faut suivre petit à petit.


4 Conseils pour investir en bourse

Investir en bourse est une démarche intéressante au bout de laquelle vous pouvez vous faire de l’argent. Mais il est bon de savoir que les choses peuvent aussi mal se passer, ce qui arrive quand on investit sans aucun repère et sans stratégies. Si vous débutez en bourse, il est très important de suivre des conseils de professionnels afin de limiter les pertes et augmenter vos chances de gagner. En voici 4 qui vous seront d’une grande utilité :

S’informer avant de commencer à investir

Vous devez avoir une bonne connaissance des produits financiers disponibles sur les marchés avant de faire vos placements. D’abord, il faut que vous vous informiez sur le type de produit. S’agit-il d’une obligation, d’une action ou d’un produit dérivé ? Informez-vous également sur ses mécanismes et les risques qu’ils comportent. Ensuite, intéressez-vous sur l’émetteur. Sachez que la santé financière de l’émetteur en question et ses perspectives ont une influence sur le prix et le risque des valeurs mobilières émises. Il est conseillé au particulier d’avoir recours à un professionnel agréé, qui lui dira ce qu’il y a, de mieux à faire par rapport à sa situation et ses objectifs. Notez que si vous avez décidé de faire vos choix des valeurs sur lesquelles vous investirez sans assistance, vous pouvez avoir des informations générales sur les produits financiers auprès des intermédiaires financiers et de façon directe auprès de l’émetteur des valeurs mobilières. Il est bon de noter que c’est une obligation pour les émetteurs de communiquer régulièrement leurs informations financières, notamment leurs chiffres trimestriels, semestriels ou annuels ou les annonces nécessaires lorsqu’il y a une opération de fusion. Si le marché est réglementé, les informations seront alors fréquentes, complètes et accessibles sur les valeurs cotées. Ce ne sera cependant pas le cas sur les marchés non réglementés, comme les systèmes multilatéraux de négociation qui ne protègent pas assez les investisseurs.

La diversification de son portefeuille

Si vous investissez en bourse, pensez à diversifier votre portefeuille. Le but de cette démarche est de répartir de façon équilibrée le capital investi. De ce fait, si une seule valeur baisse, celle-ci n’aura pas d’impact négatif sur l’ensemble de votre portefeuille. Vous devez déterminer la façon dont vous répartirez vos différents investissements entre obligations, actions, produits dérivés et autres. Vous pouvez aussi répartir votre portefeuille sur des valeurs de différents secteurs économiques. C’est en fonction de votre profil de risque que doit être faite cette diversification. Notez qu’il peut arriver que les marchés connaissent de fortes variations boursières. Pour éviter les surprises, il est mieux de surveiller régulièrement votre portefeuille surtout si vous êtes positionné sur des produits à effet de levier nécessitant une vigilance accrue.

Prendre ses bénéfices et couper ses positions perdantes

il est important de définir vos objectifs de gains et de pertes lorsque vous décider d’investir en bourse. La rigueur doit être de mise pour le respect de ces objectifs. Si vous avez atteint la barre que vous avez fixée concernant vos gains, vous devez les récupérer. Dans ce même ordre d’idée, si vous avez atteint la limite de pertes que vous avez définie d’avance, vous devez aussi savoir prendre ces pertes. Ne perdez pas de vue le fait que vos investissements peuvent aboutir à une perte totale des capitaux que vous avez investis. C’est pourquoi il est très important de respecter le seuil que vous avez fixé. C’est vrai qu’il est difficile de le faire, mais le fait de couper ses positions perdantes permet d’éviter des moins-values plus importantes et d’avoir le contrôle de ses investissements.

Ne pas paniquer

il est fortement recommandé de ne pas paniquer quand on investit en bourse. Votre horizon de placement étant de plusieurs années, il est mieux de garder votre sang-froid même quand les choses ne vont pas dans le bon sens. Dans l’univers de la bourse, les marchés ont des sautes d’humeur. Plusieurs fois dans l’année, il peut avoir de petites périodes de baisse. Les moments de hausse sont aussi une réalité et permettent de se rattraper. Il vous revient donc de tenir compte de ce paramètre dans votre stratégie d’investissement. Vous devez trouver le moyen de rééquilibrer les choses en faisant ce qu’il faut lorsque les marchés sont bas ou hauts.


Pourquoi investir en bourse ? 

Voici une liste non exhaustive des bonnes raisons qui peuvent pousser à investir en Bourse :

  • Faire fructifier son capital
  • Ou ne pas en perdre car les taux d’intérêt des livrets bancaires ne couvrent pas l’inflation. Un rendement de 3% sur un portefeuille d’actifs sera toujours intéressant qu’un rendement à 0.5% sur un livret A contre une inflation à 1.2%
  • Apprécier la dimension des placements à long terme, ce qui est beaucoup moins chronophage que le day trading
  • Diversifier ses placements
  • S’engager dans le soutien économique des sociétés

Conclusion : faut-il investir en bourse ? 

D’un point de vue global, oui il faut investir en Bourse et passer des ordres pour devenir actionnaire de parts d’entreprises.

Toutes les études statistiques démontrent que les placements en Bourse ont tous plus progressé que tous les autres types d’investissements sur ces 200 dernières années (or compris). En effet, le risque est peut-être plus grand que sur certains véhicules (comme l’assurance vie) mais la récompense est tout aussi proportionnelle.

Le CAC 40 a progressé de + 33.52%, ce qui prouve combien les valeurs constitutives sont solides et dynamiques.

Pour investir en Bourse, il faut bien choisir son broker pour s’offrir les meilleures conditions de trading envisageables, établir un plan d’investissement (ou stratégie) sérieux et discipliner ses placements. La diversification est la règle complémentaire à respecter sans réfléchir.


FAQ – Investir en bourse

Faut-il investir en bourse en 2021 ?

Oui, les marchés sont dopés après l’épisode COVID-19. La reprise économique plus les épiphénomènes financiers ont donné lieu à des surperformances très intéressantes, qui augurent d’excellents résultats d’ici à fin 2021.

Où investir en Bourse ?

Il est préférable de bien choisir son courtier en ligne. Le choix du marché dépend de ses objectifs. Pour limiter les frais de conversion, nous conseillons de commencer sur les marchés européens, type Euronext Paris, pour négocier en euros. eToro est un broker expérimenté et sérieux qui offre un accès sécurisé à ce marché.

Comment gagner de l’argent en bourse ?

acheter au moment le plus adéquat (au plus bas) et vendre au plus haut. Faire le choix d’action à dividende est une stratégie rentable également puisqu’elle garantit l’encaissement de revenus réguliers.

Sébastien Mareuil
Partager l'article :
Dans quelles Actions et Crypto-monnaies notre équipe investit-elle ?
abonnement newsletter droitdunet
Ceci n'est en aucun cas un conseil d'investissement. A tout moment, vous restez libre de vos décisions.

Laisser un commentaire