Devenir actionnaire : Guide d’achat d’actions d’une société en bourse en 2021

Nous mettons en avant l’achat de titres de sociétés cotées en Bourse dans chacun de nos articles tutoriels pour investir intelligemment son argent et optimiser ses chances de faire des profits. Au cœur de notre guide complet, nous allons dévoiler les méthodes et bons comportements à appliquer pour devenir actionnaire. Investir en Bourse est une stratégie qui angoisse encore certains investisseurs débutants ou plus expérimentés. Comment devenir actionnaire ? Tout ce qu’il faut savoir en 2021.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.



Tutoriel pour devenir actionnaire

Commençons cette immersion en détaillant les 3 étapes chronologiques pour devenir actionnaire d’une entreprise : l’ouverture d’un compte, le choix de la stratégie et l’exécution d’une position.

Ouvrir un compte de trading pour devenir actionnaire

C’est un leitmotiv de nos guides pratiques. Nous recommandons de prendre le temps nécessaire pour étudier et comparer les différentes offres commerciales proposées par chaque broker qui remplit le rôle d’intermédiaire entre les marchés financiers et les investisseurs.

Il est donc impératif d’ouvrir un compte de trading qui corresponde à tous ses besoins et qui réponde à un ensemble de critères factuels garantissant une authentique fiabilité et une grande sécurité.

Voici quelques-uns des critères à ne pas négliger lors de l’étape initiale d’inscription :
  • Choisir entre courtier en valeur mobilière classique ou broker CFD selon la stratégie adoptée. Nous reviendrons sur ce point juste après ;
  • Étudier attentivement la grille tarifaire afin d’évaluer le poids des frais de courtage sur les performances envisagées ;
  • S’assurer que le broker est parfaitement autorisé et régulé dans son pays de domiciliation ;
  • Privilégier un courtier qui offre une belle diversité d’actifs financiers (actions, obligations, ETF, produits dérivés avec effet de levier, futures, etc.) ;
  • Recueillir des avis utilisateurs sur la qualité du service client (professionnalisme, pertinence, disponibilité) ;
  • Qualité du parcours de formation proposé et diversité des supports (webinaires, e-books, vidéos, etc.) ;
  • Portabilité de la plateforme en ligne sur différents supports (ordinateur, tablette, smartphone) ;
  • Présence d’un compte de démonstration pour s’entraîner ;
  • Quels types d’enveloppes fiscales disponibles ? : Compte Titre Ordinaire, PEA, PEA-PME.

Devenir actionnaire: appliquer une stratégie d’investissement

Maintenant que l’utilisateur a fait son choix de broker, il est temps qu’il définisse sa ligne de conduite en termes d’investissement. Devenir actionnaire d’une société ne signifie pas qu’il doive acheter n’importe quel actif, n’importe comment, sans aucune justification. Il est primordial de définir une stratégie d’investissement et de s’y tenir.

un homme tient ses mains au-dessus de sa tête après avoir vu le phénomène de la devenir actionnaire

Pourquoi est-ce nécessaire ? Cela permet de déterminer dans quel type de titres ou produits financiers placer son capital. Une bonne stratégie d’investissement est une garantie de contrôle total sur son portefeuille. Elle se définit dans la durée. Elle est régie par le degré de risque toléré et le délai accordé pour atteindre ses objectifs.

Il est donc possible d’adopter 3 profils généraux :

  • L’investissement défensif avec des actions stables avec un rendement plus faible (sociétés du CAC 40 par exemple) ;
  • L’investissement équilibré avec des valeurs boursières réparties entre stabilité et volatilité ;
  • L’investissement offensif avec une partie majoritaire accordée à des titres d’entreprises cotées en Bourse à gros potentiel mais qui présentent une forte exposition aux changements de tendance.

En ce qui concerne le délai, l’utilisation d’un broker CFD est plutôt réservée aux traders qui désirent spéculer aussi bien à la hausse et à la baisse d’un actif sous-jacent d’une valeur spécifique avec usage d’effet de levier pour accroître le niveau de profits. Avec plusieurs opportunités par jour, il est envisageable de développer rapidement ses fonds.


67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

5/5
5/5
ETORO

Avantages

Inconvénients

Dépôt min.

200€

Levier

30:1


Les courtiers plus classiques sont destinés aux investisseurs patients, qui ont une vision à long terme. Ils choisissent de devenir actionnaire en Bourse pour profiter des avantages inhérents à cette approche : impact minoré de l’affect, construction progressive de portefeuille, encaissement de dividendes.

Nous préconisons de se tenir à un type de stratégie. Tout au moins de répartir de façon disciplinée son capital. Cependant, il est envisageable d’utiliser une partie de ses fonds en titres boursiers et une autre en CFD. Dans tous les cas, faire l’acquisition de valeurs boursières (avec des droits) ou trader CFD signifie accepter la possibilité de perdre la somme investie. Il faut donc placer de l’argent qui n’est pas utile au quotidien (sans faire un crédit pour investir).

Devenir actionnaire: comment valider son exécution d’ordre ?

Enfin, dernier temps de ce tutoriel : ouvrir une position. Nous nous focaliserons uniquement sur le passage d’ordre pour l’achat d’une part. Prendre position sur des CFD est relativement similaire, avec moins de subtilité.

A partir de son interface client, il suffit de :

  1. Se rendre sur le marché qui nous intéresse : indices, entreprise sélectionnée, futures, warrants, obligations, etc ;
  2. Cliquer sur Acheter ;
  3. Définir le type d’ordre et la quantité d’actions désirées ;
  4. Valider la position en la confirmant.

Il existe 5 types d’ordre sur les marchés financiers :

L’ordre à cours limité :

L’investisseur définit un prix plafond d’achat (ou de vente) d’une part, ce qui permet de limiter l’exposition à la volatilité. Déclinable en ordre du jour (fermé en clôture de marché) ou continu (maintenu 90 jours) ;

L’ordre au marché :

Dans ce cas, l’investisseur décide d’acheter (ou de vendre) des titres à la valeur du marché en temps réel. En cas de grosses oscillations, ça peut être une grosse prise de risque avec une forte hausse (ou une forte baisse en cas de vente) ;

L’ordre à la meilleure limite :

Le montant est déterminé par le montant le plus bas en demande. C’est à éviter en cas d’action avec une faible liquidité (peu d’échanges) ;

L’ordre à déclenchement :

Cet ordre offre la possibilité de définir une valeur seuil pour faire l’acquisition d’un titre de société cotée. C’est l’équivalent du Stop Loss en trading forex ;

L’ordre à plage de déclenchement :

Il est identique à l’ordre à déclenchement, sauf qu’une fourchette haute et basse est définie. Cela offre une grande sécurité à l’investisseur en cas de grosses variations.

Tous les courtiers classiques ne proposent pas spécifiquement tous ces ordres. L’ordre à cours limité et l’ordre au marché sont les plus populaires et utilisés. Il est possible, dans de nombreux cas, de paramétrer, après confirmation de l’ordre d’exécution, les limites Stop Loss et Take Profit. C’est une garantie supplémentaire de respecter sa tolérance aux pertes (en accord avec le money management) et d’automatiser ses encaissements de plus values en phase avec l’objectif visé.

eToro propose aux traders des outils performants comme le Copy trading ou encore le trading social. Cette plateforme est accessible à tous les profils de traders néanmoins eToro rend le trading facile et intuitif aux débutants avec l’outil copy trader qui permet de copier les meilleurs traders et leurs portefeuilles d’actions. 

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.


Devenir actionnaire: ça vaut le coup ?

Il est temps de se recentrer sur une question latente et centrale à tout placement financier. Est-ce qu’il est rentable de participer à l’actionnariat, devenir membre d’une assemblée qui administre et possède des droits de décision ?

Plus value

Le premier avantage, le plus connu de tous, est l’encaissement de profits suite à la réalisation d’une plus value. En quoi cela consiste-t-il ? C’est un mécanisme simple que nous retrouvons dans toutes les transactions économiques modernes :

  • Un acheteur fait l’acquisition d’une valeur mobilière (= part d’une société cotée en Bourse) à un certain prix ;
  • Ce même acheteur devient vendeur lorsqu’il se sépare de son actif à un autre moment. C’est-à-dire qu’il trouve un acheteur à sa part d’entreprise ;
  • S’il vend sa valeur mobilière à un cours plus élevé qu’au moment de son achat, il encaisse la différence. Cette différence positive est ce qu’on appelle la plus value.

Plus la quantité d’actions est importante, plus le montant de la plus value l’est aussi. C’est ce qui est recherché en priorité par les investisseurs en Bourse. C’est la méthode appliquée par Warren Buffet à l’origine de son énorme succès. Il a poussé cette stratégie d’investissement à son paroxysme en visant les titres sous-cotés pour les revendre des années plus tard plusieurs fois leur prix d’origine. 

Devenir actionnaire pour les dividendes

L’autre façon de gagner de l’argent en achetant des valeurs mobilières est de toucher régulièrement des dividendes. En résumé un dividende est une somme versée par une société avec capitalisation boursière, qui récompense ses actionnaires lorsque les résultats financiers sont bons.

Certaines entreprises sont connues pour être particulièrement généreuses avec leurs multiples propriétaires. C’est un excellent moyen de maintenir un niveau de trésorerie important car indice de confiance. Les investisseurs profitent de ces dividendes en direct, en dépit du cours réel de l’action.

Évidemment plus la société est importante, plus les dividendes sont potentiellement alléchants. Devenir actionnaire d’une petite entreprise est souvent synonyme d’absence d’encaissement supplémentaire. Quoique certaines d’entre elles voient la capitalisation boursière comme un boost nécessaire à leur développement, qui mérite d’être récompensé généreusement après quelques années.

Taxation

Le dernier élément est moins attractif. L’acquisition de valeurs boursières s’accompagne d’une taxation spécifique. Sans entrer dans les cas particuliers, voici ce qui attend la grande majorité des investisseurs :

  • Les frais prélevés par le courtier qui lui permettent de se rémunérer en tant qu’intermédiaire entre les places boursières et ses clients ;
  • Les frais de change en cas d’acquisition de titres en devises étrangères ;
  • Les frais de fonctionnement pour l’accès aux marchés étrangers ;
  • Les plus values et dividendes sont taxés par un impôt appelé flat tax qui correspond à 30% du bénéfice engrangé. Cette taxe est composée de 17,2% en prélèvements sociaux et 12,8% en imposition.

C’est ici que le choix de l’enveloppe fiscale entre en jeu. Un titulaire d’un Compte Titre Ordinaire (CTO) est taxé tout au long de sa détention, mais n’a pas de plafonnement dans ses versements.

Un titulaire de PEA est, quant à lui, plafonné à 150 000 euros (hors plus values et dividendes), mais peut bénéficier d’une exemption d’impôt après 5 ans de détention consécutive. Attention à ne pas faire de retrait de fonds avant  8 ans, sous peine de connaître une clôture prématurée. D’autres informations à retenir : un seul PEA nominatif, accès limité à des actions de sociétés européennes, quelques ETF internationaux.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.


Dans quelles Actions et Crypto-monnaies notre équipe investit-elle ?
abonnement newsletter droitdunet
Ceci n'est en aucun cas un conseil d'investissement. A tout moment, vous restez libre de vos décisions.

Dans quelle entreprise faut-il investir ?

Quels sont les critères à prendre en compte pour se transformer en propriétaire de parts ? Quelles entreprises sont à privilégier ? Voici quelques-unes de nos astuces expertes.

Devenir actionnaire: acheter des valeurs sûres

Tous les avis d’analystes financiers concordent à ce sujet, même les plus audacieux. Dans le cadre d’un portefeuille diversifié, il est fortement conseillé d’investir une partie de ses fonds dans des titres de valeurs boursières considérées comme sûres.

Pour schématiser au maximum, acheter des actions sûres concerne les sociétés historiquement solides avec une croissance pérenne et régulière. Nous parlons ici de toutes les entreprises présentes dans les indices nationaux comme le CAC 40 (France), le DAX 30 (Allemagne), S&P 500 (Etats-Unis), Nikkei 300 (Japon), pour citer quelques exemples populaires.

Ces entreprises font partie d’un groupe de valeurs stables (avec peu de volatilité), très liquides (beaucoup d’échanges au quotidien) et qui connaissent une croissance mesurable au fil des années. Elles sont donc un excellent placement à moyenne et longue échéance. Par exemple, certaines sociétés proposent à chaque salarié de prendre part à leur capital et d’obtenir des droits dans la gestion de la structure qui les emploie. D’une certaine manière, chaque salarié administre son employeur. CACEIS, du groupe Crédit Agricole, est spécialiste de ce type d’épargne salariale.

Par exemple, pour rentabiliser son PEA nominatif, acheter des actions de sociétés européennes solides est un bon moyen d’optimiser sa fiscalité sur plusieurs années. En cas de besoin de revente, elles trouvent vite un acheteur avec une quasi certitude de plus value. Nombre d’entre elles distribuent des dividendes, ce qui constitue un autre avantage financier.

D’un point de vue social, nous trouvons qu’avoir la possibilité de participer à l’assemblée des actionnaires d’une grande entreprise (comme LVMH) et d’influencer la politique économique menée est un énorme atout ainsi qu’une reconnaissance majeure.

Devenir actionnaire: Placer son argent dans la tech ?

Est-il toujours bon de devenir un membre actif du secteur tech en participant à son actionnariat ? Les avis divergent beaucoup à ce sujet. Pour une raison principale. Suite à l’éclatement de la bulle Internet, les investisseurs ont connu des destins variés face à cette crise. C’est pourquoi les analystes sont beaucoup plus frileux à conseiller ce type de produits.

un graphique montre une baisse du marché boursier et la reprise qui s'ensuit.

Pourtant, la technologie est encore un secteur qui fait preuve de dynamisme et d’innovations qu’il est impossible d’ignorer. De plus, nous ne pouvons nier que la place des solutions technologiques va augmenter dans les années à venir, dans des domaines très variés : logistique, robotique, pharmaceutique, génétique, etc. C’est pourquoi, il nous semble plutôt intéressant de se pencher sur cette question.

Il faut garder en tête que ces titres tech sont potentiellement soumis à une plus grande volatilité, donc exposés à un plus gros risque de pertes financières. Mais, en contrepartie, selon certaines projections, faire des acquisitions dans la tech constitue l’une des plus grandes chances de s’offrir la richesse à long terme et de devenir riche.

Le fonds d’investissement Ark Investment a largement marqué cette tendance en préconisant plusieurs actions et ETF dans lesquels investir en Bourse en 2021. Ce fonds est celui qui a connu la meilleure croissance et la plus rapide ces 5 dernières années à travers le monde.

Le copy trading: est-ce utile pour devenir actionnaire ?

Quelle place doit-on accorder au copy trading dans la gestion d’un portefeuille de valeurs boursières ?

Une fois encore, la détermination de son broker joue un rôle central dans cette éventualité. Par exemple, eToro est le courtier polyvalent le plus populaire auprès des traders qui souhaitent faire usage du copy trading grâce à sa plateforme en ligne conçue pour un tel outil.

Cette pratique-a-t-elle sa place dans l’investissement boursier traditionnel ? Nous pensons que le copy trading peut représenter un avantage non négligeable pour les novices qui débarquent sur les places financières. C’est l’occasion de profiter de l’expérience de traders plus expérimentés qui suivent un plan d’investissement discipliné et organisé. Ça peut être un bon moyen de réduire les risques lorsqu’on ne sait pas encore les évaluer. Cela fait aussi gagner du temps lors l’exécution d’une position en ôtant l’aspect psychologique et en automatisant les ordres.


4,9/5
4.9/5
Tentez votre chance sur les marchés avec eToro ! Débutez l'esprit serein avec un compte de trading virtuel.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.


Par contre, malgré des outils potentiellement performants, le copy trading souffre de quelques lacunes fonctionnelles. En effet, peu de brokers n’est en mesure de garantir la sécurité lorsque le trader référent décide de clôturer une position, en dépit d’une situation personnelle moins propice (fonds disponibles par exemple). Cela peut conduire à des pertes qui mettent à mal son money management et sa capacité d’investissement.

Nous trouvons que le copy trading est plus adapté à la spéculation de CFD (forex notamment) avec une stratégie à court terme avec une utilisation raisonnée de l’effet de levier. En faisant preuve de patience, un investisseur débutant peut choisir lui-même ses titres et déterminer ses conditions d’achat (vente).


Devenir actionnaire: est-ce trop tard ?

Nous trouvons sur Internet certaines publications annonçant l’effondrement imminent des marchés financiers, et le début d’une crise mondiale comme il n’y en a pas eu depuis des décennies. Des pontes de l’investissement boursier comme Michael Burry ou Bill Gates vendent certaines valeurs de leur portfolio. Mais cela veut-il dire qu’il est trop tard pour acheter des valeurs en Bourse ?

La réponse est bien entendu négative. Les marchés internationaux rencontrent une certaine fébrilité et mettent dans l’incertitude une grande majorité des investisseurs professionnels. Pourtant, cela ne signifie pas qu’il n’existe pas d’opportunités à saisir. Se positionner en Bourse implique qu’à un moment donné, on décide de vendre ses titres au meilleur prix (moment) pour encaisser des plus values. C’est aussi faire une croix sur d’éventuels dividendes futurs. Il est obligatoire de rester en alerte pour posséder un portefeuille diversifié et en phase avec les prévisions boursières. 

Cela implique de vendre certains titres pour en acheter des plus prometteurs. Tout en maintenant un certain équilibre à l’aide de valeurs refuge solides. Depuis plus de 2 siècles, avec l’avènement de la Bourse moderne, les marchés progressent globalement. Avec notre système économique actuel, il n’y a aucun motif qui pourrait justifier que tout s’arrête. Certaines dévaluations de titres sont peut-être l’occasion de faire les soldes pour empocher de belles sommes à l’avenir.

Sur quel horizon de temps investir ?

Une règle de base semble s’appliquer pour les actionnaires. Investir en Bourse engage le porteur de compte nominatif (CTO, PEA) pour au moins 5 ans. Ce délai semble être un minimum pour évaluer la réussite ou non d’un placement boursier. 

Attention à ne pas rester passif pendant cette période. Si jamais une action s’avérait être un mauvais investissement, il faut savoir s’en séparer pour éviter de mettre en danger l’ensemble des fonds. C’est pourquoi la règle d’or de la diversification de portefeuille est incontournable pour diluer le niveau de risque au maximum.

Ce n’est pas un hasard si un PEA nominatif – avec sa fiscalité avantageuse – a une vision sur minimum 5 ans. Les services des impôts français considèrent que c’est sur ce délai que les plus values sont réellement mesurables.

Les adeptes de gains rapides doivent plutôt se diriger vers une plateforme forex CFD en ligne avec plus de dangers, mais un rendement plus important.


67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

5/5
5/5
ETORO

Avantages

Inconvénients

Dépôt min.

200€

Levier

30:1


Faire l’acquisition d’actions ou acheter des ETF ?

C’est un débat qui déchire le monde des investisseurs. Actions ou ETF ? Même si, au final, nombre d’entre eux choisissent de mixer les 2 types d’actifs pour sécuriser leur portfolio.

Nous avons vu les avantages majeurs des actions. Nous allons les comparer avec ceux des ETF. Pour rappel, un ETF est un groupe de titres d’entreprises soit présentes dans le même indice national (fonds indiciel), soit spécialisées dans un certain secteur (ETF immobilier par exemple). Les caractéristiques des trackers :

  • Valeur de position globalisée donc moins chère que la somme de toutes les actions constitutives ;
  • Un ordre = tous les titres présents = moins de frais de courtage ;
  • Diversification naturelle du portfolio ;
  • Certains ETF distribuent aussi des dividendes (= ETF distribuant).

Il est à noter que les rendements des trackers sont moins importants que ceux des actions seules. Des frais de gestion sont à ajouter pour rémunérer le fonds qui pilote le groupe d’actifs. Le PEA nominatif ne propose qu’un nombre limité d’ETF.

Choisir entre faire l’acquisition de valeurs mobilières ou acheter des ETF est plus une question de stratégie de placement. Nous recommandons aux débutants de débuter leur portefeuille avec un fond indiciel (type ETF CAC 40) pour s’éviter les écueils d’un choix hasardeux de titres. A terme, l’un comme l’autre doivent être présents.


Analyser une entreprise pour bâtir un portfolio solide

Voici quelques étapes à respecter pour disposer d’un portefeuille prospère et serein. Tout se passe dans l’analyse de la société cible.

Solidité financière actuelle

S’informer sur la santé financière au moment de l’achat d’actions est un premier signal fort. Une société, avec de mauvais résultats à un instant T, n’envoie pas un message rassurant à ses actionnaires en place (qui risquent de vendre) et aux potentiels acquéreurs (qui ne vont pas passer d’ordres d’achat.

Malgré tout, ce n’est pas suffisant pour évaluer en profondeur le potentiel d’une valeur boursière. Tout comme en Bourse, les performances passées ne garantissent pas les performances futures. De mauvais résultats financiers peuvent être causés par de multiples facteurs.

Perspective de croissance

Le deuxième point d’intérêt concerne les perspectives de croissance. Les comptes de société, les investissements engagés, à venir ainsi que l’état d’endettement sont des données à analyser en profondeur afin d’évaluer la croissance envisagée. Par exemple, une entreprise leader sur son marché qui développe de nouvelles innovations pour rester maître de son secteur a de grandes chances de continuer à faire des bénéfices, et donc de rassurer ses actionnaires.

Performance historique

Enfin, pour faire un tour complet, il est très intéressant de contextualiser une situation présente avec les résultats passés. Une société peut connaître une phase de ralentissement après plusieurs années de performances record. De la même manière, une entreprise, qui connaît une année fantastique, peut être en réalité une fausse opportunité puisque toujours en difficulté depuis son entrée en Bourse.

Nous conseillons de privilégier les titres d’entreprises qui progressent avec régularité. Même si c’est moins impressionnant que d’autres qui oscillent dangereusement.

Avec l’outil Copy Trader du broker eToro, il est possible de copier le portefeuille d’autres traders mais également de mesurer leur score de risque afin de s’assurer que le risque global de votre portefeuille reste acceptable. 

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.


FAQ Devenir actionnaire

✅ Ca rapporte combien de posséder des parts de sociétés ? 

En moyenne, on dit que les placements boursiers rapportent environ 10% par an. Ce chiffre est à relativiser en fonction de son profil investisseur. Bien entendu, plus le capital investi est important, plus il est envisageable de faire plus de profits.

 ✅ A quel âge commencer à investir en Bourse ? 

Toute personne majeure en France peut ouvrir un compte dédié aux actions. Avec une vision à long terme, plus on commence tôt, plus il est profitable de posséder des parts de sociétés. Il convient malgré tout d’avoir des fonds personnels suffisants à investir pour espérer en tirer profit.

Romain
Les derniers articles par Romain (tout voir)
    Partager l'article :
    Dans quelles Actions et Crypto-monnaies notre équipe investit-elle ?
    abonnement newsletter droitdunet
    Ceci n'est en aucun cas un conseil d'investissement. A tout moment, vous restez libre de vos décisions.