Scalping Trading : comment ne pas échouer | Conseil de pro

Le scalping est une stratégie d’investissement qui implique de la rapidité. Il s’agit d’aller et venir sur les marchés boursiers pour effectuer des achats et ventes, profitant ainsi des fluctuations des cours. Quelques secondes seulement séparent chaque action.

Cette stratégie est donc très technique et requiert une méthode bien précise. Avec du travail, quiconque motivé peut acquérir les compétences nécessaires. Pour évitez les erreurs courantes, lisez ce guide.



Le scalping : une technique de trading agressive

scalping

Le scalping est une stratégie boursière particulièrement agressive utilisée surtout sur les actifs très liquides comme les CFDs ou les futures. Le trader multiplie les ordres et les positions, mais ne les garde pas longtemps. Le rachat ou la revente s’effectue très vite (après quelques minutes voire quelques secondes). Cette méthode se base sur le principe que prévoir des petites fluctuations est plus facile par rapport aux importantes variations.

Le trader réalise alors un nombre très élevé de transactions en profitant chaque fois de la moindre variation du marché. Pour booster encore plus les opérations, la plupart des investisseurs qui font appel au scalping utilisent l’effet de levier afin de grossir leur capital et, par la même occasion, leurs gains.


Un maximum de trades en un minimum de temps

Avec le scalping, le trader (surnommé alors « scalper ») effectue un maximum de transactions en un minimum de temps : jusqu’à 200 par jour en intraday. Dans tous les cas, l’ouverture d’un ordre se fait à un prix donné. Celle-ci est clôturée après seulement une petite fluctuation (de l’ordre de quelques centimes). La plus-value ainsi réalisée est donc assez minime, mais le trader table sur plusieurs profits sur une journée, gonflant lentement mais sûrement son bénéfice.


Ne plus manquer l'actualité crypto 💰 et boursière brûlante grâce à la Newsletter DDN 🚀
abonnement newsletter droitdunet

Le scalping : une stratégie nécessitant maitrîse

Cette technique agressive convient plutôt aux personnes ayant des connaissances en trading. D’abord, parce qu’il faut parfaitement connaître le marché pour pouvoir prendre les meilleures décisions rapidement. Il est donc indispensable d’être très réactif, ce qui exige aussi d’être maître de ses émotions. D’autant plus qu’une position peut devenir déficitaire en une fraction de seconde. Pour optimiser les chances de succès, il est essentiel d’être disponible et garder constamment un œil sur les positions. La moindre inattention au cœur du scalping pourrait causer une perte non négligeable.


Un exemple de scalping : le trading à haute fréquence

Il existe différentes manières de pratiquer le scalping. Le trading à haute fréquence (ou THF) en est une version. Ici, les positions sont ouvertes par des robots qui se basent sur des algorithmes perfectionnés. Ceux-ci sont capables d’effectuer un millier d’aller-retours sur les marchés en seulement une seconde.


Avantages et inconvénients du scalping

Le premier avantage du scalping se trouve au niveau des gains : le trader peut dégager des profits assez rapidement, puisqu’il est là pour le court-terme. Celui-ci peut, en outre, limiter ses pertes en faisant appel aux ordres stop.
À noter néanmoins que les profits sont plutôt bas puisque l’on se base sur une faible variation du marché. Il est nécessaire de réaliser de très nombreuses transactions pour obtenir des bénéfices substantiels. Pour booster ses rendements, il est possible d’utiliser l’effet de levier. Bien entendu, cela implique également un risque plus conséquent.

scalping option binaire

Le meilleur broker pour le scalping trading ?

Bien choisir son broker pour trader en ligne est une des étapes incontournables pour se donner le maximum de chances de sécuriser ses positions, sa gestion du risque et son money management. Nous avons sélectionné juste après notre classement des 3 meilleurs brokers, à notre avis, adaptés au scalping en Bourse. Nous aborderons également 2 critères à ne pas négliger pour offrir le meilleur rendement à une stratégie de scalping trading : le poids du spread et l’importance d’un accès à une pluralité d’indicateurs techniques.

Le Top 3 Droitdunet

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur

5/5
5/5
ETORO

Avantages

Inconvénients

Dépôt min.

200€

Levier

30:1

79% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur

4,7/5
4.7/5
XTB

Avantages

Inconvénients

Dépôt min.

1€

Levier

30:1

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur

4,8/5
4.8/5
Admirals

Avantages

Inconvénients

Dépôt min.

10€

Levier

30:1

Attention aux commissions des brokers en scalping

Le poids des spreads et commissions prélevés par les courtiers forex / CFD fait partie d’un de nos chevaux de bataille. En effet, nous avons conscience que nombre de traders ne sont jamais rentables, malgré un franc succès sur les ordres passés, car ils sont écrasés par des frais de courtage trop importants, et parfois dissimulés. Le scalping forex n’est pas une exception à la règle. Bien au contraire.

Scalper est une stratégie qui est souvent liée à l’ouverture de plus d’un ordre au cours du session de trading. Le but du trader est de tirer profit d’un maximum de micro variations (ou scalp) du cours des actifs sous-jacents (CFD) sur un marché spécifique dans une logique de court terme : forex, actions, indices, crypto monnaies (ex: Bitcoin), etc. Il est alors possible de gagner de l’argent sur un cours haussier (achat) et un cours baissier (vente) sur un produit identique au cours d’une session de scalping trading.

Par conséquent, l’exposition aux commissions est d’autant plus importante dans la mesure où le nombre d’ordres peut être démultiplié sur des gains bruts parfois minimes. Il est donc primordial de bien étudier la grille tarifaire des brokers en scalping afin de s’assurer que les spreads (en points ou pips) et / ou commissions ne sont pas un frein à un développement progressif du capital d’investissement initial. Par exemple, des courtiers comme eToro ou XTB sont connus pour leurs tarifs compétitifs sur le trading de CFD paires de devises les plus liquides (0,3 pip en moyenne sur EUR / USD) ou encore une politique Zéro commission sur le marché des actions en direct. Les commissions peuvent varier selon le type d’instruments financiers : forex, action, crypto, etc.. Nous savons, par expérience, que le scalping crypto est à manier avec beaucoup de précautions car le prix des commissions est plus important que sur le forex, les CFD sur action ou le scalping DAX par exemple.

L’utilisation d’une calculette de trading est préconisée pour déterminer, selon les différents scénarios possibles, les bénéfices réalisés lorsque la position arrive à terme. C’est un bon moyen de savoir si passer un ordre a du sens pour atteindre ses objectifs.

Un accès indispensable à des indicateurs techniques

Autre critère indispensable pour réussir à scalper de façon performante : les indicateurs financiers. Toutes les formations, tous les traders professionnels et tous les sites spécialisés, comme Droitdunet, informent activement les utilisateurs de plateforme de trading CFD que ce type d’investissement présente un haut niveau de risque, dû à la volatilité des actifs négociés et aux pièges relatifs à la psychologie des traders. C’est pourquoi le scalping trading demande des bases solides sur le fonctionnement des marchés financiers et des outils qui permettent de sécuriser au maximum une ouverture ou le terme d’une position.

Et les meilleurs outils du scalper sont les indicateurs techniques. Ils doivent être suffisants, pluriels et intégrés à l’offre commerciale proposée par le broker de rattachement. Un courtier forex, qui n’inclut pas ou en de façon trop limitée les indicateurs qui permettent de réaliser une analyse technique de qualité, s’apparente plus à un casino en ligne qu’à un authentique site de trading. Les indicateurs financiers sont nombreux et offrent l’opportunité de rationaliser des cours d’instruments financiers, ce qui ôte une bonne partie de la dimension affective liée au trading. De plus, une étude graphique tire un cliché instantané d’une situation économique pour identifier une orientation générale et son évolution future.

Une méthode de scalping efficace repose sur un (ou plusieurs) indicateur pour scalping. Nous y reviendrons un peu plus tard. Mais nous pouvons déjà en citer quelques-uns :

  • Moyennes Mobiles ou MM ;
  • Ichimoku ;
  • Relative Strength Index ou RSI ;
  • Les bandes de Bollinger ;
  • Trading de tendance ;
  • T-Line.

Exemple d’un trade scalping en bourse réussi

Imaginons qu’un trader décide d’ouvrir une position sur la paire de devises EUR / USD, extrêmement populaire en scalping. Après une analyse technique de plusieurs minutes, un cours haussier semble se consolider. Il décide donc de prendre position à l’achat à un prix de 1,29000. Au bout de 15 minutes, sa prévision s’avère exacte. L’euro a progressé par rapport au dollar américain de 15 pips, soit un nouveau cours à 1,290015. L’investisseur décide de fermer sa position et d’encaisser les gains relatifs à son investissement.

1 heure plus tard, il revient sur ce même actif et constate que l’orientation a radicalement changé. Il décide donc de prendre cette fois-ci position à la vente. 10 minutes plus tard, le cours a bien chuté comme anticipé par l’étude graphique. Le trader ferme sa position et empoche les profits relatifs.

A 2 reprises, au cours d’une unique session de trading, sur du très court terme, quelques minutes seulement, le trader gagne de l’argent en profitant des petits mouvements de prix.


Le meilleur actif pour le scalping ?

Existe-t-il une famille d’actifs plus intéressante à scalper que d’autres ? Nous allons donner notre avis à ce sujet pour aiguiller les traders dans leur choix de stratégie d’investissement.

Scalping forex

Lorsqu’on évoque le scalping trading, on pense immédiatement au scalping forex pour une raison simple. C’est sur ce marché financier qu’il y a le plus grand nombre de transactions chaque jour, ce qui en fait le marché le plus liquide accessible aux investisseurs particuliers et professionnels.

Même si les institutions sont très présentes sur le forex, les traders particuliers prennent une place toujours plus importante. Ce sont eux qui font du scalping sur des ordres à très court terme pour faire des profits. La grande volatilité des paires de devises permet de passer un grand nombre d’ordres, en profitant d’un maximum des changements de tendance.

Parmi tous les actifs financiers, le forex est sûrement l’un des plus adaptés aux techniques de scalping. L’utilisation d’effet de levier et le faible niveau de spreads proposés par les courtiers permettent potentiellement de faire croître un petit capital, en peu de temps. Il faut tout de même rappeler que le mécanisme d’effet de levier présente un haut niveau de risque puisque s’il peut augmenter les profits, il peut tout aussi bien, de manière proportionnelle, augmenter les pertes, et mettre à mal la marge d’investissement.

Scalping crypto

Quel avis devons-nous avoir à propos du scalping crypto ? Tout d’abord, précisons qu’il est ici question de trading de CFD crypto monnaies. Un trader en scalping crypto ne possède pas du Bitcoin ou tout autre altcoin, mais il spécule sur la direction d’un cours d’un crypto actif. La négociation du Bitcoin réel est à envisager à moyen ou à long terme, et vise à profiter d’une progression du cours, et d’empocher la plus value.

Malgré tout, le scalping trading sur les cryptos peut être très intéressant, dans la mesure où cette famille d’instruments est également très volatile, ce qui crée de nombreuses opportunités au quotidien. Attention à bien vérifier le montant des spreads (calculés en points) sur l’actif crypto car ils sont souvent plus élevés que sur d’autres catégories, ce qui peut nuire à la rentabilité d’un portefeuille.

Scalping d’actions en bourse

Est-il intéressant de scalper les actions en Bourse ? 

Si nous parlons de faire de petites plus values en achetant et vendant très rapidement des titres réels en Bourse, nous ne pensons pas que le scalping d’actions en Bourse soit la meilleure stratégie à adopter. En effet, par nature, l’investissement dans les actions est une stratégie à moyen ou long terme où les investisseurs recherchent les opportunités les plus profitables sur des produits à fort potentiel de progression.

Par contre, il est possible de gagner de l’argent avec le scalping sur les CFD sur actions qui offre la possibilité de gagner rapidement de l’argent à la hausse comme à la baisse. Les courtiers intègrent souvent des effets de levier raisonnables et des frais de courtage compétitifs. Les investisseurs s’exposent à une volatilité moins importante que le forex ou les crypto monnaies (Bitcoin) et peuvent sécuriser chacune de leurs positions avec des indicateurs techniques efficaces. Nous faisons également un pont avec les indices, qui se nourrissent directement du marché des actions puisqu’ils sont constitués des valeurs des plus grandes sociétés de leurs zones géographiques respectives (ex: scalping DAX pour l’Allemagne, scalping CAC 40 pour le France ou scalping Dow Jones pour les Etats-Unis).


Méthodes et techniques efficaces pour le scalping en bourse ? 

Quelles sont les meilleures stratégies pour performer grâce au scalping sur les marchés financiers ? Voici notre avis sur quelques approches qui sont utilisées par les investisseurs chevronnés.

Méthode Ichimoku & Scalping

L’indicateur technique Ichimoku est un grand classique de l’analyse technique. Il présente plusieurs intérêts majeurs pour réaliser du scalping trading efficace.

Il partage certaines similarités avec les moyennes mobiles, ce qui permet de définir assez rapidement des signaux d’achat et de vente, mais aussi de déterminer les niveaux de support et de résistance. Il s’agit donc d’un indicateur complet avec une réactivité dynamique très adaptée au scalping. Ses 5 graphiques – Chikou Span, Kijou Sen, Senkou Span A et B, Tenkan – s’adaptent à tous les marchés et sont intégrés aux plateformes fonctionnant sous MetaTrader.

3 types d’informations sont obtenus pour du scalping avec Ichimoku : 

  • La tendance de fond d’un actif ;
  • Les niveaux de support et de résistance ;
  • Les signaux de trading.

A l’aide d’une matérialisation colorée dans le nuage Ichimoku, il est facilement possible de voir comment se comporte le marché sur différentes périodes de temps et comment il risque d’évoluer. En un clin d’œil (traduction littérale), les traders récoltent des informations précieuses pour ouvrir ou fermer des ordres.

Trading de tendance & Scalping

Le trading de tendance, ou trade en tendance, repose sur une stratégie qui prend en considération les grandes variations de la Bourse. De façon synthétique, ce type de trading vise à ouvrir des positions acheteuses lorsque l’orientation est foncièrement haussier, et des ordres vendeurs lorsque l’orientation est baissière. Cette approche est tout à fait profitable à une stratégie de scalping de l’action, qui partage un objectif identique sur des périodes temps réduites.

T-line scalping

Qu’est-ce que le T-line Scalping ? Il s’agit d’une analyse graphique en 5 ticks. Il est possible de l’étendre à 8, 13 et 21 ticks. T-Line scalping utilise la stratégie du Heiken Ashi qui fonctionne à partir d’une analyse graphique offrant une matérialisation de zones haussières et baissières. En fonction de la lecture des graphiques, un scalper peut adapter ses passages d’ordres. Un trader, maîtrisant la stratégie T-Line, a pour objectif de multiplier les positions pour une augmentation exponentielle de ses gains.

Scalping Dax 30

Le DAX 30 est connu pour sa grande volatilité. Il est donc naturel de considérer que de nombreuses opportunités sont à saisir au quotidien en pratiquant le scalping.

Pour faire simple, il est nécessaire de définir 3 moyennes mobiles : MMS7, MMS20 et MMS200. L’unité temps de référence est le M5 (ou UT5 pour 5 minutes). MMS200 représente la direction générale du marché. Si le prix de l’actif est sous MMS200, la tendance est haussière. Les moyennes MMS20 et MMS7 servent à valider ou non l’analyse graphique et donc la prise de position.

Inside bar & scalping

Le scalping avec la méthode du inside bar est assez simple à appréhender. Le trader décide d’ouvrir une position en fonction de 3 bougies (chandeliers). Les 2 premières indiquent une orientation à court terme (UT1 ou UT5 par exemple) et permettent de définir la direction de la 3ème. Si la 3ème bougie confirme la direction du cours, on prend position – à l’achat ou à la vente selon la situation. Si ce n’est pas le cas, on attend le prochain mouvement significatif.


Lexique de scalping

Scalping et trading sont évidemment liés. C’est pourquoi nous retrouvons beaucoup de termes identiques dans les 2 concepts. Voici ceux qui sont à retenir à notre avis :

  • Pips : Cet acronyme signifie Point In Percentage, soit la variation du prix d’un instrument financier, à partir de la 4ème décimale. C’est la différence de pips / points entre l’ouverture et la fermeture d’une position qui intéresse le scalpeur ;
  • Intraday trading : On l’appelle aussi day trading. C’est une stratégie dans laquelle un investisseur ouvre et clôture tous ses ordres sur une seule session. On met l’intraday trading en opposition au swing trading. Le scalping fait partie des stratégies intrinsèques au day trading ;
  • Scalping trading minute : il est question de Scalping Trading minute lorsqu’un trader ouvre et ferme une position dans une unité de temps inférieure à 1 minute. Son but est de fermer sa position dès le premier gain de pips, avec de micro profits, avec une action de scalp ;
  • Moyennes mobiles simples : C’est un indicateur technique très utilisé dans les stratégies de scalping. Les MMS permettent de donner une valorisation moyenne du prix d’un actif sur une période de référence, ce qui contribue à délimiter une tendance ;
  • CFD : Ce terme signifie Contract For Difference. Les investisseurs peuvent ainsi avoir accès à un grand nombre de places boursières en négociant des produits dérivés, avec un niveau de spread réduit et une grande souplesse ;
  • Ticks : Il s’agit de la plus petite variation d’un sous-jacent (CFD). On considère que dans le scaling trading, 1 tick =  pip ;
  • Point Pivot : Cet indicateur donne une information psychologique sur la stabilisation d’un marché. Utilisé avec intelligence, le point pivot permet d’obtenir des informations importantes sur l’orientation du marché. En scalping, cette intuition est très utilisée pour accélérer une prise de décision.

Scalping et Day trading : quelles différences ? 

Évoluant dans le même univers du trading, scalping et day trading sont souvent confondus. Parfois à juste titre. Parfois à torts. Établissons quelques différences notables entre ces 2 approches du trading :

  • La prise de décision est beaucoup plus courte pour un scalper que pour un day trader. Dans de nombreux cas, il faut à peine quelques minutes pour un scalpeur pour ouvrir et fermer sa position. Là où il faut plusieurs heures d’analyse technique pour un adepte du day trading pour passer un ordre ;
  • Il est recommandé aux scalpers de disposer de fonds plus importants puisque leur niveau de risque est plus important. Le day trading peut se réaliser avec un capital plus limité puisque la gestion du risque est plus maîtrisée ;
  • Les profils d’investisseurs sont différents. On considère souvent que le scalping nécessite une plus grande expérience pour être capable de prendre des décisions rapides et rentables.

Scalping & Swing trading : quelles différences ?

Là où il pourrait y avoir confusion entre scalping et day trading, ce n’est pas du tout le cas avec le swing trading qui est une technique bien à part. Présentons les différences les plus significatives :

  • Les positions restent ouvertes plus longtemps en swing trading : de quelques jours à quelques mois. Privilégié sur le marché de l’action par exemple ;
  • Les unités temps de référence utilisées sont plus longues. A partir de H1 (pour une heure) ;
  • Les positions coûtent moins chères à ouvrir ;
  • Risque beaucoup plus modéré en swing trading car le trader vise des différences de plusieurs centaines de pips. Donc une utilisation plus modérée de l’effet de levier ;
  • Beaucoup moins besoin d’être présent devant l’écran car on passe moins d’ordres (de un par jour à quelques-uns par semaine).

Les erreurs communes en scalping 

Nous avons identifié plusieurs erreurs qui se retrouvent chez nombre de scalpers débutants. Il est bon de noter qu’elles se rapprochent, pour un certain nombre d’entre elles, à celles que nous pouvons identifier dans le day trading et le swing trading :

  • Voir des opportunités partout et tout le temps ;
  • Ne pas suivre un money management adapté à son capital ;
  • Réduire l’étude graphique à quelques unités temps ;
  • Utiliser un effet de levier beaucoup trop important ;
  • Ne pas positionner un Stop Loss / Take Profit cohérent ;
  • Couper trop tôt (gains) ou trop tard (pertes) ses positions.

A qui s’adresse le scalping ?

Deux écoles s’affrontent sur cette question.

D’un côté, et c’est tout de même une grande majorité, les spécialistes du trading préconisent de ne pas débuter sa carrière d’investisseur par le scalping. Les risques et inconvénients sont nombreux : spirale de l’effet de levier, risque d’une mauvaise décision accru, overtrading pour atteindre ses objectifs financiers, maîtrise insuffisante des indicateurs techniques.

Certains ont un point de vue diamétralement opposé. Le scalping serait une parfaite école pour les débutants qui seraient forcés de se former pour tirer profit des marchés financiers. De plus, le scalping trading, notamment grâce à l’effet de levier, permet d’investir avec un petit capital sur un grand nombre d’actifs. Sa dimension technique ne serait pas un frein, mais plutôt une source de motivation supplémentaire.

Conclusion : faut-il se lancer dans le scalping trading bourse ?

Notre avis final, à propos du scalping, se situe à mi-chemin de ces 2 approches. Le scalping représente une véritable opportunité de gagner de l’argent rapidement, même avec un petit capital. L’effet de levier et les nombreux outils mis à disposition par les plateformes rendent les choses plus confortables pour les traders.
Par contre, il est indispensable de garder en tête que le niveau de risque du scalping est plus important que les autres stratégies plus traditionnelles. La nécessité de réaliser plus de transactions sur un laps de temps plus court augmente considérablement son exposition à de mauvaises positions. La formation et l’expérience sont les uniques moyens de réussir en scalping.

Sébastien Mareuil
Partager l'article :
Ne plus manquer l'actualité crypto 💰 et boursière brûlante grâce à la Newsletter DDN 🚀
abonnement newsletter droitdunet