Acheter des actions: guide ultime pour bien acheter des actions en ligne

Le débat est toujours vif autour de la pertinence d’investir en Bourse. Activité financière trop risquée pour les traders débutants ? Retour sur investissement trop aléatoire pour placer l’argent de son épargne ? Pourtant, de nombreuses analyses démontrent qu’investir dans les actions est un placement dynamique et rentable. Dans notre guide, nous allons aborder toutes les problématiques liées à l’achat d’une action en ligne, et proposer nos conseils et astuces pour bien acheter des actions pour faire des plus values. Tout savoir sur comment acheter action en 2021.



Faut-il acheter des actions ?

La première interrogation légitime à laquelle il faut apporter une réponse claire : faut-il acheter des actions ? C’est à partir de cette question qu’il va nous être possible de déterminer si acheter une action est un investissement raisonnable à court, moyen ou long terme. Notre avis et notre réponse sont sans équivoque.

4,9/5
4.9/5
Tentez votre chance sur les marchés avec eToro ! Débutez l'esprit serein avec un compte de trading virtuel.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Des chiffres à l’appui

Oui, acheter une action est un investissement intéressant pour placer son argent. Les statistiques ne trompent pas et démystifient certaines légendes autour d’une mauvaise santé de la Bourse mondiale. Depuis que le Stocks Market moderne a vu le jour à la fin du XIXème siècle aux Etats-Unis, la grande majorité des actifs a connu une croissance folle, bien plus rentable que n’importe quel livret d’épargne proposé par les banques institutionnelles. Faisons un petit focus sur une sélection d’indices boursiers de référence sur la dernière décennie (2009-2019) pour se rendre compte à quel niveau il est profitable d’acheter des actions en ligne :

  • S&P 500 (les 500 plus grandes entreprises américaines) : taux de croissance de + 185% avec une croissance par année de 11% ;
  • CAC 40 (les 40 plus grandes sociétés françaises) : croissance de + 54% avec un taux annuel de + 4% ;
  • DAX 30 (les 30 plus fortes valeurs boursières allemandes) : taux de croissance de + 128% avec une progression par année de quasiment 9% ;
  • NIKKEI (les 225 entreprises de référence au Japon) : croissance de + 126% avec une progression moyenne par année de + 8,5%.

Les exemples sont infinis et sont des preuves irréfutables et mesurables de la rentabilité potentielle d’acheter des actions en Bourse.

Des bonnes pratiques à respecter

Oui, investir en Bourse en réalisant l’achat d’action est une stratégie financière à fort potentiel à condition de respecter quelques règles, qui concernent à la fois les actions et tous les autres marchés financiers accessibles par les traders particuliers.

  • Il faut se libérer de l’image négative que peut véhiculer la Bourse et le marché de l’action. En effet, il peut y avoir des événements majeurs avec des conséquences dramatiques au niveau économique (krach de 1929, explosion de la bulle Internet au début des années 2000 ou encore la crise des subprimes en 2008) mais cela n’empêche pas les différents marchés d’actions de redresser la tête et de maintenir une croissance régulière ;
  • Il faut apprendre à gérer ses émotions (cf Psychologie du trader), se fixer des objectifs raisonnables et réalisables et de n’investir qu’un capital qui n’est pas vital ;
  • Il est nécessaire de se former suffisamment pour bien comprendre comment fonctionne la Bourse afin de savoir quand et comment acheter une action. L’investissement dans des titres d’entreprise n’est absolument pas assimilable à la loterie ou au casino ;
  • La longévité et la solidité d’un portfolio de titres (Compte Titre Ordinaire, PEA ou PEA-PME) reposent sur une diversification intelligente des achats d’actions afin de répartir le niveau de risque sur plusieurs valeurs, en cas de chute du cours du prix d’une action de société, suite à un mauvais bilan par exemple.

Action Vs Or

Certains traders ou analystes pourraient avoir tendance à affirmer qu’il est beaucoup plus fiable de placer son épargne dans la possession d’or. On dit souvent que le métal jaune est une valeur refuge. C’est en effet un placement plutôt sûr, dont le cours continue de progresser au fil des années. En comparaison, l’or peut, grâce à une croissance plus linéaire, proposer des rendements plus importants qu’acheter des actions en ligne sur une décennie ou 2. Cependant, certaines études statistiques très poussées sont arrivées à une conclusion différente sur une échelle-temps élargie. Un investissement de 10 000 USD réalisé il y a 200 ans dans 3 types d’actifs – actions / titres, obligations et or – connaît une croissance très différente, en prenant en compte l’inflation (ajustement de la valeur du dollar) :

  • Les valeurs des titres passent de 10k$ à 5,6 millions USD, avec une croissance annuelle de 7% ;
  • Les obligations évoluent de 10k$ à 8 millions USD, avec un taux de progression annuelle de 3,5% ;
  • L’or passe de 10k$ à 26k$, avec une croissance annuelle de 0,013%.

Cela explique clairement que, sur le long terme, malgré des écarts du cours de prix plus importants sur une action, cet investissement finit toujours par être plus rentable que l’acquisition d’or, plus stable.

illustration investir dans l'or
Si l’or fait toujours rêver, il est loin d’être un investissement aussi dynamique que les actions…

Étape 1 : quel support d’investissement choisir ? 

Recentrons-nous désormais sur la dimension pratique du comment acheter des actions. Cette activité financière nécessite d’avoir accès aux marchés financiers où trouver des titres, puis les acheter et les stocker dans un portefeuille adapté. Les supports d’investissement sont tous différents, avec des critères qu’il faut bien avoir en tête dans le cadre de sa stratégie et son money management.

Acheter des actions via un PEA

Le PEA (ou Plan Epargne Action) est une enveloppe pour investir en Bourse qui présente plusieurs avantages très attractifs :

  • A partir de 5 ans, un détenteur d’un PEA bénéficie d’avantages fiscaux très attractifs : une exonération totale d’impôts sur les plus values ; seuls les prélèvements sociaux de 17,2% sont à régler ;
  • Aucune limitation dans la durée de détention de titres ;
  • Un compte PEA est transférable d’un courtier à un autre, sans perte d’ancienneté fiscale.

Par contre, quelques limites sont à considérer :

  • Le plafond de dépôt est fixé à 150k euros ;
  • Un seul Plan Epargne Action par personne ;
  • Le PEA ne peut être constitué que d’actions européennes (et trackers du monde entier) ;
  • Tout retrait avant 5 ans conduit à la clôture du compte.

C’est une première réponse pour répondre à la question du comment acheter des actions en ligne. De nombreuses banques en ligne ou courtiers proposent la possibilité d’ouvrir un PEA en quelques clics.

Comment acheter des actions d’une entreprise via un PEA-PME ?

L’ouverture d’un compte PEA-PME profite des mêmes avantages que le Plan Epargne Action classique : exonération d’impôt dès 5 ans, aucune limitation de durée de détention de titres et transférabilité d’un courtier à un autre.

Les inconvénients sont assez similaires. A noter que :

  • Le plafond de dépôt est fixé à 75k euros ;
  • Les actions disponibles concernent toute société européenne cotée en Bourse, et uniquement les entreprises de l’Union Européenne.

Acheter des actions via un Compte Titre Ordinaire

Le Compte Titre Ordinaire ou CTO est peut-être le portefeuille le plus connu par les investisseurs. Contrairement aux 2 enveloppes précédentes, il ne bénéficie pas d’avantages fiscaux. Les plus values réalisées via des actions détenues dans un CTO sont soumises à la flat tax de 30% (17,2% prélèvements sociaux et 12,8% impôts). Il y a 2 énormes avantages à acheter action via un Compte Titre Ordinaire :

  • Il est possible de trader tous les actifs disponibles sur les marchés financiers du monde entier : obligations, ETF, CFD, matières premières, etc ;
  • Il n’y a aucune limite de dépôt. Idéal pour les petits comme les gros porteurs.

Acheter des actions avec une assurance-vie

L’assurance vie est un produit très populaire dans les foyers fiscaux français. On lui accorde une image de placement sûr et fiable. Pourtant il existe différents niveaux de risques lors de la souscription d’un contrat d’assurance vie, ce qui détermine le rendement. Les actions peuvent être un élément constitutif majeur d’une assurance vie. Acheter des actions avec une assurance vie permet de :

  • Dynamiser son placement avec des instruments à plus fort rendement que les fonds en euro (à faible rendement) ;
  • Avoir accès à une grande gamme de produits : ETF et OPCVM notamment.

Dans la plupart des cas, le choix est laissé au client de piloter soi-même son contrat ou de laisser un professionnel en Bourse de gérer la composition de l’enveloppe afin d’obtenir le meilleur rendement. L’assurance vie profite d’avantages fiscaux après 8 ans d’ouverture.


Dans quelles Actions et Crypto-monnaies notre équipe investit-elle ?
abonnement newsletter droitdunet
Ceci n'est en aucun cas un conseil d'investissement. A tout moment, vous restez libre de vos décisions.

Etape 2:  Trouver un courtier pour acheter des actions 

Il existe actuellement 3 façons principales pour investir en Bourse en passant un ordre d’acquisition d’une action :

  • Les banques traditionnelles et commerciales (BNP Paribas, Crédit Mutuel, Crédit Lyonnais, etc.) ;
  • Les banques en ligne (Fortuneo, Boursorama, BforBank, etc.) ;
  • Les courtiers en ligne (Bourse en ligne, DEGIRO, Binck, etc.).

Ces 3 formules sont très différentes. Certaines présentent plus d’avantages que d’autres dans la gestion au quotidien de son portefeuille d’actions.

Pourquoi choisir un courtier en ligne ?

Les raisons justifiant un tel choix sont principalement financières. En effet, si nous devons comparer les frais pratiqués par les différentes offres de Bourse en ligne citées plus haut, il apparaît très rapidement que les brokers en ligne sont bien moins chers que les banques traditionnelles et les banques en ligne. Les banques institutionnelles sont encore friandes de frais de garde sur les titres, alors que le courtiers prônent la gratuité pour un service qu’ils considèrent comme normal. Il en est de même sur les frais / commissions prélevés sur les passages d’ordres (ouverture et clôture). Les résultats sont nettement moins impactés par les taxes d’un courtier que d’une banque.

D’autres critères sont à prendre en considération, au sein même de toutes les offres de services des courtiers :

  • La gamme des actifs disponibles ;
  • Le dépôt de capital minimum ;
  • La sécurité des données personnelles et des transactions financières (dépôt / retrait) ;
  • La qualité du service client ;
  • La qualité et l’ergonomie de la plateforme de trading ;
  • Le niveau de régulation (AMF, FCA, etc.).

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Le cas des assurances-vie

Les contrats d’assurance vie en ligne sont aussi beaucoup plus avantageux que ceux contractés auprès de sa banque-assurance ou son assureur. Les frais d’ouverture, d’arbitrage, de versement ou encore de clôture sont beaucoup plus compétitifs que les opérateurs traditionnels. De plus, les contrats d’assurance vie en ligne permettent une gestion plus personnalisée des actifs le composant, via un pilotage complet, assisté ou sous mandat. De quoi gagner plus de gains en réduisant les coûts de fonctionnement.

trading board boursorama
Bien inspirées par les courtiers en ligne, les banques en ligne proposent désormais des plateformes de trading de qualité – Source : Boursorama.com

Etape 3: Placer un ordre pour acheter une action en ligne

Il est temps de passer à la partie pratique. Petit tutoriel pour acheter une action en ligne choisie avec soin.

Trouver l’action à acheter en ligne

De prime abord, il pourrait sembler très complexe d’acheter une action depuis une plateforme de Bourse en ligne, lorsqu’on débute. Pourtant, avec nos conseils pratiques, ce type de transactions est assez simple à réaliser.

Tous les courtiers recensent les actions disponibles via un identifiant unique, appelé code ISIN. Cet identifiant (en 12 symboles alphanumériques) se compose de 3 suites d’informations uniques concernant une action :

  • Les 2 premiers indiquent le pays émetteur ;
  • Les 9 chiffres suivant sont le numéro d’identification en tant que tel de l’action, qui a été créé par un logiciel ordinateur selon un calcul complexe ;
  • Le dernier chiffre est une sorte de clé de contrôle afin d’éviter toute fraude.

Par exemple :

  • La société Nestlé est cotée en Bourse avec cet identifiant sur tous les courtiers en ligne : CH0038863350 ;
  • L’entreprise Windows sous le code unique : US5949181045 ;
  • L’indice CAC 40 avec l’identifiant : FR0003500008.

Le code ISIN est un élément essentiel à connaître pour trouver précisément l’action que l’on souhaite acheter. Il serait dommage d’investir de l’argent dans une action qui :

  • Ne nous intéresse pas ;
  • Ne présente pas le même potentiel de bénéfices, voire présente des risques de perte.

Citons un exemple très illustratif, survenu il y a quelque mois, en janvier 2021. Suite à l’annonce de la liquidation de la société GameStop, une communauté Reddit a lancé une campagne de contre attaque contre les fonds d’investissement institutionnels en achetant en grande quantité les titres de l’entreprise américaine. Cela eut pour effet de faire grimper en flèche le prix des titres GameStop, et de faire perdre de l’argent aux investisseurs institutionnels qui souhaitaient faire des profits grâce à la vente à découvert (perspective de perte de valeur d’un titre). Malheureusement, de nombreux internautes, devenus traders du jour au lendemain, n’ont pas acheté le bon titre puisqu’ils n’ont pas fait attention à son identifiant unique. Avec la campagne folle menée par la communauté Reddit, les quelques cas isolés initiaux sont devenus légion au bout de quelques semaines. Les traders maladroits n’ont pas profité des retombées économiques de l’opération GameStop.

Typologie des ordres pour acheter une action

La Bourse et les ordres que l’on peut passer respectent une discipline stricte, avec une typologie précise des ordres pour acheter une action. Il en existe 5 que nous allons présenter :

  • L’ordre à cours limité. C’est celui qui est le plus utilisé sur les marchés par les investisseurs puisqu’il présente moins de risque. Son fonctionnement est assez simple. L’ordre à cours limité permet de fixer un prix plafond pour l’acquisition (cours maximum où le trader refuse d’acheter) et un prix plancher (cours minimum sous lequel l’investisseur refuse de vendre son titre). Cet ordre garantit de ne pas subir une forte hausse subite lors de la prise de possession ou une baisse soudaine lors de la vente. Il peut être fractionné si jamais il n’existe pas assez d’actions pour atteindre la limite du plafond ;
  • L’ordre à la meilleure limite. Il prend sa source sur la meilleure demande du marché. Il devient un ordre à cours limité lors de son introduction sur le marché. Il est préférable de ne pas l’utiliser sur des titres peu liquides / avec peu de volume d’échange ;
  • L’ordre au marché. Ce type d’ordre est à réserver lors de gros mouvements de tendance (forte hausse ou forte baisse du prix d’un actif). L’ordre au marché est à utiliser en priorité sur les meilleures limites et cours limité car il offre une exécution immédiate, sans aucune maîtrise sur le cours du prix (achat ou vente) ;
  • L’ordre à déclenchement. Cela permet de fixer une valeur de déclenchement à l’acquisition. Dans le cas d’une vente, la transaction ne se fait que si le prix passe en dessous du cours de référence. Cela permet de limiter les pertes. On l’appelle aussi Stop Loss, il est présent dans le package gratuit de toutes les plateformes et courtiers en ligne : en trading CFD chez les brokers eToro et XTB ; en trading de cryptomonnaies avec le stop loss Binance ou le stop loss Kraken ; et en courtage d’actions avec le stop loss DEGIRO ou le stop loss Bourse Direct.
  • L’ordre à plage de déclenchement. Il fonctionne comme l’ordre à déclenchement mais avec une fourchette de prix comme référence. C’est une bonne sécurité pour un investisseur à l’acquisition, si jamais le marché évolue brutalement.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.


Acheter des actions ou un autre actif ?

Une autre question légitime qu’il est bon de se poser avant d’engager son capital. Est-il plus profitable d’acheter des actions ou un autre instrument financier ? Petit comparatif entre les actifs à long terme.

Achat d’actions vs crypto-monnaies

Lequel de ces 2 actifs est le plus rentable et le plus fiable ?

Devenir propriétaire d’actions présente pas mal d’avantages. Lorsqu’un trader investit de l’argent dans une entreprise, il participe à l’économie et s’en retrouve récompensé en touchant des dividendes en cas de bénéfices réalisés par la société. Il est possible de mesurer assez efficacement la rentabilité de son portfolio et d’anticiper en cas de mauvais résultats d’une des entreprises faisant partie de son portefeuille d’actions. Cet instrument est celui qui a connu la meilleure croissance au fil des décennies. En faisant le choix de quelques titres ciblés à fort potentiel, il est possible de faire des plus values attractives en limitant au maximum le risque. 

Ce qui est moins le cas des crypto monnaies (devises 100% virtuelles) qui sont totalement dépendantes de l’offre et de la demande, avec une forte volatilité, et de la blockchain qui tient le système. Les arnaques sont encore nombreuses autour de Bitcoin. C’est donc un investissement beaucoup moins fiable et sécurisé.

Achat d’actions vs ETF

Les ETF, ou trackers ou fonds indiciels, sont une alternative intéressante à la négociation classique d’actions puisqu’ils sont un panier de titres composés par le broker, ce qui évite de choisir par soi-même ses actions. Ils répliquent dans un seul produit le cours de plusieurs titres. Par exemple, il est facile d’investir dans un ETF CAC 40 ou S&P 500. Plusieurs avantages à souligner :

  • Un coût d’accès moins importants ;
  • Une diversification de portefeuille très simple et naturelle avec un seul produit ;
  • Les indices boursiers ont aussi des ETF ;
  • Ils sont très compréhensibles car ne ne sont composés des actions de l’indice de référence ;
  • Ils sont impactés par moins de frais de courtage ;
  • Les ETF bénéficiant de dividendes permettent un réinvestissement automatique de ces derniers pour une augmentation progressive de son portefeuille.

Quelques défauts sont tout de même à consigner, vis-à-vis des actions :

  • Le rendement des ETF est légèrement inférieur au prix des actions sur le marché réel. Les frais prélevés par l’émetteur varient entre 0,2% et 0,6% par an ;
  • Les ETF disponibles dans les PEA sont restreints et souvent coûteux.

Achat d’actions vs obligations d’Etat

Les obligations sont un titre créance. En résumé, un trader prête de l’argent à un Etat, qui s’engage à rembourser la somme investie avec des intérêts. Il est possible de trader les obligations en Bourse comme les actions, mais le rendement est nettement moins performant que ces dernières. Par contre, les obligations présentent l’énorme avantage d’une plus grande stabilité car moins volatiles, et la perspective d’être remboursé par un Etat est une garantie supplémentaire de gagner de l’argent, ou tout au moins limite le risque d’en perdre.

Nous ajoutons à ces comparatifs un élément important. L’idéal est de pouvoir diversifier un maximum son portfolio. On peut envisager de prioriser son investissement dans les actions, mais de répartir le niveau de risques sur d’autres actifs afin de sécuriser et consolider son capital. En cas de mauvaise décision d’un côté, il est possible de couvrir ses pertes avec d’autres instruments plus rentables à un moment précis.

devanture ministere de l'economie et des finances
Moins volatiles que les actions, les obligations d’États offrent plus de garanties, mais sont loin d’offrir de gros rendements

Avec quelle vision faut-il acheter des actions ?

Nous avons bien défini les règles de comment acheter des actions. Il est temps de donner une direction / une vision lors de la négociation d’une action.

L’achat d’actions à court-terme

Par essence, la négociation d’actions est plutôt destinée à des plans d’investissement à moyen et long terme. Mais il est envisageable de faire des bénéfices en profitant de micro variations des cours de prix. Le trading de CFD sur action est parfaitement adapté à ce type de stratégie. Les CFD sont des dérivés ou produits sous-jacents  qui permettent de spéculer à la hausse (Bid) ou à la baisse (Ask) d’une tendance. Les traders utilisent l’analyse technique et les indicateurs financiers (moyennes mobiles, ichimoku, points pivots, heikin ashi, etc.) afin d’étudier en profondeur l’évolution d’une tendance sur une période temps définie, souvent assez limitée. Les CFD sur action permettent de s’engager sur le court terme sur des produits volatiles et liquides, sans tous les questionnements autour de l’évolution du cours à moyen et long terme.

Day tradingScalpingSwing Trading

Cette stratégie consiste à multiplier les positions sur une session de trading, en fermant toutes les positions à la fin de celle-ci, en ne dépassant pas 24h. La rentabilité est obtenue sur le volume de trades avec pour objectif un taux de réussite de 50% ou plus. Cela permet de faire des économies sur les frais de garde (overnight). Les brokers CFD proposent des solutions intégrées idéales pour la pratique du day trading.

Cette stratégie est la forme la plus extrême du day trading. Le scalping a pour objectif de tirer un maximum de bénéfices des petits mouvements du marché. A l’aide de l’effet de levier, il est possible de gagner de l’argent sans augmenter son capital initial.  Attention à bien mesurer le niveau de risque et de sécuriser ses positions (avec le Stop Loss notamment) pour limiter les pertes.

Il n’est pas encore question de placement à long terme. Le swing trading repose sur des passages d’ordres sur une période dépassant 24h mais inférieure à une semaine. L’objectif de profiter d’oscillations de marché plus longues, en s’émancipant des périodes de supports et de résistances.

L’achat d’actions moyen et long-terme

Le cœur de l’investissement en bourse via les actions. L’acquisition d’actions moyen et long terme repose en grande partie sur l’analyse fondamentale et l’évolution des indices.

Analyse fondamentaleIndicesPréférences

De façon synthétique, l’analyse fondamentale repose sur le calendrier et les actualités économiques qui donnent des indications sur le ressenti des investisseurs sur le marché des actions. Certaines annonces majeures permettent aussi de prévoir des mouvements soudains des niveaux de prix. Elles représentent donc d’excellentes opportunités pour passer un ordre d’acquisition ou clôturer une position pour maintenir une plus value satisfaisante.

Comme nous l’avons évoqué plus haut, les indices sont constitués des valeurs les plus fortes des entreprises cotées en Bourse pour un pays ou une zone géographique. Des indices en croissance sont un bon signal pour acheter des titres qui le constituent. Cela donne aussi des indications sur les préférences des traders particuliers, professionnels et institutionnels. Il est donc préférable de s’inscrire dans une tendance pour augmenter ses chances de gains. Par exemple, pour les valeurs européennes, on retrouve le CAC 40 ou le DAX 30 sur le marché Euronext (Paris, Amsterdam, etc.).

Il est important de savoir se nourrir de ses connaissances et préférences personnelles pour bien acheter des actions en ligne. Il est plus facile de comprendre l’évolution d’un marché lorsqu’on a un véritable domaine pour le secteur de la société émettrice. Ces signaux plus psychologiques nourrissent positivement une stratégie à moyen et long terme, en ôtant certaines hésitations liées à une méconnaissance d’un secteur d’activité.


Comment acheter des actions au bon moment ? 

Quand est-il temps de passer un ordre d’achat avec un fort taux de réussite ? Voici quelques astuces pour aider à la prise de décision.

Acheter des actions avec la méthode DCA

La méthode DCA (pour Dollar Cost Average) est l’une des plus répandues chez les traders d’action. Elle permet de définir une ligne directrice de portefeuille sur une période de 3 à 5 ans. Comment ?

Le DCA est une stratégie d’investissement programmé. Le trader détermine une somme d’argent investi périodiquement (mois, semaine) et se tient à son programme aux dates définies, sans y déroger. Sur le moyen et le long terme, c’est une stratégie toujours gagnante, dans la mesure où la majorité des actions connaît une croissance. La méthode DCA permet de faire abstraction des moments de creux et de viser le rendement à long terme, avec un portefeuille qui grossit de façon programmée.

Acheter des actions le plus tôt possible

La politique du Premier Arrivé, Premier Servi. Dans la mesure où le cours des actions a tendance à augmenter, plus tôt un investisseur acquiert des titres, plus le prix est bas, donc plus la plus value est importante. A long terme, cela fait une vraie différence sur le rendement. Couplée avec l’effet boule de neige (réinvestissement des gains engrangés), cette méthode est très efficace, et peut convenir à tous les profils d’investisseurs.

Acheter des actions en ligne

Nous l’avons souligné précédemment. Acheter des actions en ligne est sans aucun doute le moyen le moins onéreux et le plus pratique de placer son épargne. Cela offre plus d’autonomie dans la gestion de son portefeuille, une plus grande réactivité et évite une grande quantité de frais de gestion. Les plateformes de bourse en ligne sont de plus en plus conçues pour que tous les profils puissent piloter à moindre frais leurs portfolios, tout en profitant de toutes les meilleures opportunités. Une banque traditionnelle ne peut pas offrir une telle fluidité.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.


Comment acheter des actions à fort potentiel ?

Acheter des actions tech

Les entreprises de nouvelles technologies ou actions tech sont des placements à très fort potentiel. Les innovations et la démocratisation de la technologie au plus grand nombre assurent une santé pérenne à ces sociétés. Citons par exemple Netflix, Apple, Amazon, Google, etc. Une fois encore, étayons notre propos avec l’exemple du NASDAQ qui regroupe les plus fortes valeurs boursières tech, qui a connu une croissance de + 444% entre 2009 et 2019, avec une évolution moyenne par année de plus de 18%. Un placement sûr sans doute possible.

Acheter des valeurs sûres

Il est judicieux d’investir en Bourse dans des valeurs sûres comme les titres d’actions institutionnelles, comme EDF ou France Telecom en France. Certes leur croissance n’est peut-être pas aussi dynamique que les actions tech, mais elles sont une garantie de stabilité et de progression régulière. De plus, elles sont souvent surveillées par les Etats émetteurs. Acheter des actions du CAC 40 ou du S&P 500 est toujours payant.

Acheter des actions sous-évaluées

Cette stratégie est plus risquée mais peut représenter une opportunité incroyable. Warren Buffet et son partenaire Charlie Munger sont des légendes dans ce type de stratégie appelée value. Le principe est simple : acheter des actions de sociétés décotées ou sous-évaluées puis attendre que leurs prix augmentent pour les revendre plus cher. Grâce à cette méthode, Warren Buffet a très souvent surperformé au fil des décennies par rapport au S&P 500 par exemple. A notre avis, cette stratégie est réservée aux plus experts et aux plus audacieux. Une excellente maîtrise de l’analyse fondamentale est requise pour minimiser le risque.


✅ Comment acheter des actions ?

Pour acheter des actions, il suffit d’ouvrir un portefeuille (CTO / PEA / PEA-PME) chez un courtier en ligne de préférence et d’investir son capital dans des titres d’entreprises cotées en Bourse ou dans des indices boursiers (ex : CAC 40). Il faut déterminer sa stratégie (court, moyen / long terme) et choisir les actions à fort potentiel au meilleur moment (valeurs sûres, actions tech). Des connaissances du fonctionnement de la Bourse sont un atout majeur pour réussir et sécuriser son capital.

✅ Faut-il acheter des actions en ligne ? 

Oui il est préférable d’acheter des actions en ligne. Plusieurs avantages majeurs à cette approche par rapport à une banque traditionnelle : une grande autonomie de gestion de portefeuille ; des frais moindres à tous les niveaux ; une plus grande réactivité. Les brokers fiables sont nombreux et proposent des plateformes intuitives et performantes, avec une grande sécurité.

Jean-Baptiste Lecocq
Partager l'article :
Dans quelles Actions et Crypto-monnaies notre équipe investit-elle ?
abonnement newsletter droitdunet
Ceci n'est en aucun cas un conseil d'investissement. A tout moment, vous restez libre de vos décisions.