Article écrit par Sébastien Mareuil
29 Mar 2022 @ 1:47
Partager

risk or money management

Lorsqu’on opère dans le trading, il est essentiel de procéder avec circonspection, en particulier pour ce qui est de la gestion des fonds. En pratique, le trading nécessite des connaissances de base de l’univers de la bourse, des techniques et des stratégies gagnantes de trade.

Et pour afficher des gains sur le long terme, une bonne gestion de votre capitale est fondamentale. C’est ce que l’on nomme, dans le jargon « money management » ou encore « risk management ». Des termes que l’on peut traduire par « gestion du capital » ou « gestion des risques ».

Qu’est-ce que l’on nomme money management ?

Le principe du money management est assez simple. Il s’agit de bien gérer ses fonds en trading. Cela semble à priori simple, mais c’est plus compliqué qu’on ne le croit.

Concrètement, la gestion de l’argent au trading constitue l’un des plus grands soucis de plusieurs traders et particulièrement les novices. Dans la mesure où le principal but du trading est de parvenir à rentabiliser son capital sur le long terme, il est indispensable de bien gérer ce dernier.

Ce point est aussi primordial que l’analyse du marché, utile pour une meilleure anticipation de la tendance à venir des fluctuations du marché financier. En d’autres termes, il s’agit d’ajuster le montant mis en jeu sur chaque position avec la somme dont on dispose.

Bref, le money management ou gestion de capital consiste à définir la somme d’argent à employer toutes les fois que vous prenez une position. De base, lorsque vous partez sur une position, ne mettez pas plus de 5% de votre capital. Des sites comme eToro spécialiste du copy trading en Forex possède des webinaires mais aussi des conseils en money management.

Ouvrir un compte sur eToro 68% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Les techniques de money management

Il y a de nombreuses techniques de money management, mais les plus courantes consistent à :

  • Limiter la taille de chaque position (le lot tradé) 
  • Utiliser les stop loss
  • Trader uniquement pendant certaines heures
  • Faire du Hedging

Il y en a d’autres bien sûr, mais ces quatre techniques représentent les techniques les plus courantes. Elles répondent, vous allez le voir, au bon sens.

Limiter la taille de chaque position

Combien miser à chaque trade ? L’idée de cette technique de money management est évidemment de limiter la part de capital que l’on risque.

La majorité des traders essaient de prendre un risque fixe par trade. Autrement dit : ne pas risquer 1 à 2% du capital à chaque prise de position.

C’est au fond très logique : il y a une probabilité infiniment petite que vous aligniez 100 ou 50 trades perdants à la suite !

Dans la pratique, cela suppose que vous fixiez une perte maximale de 100 à 200€ pour un capital de 10 000€.

De la sorte, vous situez parfaitement où doit être placé votre stop loss (cf. point suivant) pour sortir automatiquement de position.

money management

Utiliser des stop-loss

Si le cours va dans une direction contraire à celle du trade, la position devient forcément perdante.

Le stop-loss se charge alors de clôturer automatiquement la position à un cours fixé à l’avance, ce qui vous épargne de précieuses liquidités.

Quand on parle du niveau de stop-loss, on parle de : « distance » : plus proche, ou alors plus écarté, du cours d’ouverture.

Et la distance est étroitement liée à la technique de money management précédente (à savoir la taille de position) : une perte de 1% influence directement le niveau du stop-loss qu’il faut placer.

Encore confus ? Prenons l’exemple d’un trader qui possède un capital de 10 000 $ et souhaite s’engager sur la paire GBP/USD, sans risquer plus de 2% de son capital (200 $).

Pour une position de 0,10 lot, cela lui donne les paramètres suivants :

  • Perte maximale = -200$
  • Valeur du mouvement = 1 pip vaut 1 dollar
  • Distance du stop loss = (-200 ÷ 1), soit 200 pips ou points

Ainsi, le trader pourra se permettre d’encaisser un mouvement défavorable de 200 pips avant de forcer la clôture de sa position. Le stop loss est donc fixé à cette distance !

Dans la pratique, vous avez le choix entre différents types de SL :

Ouvrir un compte sur eToro 68% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Type de SL Description
Trading et money management : les types de stop-loss
Stop loss standard Le stop loss est défini une fois et reste inchangé (on peut le modifier manuellement)
Stop loss suiveur Le stop est « dynamique » le stop loss suiveur "tire" pour rester toujours à une distance de 200 points du cours
Stop loss garanti Le stop sera toujours exécuté précisément au cours fixé (même en cas de mouvement trop brutal)

Hedging

Le Hedging, qui signifie littéralement “couverture” est une autre technique de money management. Au sein des hedge funds, les techniques de hedging sont au cœur du trading journalier.

Concrètement, il s’agit de prendre deux positions opposées pour un même montant. De cette manière, on risque peu… mais on gagne peu aussi ! Le hedging s’utilise surtout quand le marché est en range, c’est-à-dire sans tendance définie.

Heures de trading

La technique des heures de trading est très appréciée des traders Forex. Souvent, les traders Forex pro aiment :

  • Se positionner à une période de la journée où la volatilité est faible, puis
  • Solder un trade dès que la volatilité augmente

Les périodes peu volatiles correspondent concrètement à la session asiatique, durant l’ouverture de la Bourse de Tokyo. Pour un trader en France, cela va de 23 h à 11 h le jour suivant. La volatilité est présente, mais les tendances sont claires : l’idéal pour initier un trade.

Les périodes volatiles correspondent surtout à la session américaine, de 13h à 23h. C’est durant cet intervalle qu’il y a la plus forte activité sur les devises.

Entre ces deux sessions, la session européenne, de 8 h à 18 h, correspond à des niveaux de volatilité toujours élevés, mais avec des tendances plus ou moins prévisibles.

money management for traders
Heure de Paris 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 1 2 3 4 5 6 7
Heures de trading et money management : exemple du Forex
Paris
Londres
New York
Sydney
Tokyo

Note : Paris est à l’heure GMT+1

Ouvrir un compte sur eToro 68% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Les règles du Money Management

Il y a quatre règles essentielles en matière de money management :

  • Règle n°1 : N’investissez que l’argent dont vous pouvez vous passer
  • Règle n°2 : Limitez votre exposition par actif
  • Règle n°3 : Diversifiez
  • Règle n°4 : Fixez une perte limite à chaque transaction

Examinons ce que chacune de ces règles implique pour votre trading.

N’investissez que l’argent dont vous pouvez vous passer

Il s’agit de la règle d’or. Si on envisage un scénario catastrophe où vous perdez l’intégralité de votre capital, votre ménage ne sera donc pas être impacté. Vous ne devez donc pas investir de l’argent destiné à votre loyer, à vos courses …

Limitez votre exposition par actif

Si vous investissez sur le titre APPLE, limitez votre exposition à 5% de votre capital, aussi solide que soit ce titre.

Même si vous perdez la totalité de votre mise sur ce titre, vous avez l’assurance qu’il vous restera toujours 95% de votre capital.

En revanche si vous aviez investi 50% de votre capital, et que le titre chute de 50% en une journée (peu probable, mais ça peut arriver …), il ne vous resterait que 75% de votre capital !

Diversifiez

Pour respecter cette règle, évitez d’investir dans des titres d’un même secteur au-delà d’une certaine portion de votre capital.

Une règle courante des traders Forex consiste à ne pas miser plus de 33% de leur capital sur des devises européennes (du type EUR/USD, GBP/USD, NOK/USD …). Le reste devant être réparti entre devises américaines (USD/CAD, CAD/JPY) et monnaies asiatiques.

Fixez une perte limite à chaque transaction

Assurément la règle la plus récurrente et la plus importante au jour le jour.

Définissez un montant que vous êtes prêt à perdre sur chaque trade. Ce montant ne doit pas être défini tel quel, mais par rapport à un pourcentage de votre capital (par exemple 1%, 2% au maximum).

D’autres traders procèdent à une analyse plus fine de cette règle, et choisissent un montant basé sur des niveaux techniques. Concrètement, ils fixent ce montant en fonction du dernier plus bas atteint par un actif au cours des 3 derniers mois (pour les plus avancés, on parlera ici de l’indicateur ATR – Average True Range).

Ouvrir un compte sur eToro 68% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

À qui s’adresse le money management ? 

Le money management s’adresse à tous les traders !

Il faut en effet imaginer le trading comme un jeu à somme nulle qui vous oppose aux autres traders. Si un trader perd, c’est que quelque part un autre trader, le broker ou alors le market maker en ressort avec un gain.

Pour rester dans la partie, la préservation du capital est donc cruciale.

Dans la pratique, les systèmes de money management diffèrent selon le niveau de capital :

  • Au sein des banques d’investissement et des gestionnaires de fortune, le contrôle de l’exposition de chaque trader est le travail de départements entiers
  • Au sein des hedge funds, le hedging est érigé en science, c’est la base même du fonctionnement, afin de « contrôler » la volatilité du portefeuille global

Pour les « petits » traders, il revêt aussi une importance capitale. Mais il faut être conscient de certains paradoxes du money management pour les particuliers.

money management concept

Par exemple, la règle de 1% du capital est tout à fait pertinente car il y a peu de chances d’aligner 100 trades perdants à la suite.

Toutefois, entre un fonds qui possède 2 000 000 € de capital (20 000 €) et un particulier qui possède 10 000 € (100 €), les frais font naître des différences. Un acteur important va bénéficier de meilleurs frais, ce qui aura pour résultat :

  • Avec un capital de 10 000 €, un money management trop rigoureux va vous pousser à prendre des stop-loss plus proches, qui seront déclenchés plus souvent et inutilement
  • Avec un capital de 2 000 000 €, il est plus facile de gagner en prenant peu de risques

C’est donc tout le paradoxe à gérer pour les traders à capital limité. Moins ils ont d’argent à trader, plus il s’avère difficile d’en gagner !

Ouvrir un compte sur eToro 68% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Pourquoi utiliser une stratégie de Money Management ?

Il y a plusieurs raisons d’utiliser une stratégie de money management, mais la plus importante est la suivante : plus la perte initiale est importante, plus il vous sera difficile de remonter la pente. 

Autrement dit, si celui-ci perd d’emblée 50% de son capital, il lui faudra générer une performance de 100% sur son capital restant pour revenir au capital initial.

En clair :

Perte
(Drawdown)
Performance nécessaire
(Reconversion)
Perte initiale : comment récupérer son capital initial
- 15% + 17,6%
- 20% + 25%
- 25% + 33,3%
- 50% + 100%

Or, ces dernières années, la volatilité des marchés n’a cessé de croître.

Nous sommes désormais coutumiers des flash-krachs sur des actions asiatiques, le Bitcoin, les futures d’indices comme le DAX 40 … Sans stratégie de money management, un événement majeur et inattendu de ce type a le potentiel de vous ruiner en quelques minutes.

En admettant que la fréquence de ces évènements soit de 1 tous les 12 mois, votre espérance de durer en Bourse est donc statistiquement de 12 mois si vous n’avez pas de garde-fous !


Conclusion

Le money management vise avant tout à permettre à votre capital d’aller loin. Mieux il est géré, et moins vous serez sensible aux trades perdants.

Il s’agit d’un élément décisif du trading, après la psychologie. Dans la pratique, on se rend néanmoins compte qu’il est négligé par les traders qui débutent – et qui se concentrent sur l’analyse technique et la recherche de gains.

Or pour qu’une stratégie de trading fonctionne, il faut trois ingrédients :

  1. Un plan de trading précis : les zones de surachat/survente du RSI, les zones de SND, les croisements de moyennes mobiles, le CCI, l’indice Stochastique… tous ces paramètres d’entrée et de sortie participent du plan de trading
  2. La maîtrise psychologique : le contrôle des émotions, la compréhension de votre biorythme, la gestion des heures devant l’écran afin de trader efficacement, avec le moins de biais possibles
  3. Un bon money management : le volume à trader, la distance de vos stop-loss, afin de laisser courir les gains et limiter systématiquement les pertes
68% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Partager
Cet article vous a été utile ?
vos questions

Les questions fréquentes de nos utilisateurs

Pour gérer son money management, le trader a recours à diverses techniques adaptées au niveau du capital de trading. Pour les traders possédant 10 000 € de capital, une technique simple consiste d’abord à fixer un pourcentage de perte acceptable sur chaque trade, de l’ordre de 2% (200 €). La gestion se fait ensuite concrètement par l’utilisation d’un stop-loss à chaque prise de position, placé de manière à clôturer tout trade perdant à -200 € – de manière systématique et sans intervention du trader.

Calculer son money management consiste à calculer la perte maximale sur une position à prendre. Pour calculer cette perte, une technique courante consiste à s’appuyer sur un pourcentage du capital de trading. Ainsi, un risque de 2% signifie pour le trader possédant 10 000 € qu’il ne devra pas dépasser 200 € de perte sur chaque futur trade.