Miner la cryptomonnaie en 2021: comment s’y prendre ?

On parle beaucoup du trading comme une option d’investissement pour gagner de l’argent dans les cryptomonnaies. Elle n’est pourtant pas la seule.

Aujourd’hui nous abordons une autre thématique : le minage de crypto-monnaie, une opération qui consiste à mettre du matériel informatique (mineurs) à disposition d’une blockchain afin de valider les transactions et sécuriser le réseau. 

Miner la cryptomonnaie est rentable. En effet, les mineurs perçoivent les frais de transactions et une quantité de cryptomonnaies fraîchement créées après la validation de chaque bloc. 

Alors, ça vous tente de miner la crypto-monnaie ? Dans ce guide nous vous expliquons comment s’y prendre. 



Top site pour trader la cryptomonnaie

Bien qu’après la lecture de cet article vous saurez comment miner la cryptomonnaie, vous devez garder à l’esprit qu’il est possible d’en acheter sans se prendre la tête sur une crypto-bourse ou un courtier en ligne. eToro est, de notre avis, le meilleur courtier qui fournit ce service. Un  dépôt de quelques dizaines d’euros (EUR) sur la plateforme suffit pour acheter du bitcoin (BTC), Ethereum (ETH) et plusieurs autres crypto-monnaies. Ce n ‘est pas tout, eToro permet aussi d’acheter et trader l’action d’une entreprise cotée en bourse mais aussi de surfer sur la volatilité de nombreuses paires de devises et même des matières premières. 

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Mais attention, l’investissement sur eToro est basé sur les CFD accompagnés de l’effet de levier. Le trading avec effet de levier étant connu pour faire perdre de l’argent, il convient de jouer à la prudence, surtout en ce qui concerne les crypto-monnaies. Ces derniers sont très volatiles par natures et les CFD ne font qu’augmenter le niveau de risque. C’est d’ailleurs pour éviter la perte avec les CFD que la diversification de portefeuille par le mining (minage en français) peut s’avérer salutaire. Ça tombe bien car c’est notre sujet du jour. 


5/5
C’est le meilleur broker du marché pour investir dans les crypto selon la rédaction.

Avec eToro, il est possible d'investir dans plus 16 des crypto-monnaies, dont les plus populaires: bitcoin, ethereum, ripple et litecoin.

Le mieux ? Ses tarifs compétitifs.

Plus de 15 millions de personnes en profitent déjà ! Il serait dommage de passer à côté.

NB: les crypto-monnaies sont disponibles via des CFD pour les utilisateurs situés en France.

👉 Consultez notre test complet

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.


3 méthodes pour miner la cryptomonnaie

Par définition, miner une crypto-monnaie consiste à se procurer du matériel informatique et se servir de sa puissance de calcul pour résoudre des calculs informatiques afin de trouver une réponse appelée preuve de travail (Proof of Work en anglais). Chaque fois qu’un ordinateur trouve la preuve de travail, un bloc (contenant des transactions) est validé et ajouté à la blockchain. L’ordinateur se rémunère par les frais de transactions et une création monétaire de la crypto minée. Pour bitcoin par exemple, chaque validation d’un bloc déclenche l’injection de 6.25 nouveaux bitcoins sur le marché. 

Ce procédé est utile à la validation des transactions et à la sécurité de plusieurs autres blockchains comme Ethereum (ETH), Litecoin (LTC), etc. Toutes les crypto-monnaies n’utilisent pas le minage (l’action de miner). Il existe d’autres mécanismes de validation de transactions mais ce n’est pas le sujet du jour. 

Dans ce cas, comment miner une cryptomonnaie? Il existe plusieurs méthodes pour y arriver. Ces dernières dépendent de la crypto à miner, du prix du matériel informatique sur le marché, de sa consommation électrique, etc. Ainsi, pour faire un mining efficace et adapté à vos besoins il faudra choisir entre : 

Le Cloud Mining

Le Cloud Mining consiste à miner la cryptomonnaie sans posséder du matériel informatique. Ici, c’est le matériel d’autrui qui est utilisé pour miner. Miner dans le cloud consiste à louer de la puissance de calcul à une entité tierce. Cette dernière s’occupe de la gestion du matériel de minage et verse une partie de la récompense de minage aux clients.

Le Cloud Mining est adapté aux investisseurs qui ne souhaitent pas se procurer du matériel informatique nécessaire au minage. Que ce soit le bitcoin, ethereum, litecoin et même le Dogecoin, il est possible d’en miner via le Cloud Mining.

En outre, comme vous vous en doutez, une telle offre ne peut être gratuite. Les sociétés proposant le Cloud Mining prélèvent des frais sur la récompense de minage. Elles s’en servent pour gérer la maintenance du matériel et pour se rémunérer. Les frais de gestion varient d’une société à une autre et impactent considérablement la rentabilité; elle est de loin inférieure au profit qu’on peut espérer réaliser en gérant son propre matériel.

En choisissant le Cloud mining, il faut également faire attention aux sites frauduleux qui proposent des rendements exorbitants. A notre connaissance, certaines sociétés crédibles proposent de miner les cryptomonnaies dans le cloud. C’est notamment Just Mining ou encore Feel Mining. Elles sont toutes bien réputées dans la communauté crypto et basées en France. 

Miner avec un rig 

Un RIG de minage est l’équivalent d’un ordinateur classique à la différence que le RIG servant à miner la cryptomonnaie est souvent monté avec plusieurs cartes graphiques. Cela permet d’avoir une puissance de calcul très élevée. Le matériel nécessaire pour monter un RIG de minage comprend un disque dur, de la mémoire RAM, un processeur (CPU), une (ou des) carte(s) graphique(s) (GPU), une carte mère, un boîtier, un écran, etc. Tous ces éléments peuvent être achetés facilement sur amazon.

Miner la cryptomonnaie via un RIG demande une certaine connaissance technique, un investissement conséquent et une consommation électrique non négligeable. L’activité reste bien rentable sur la durée mais il faut remplir plusieurs préalables, le prix à payer reste énorme (surtout pour les personnes sans background technique). En effet, miner via un RIG c’est être prêt à assurer son bon fonctionnement (montage, réparation, refroidissement, etc) au quotidien; avoir assez d’argent pour mettre la main sur des nouvelles cartes plus performante afin de rester compétitif face à ses concurrents. 

Monter un RIG est l’une des meilleures méthodes pour miner la cryptomonnaies. Pour cause, le matériel nécessaire à l’opération peut être utilisé pour d’autres activités comme le gaming par exemple. Cela fait qu’à l’absence de rentabilité, les composantes peuvent facilement trouver un autre usage ou être revendues sur le marché secondaire. Mais aussi, dans la plupart de cas, un RIG n’est pas spécialisé dans le minage d’une seule cryptomonnaie. Un mineur peut par exemple choisir de passer du minage d’Ethereum à celui du Zcash ou de l’Ethereum classic selon la rentabilité de chaque cryptomonnaie  à l’instant “t”. Comme vous allez le voir plus bas, ces avantages ne sont pas possibles chez les utilisateurs des ASICS. 

Miner via un ASIC

Contrairement au RIG, un ASIC (Application-Specific Integrated Circuit) est un matériel conçu spécifiquement pour miner une seule cryptomonnaie. Les ASIC sont dotés d’une puissance de calcul plus importante. Ils servent généralement à miner les cryptomonnaies qui utilisent l’algorithme de hachage appelé SHA256. Parmi ces cryptos on peut citer bitcoin (BTC), Bitcoin Cash (BCH), etc. Un ASIC ne peut donc pas miner une monnaie virtuelle comme Ethereum (ETH); il ne peut pas non plus servir à autre chose que le minage de cryptomonnaie. 

Avant de se lancer dans le minage via un ASIC, il faut prendre en compte sa consommation électrique. Un ASIC est très énergivore produit beaucoup de chaleur un bruit (sifflement) important. Ainsi, l’ASIC n’est pas adapté à l’utilisation à domicile à moins d’avoir une cave ou un local un  peu éloigné du lieu de vie. 

En ce qui concerne le prix, un ASIC peut être aussi volatil que la crypto qu’il mine. Par exemple, alors que le rallye haussier du bitcoin poursuivait son cours en fin 2020, le prix d’un Antminer S19 est passé de 4000 euros (EUR)  à plus de 10 000 euros (EUR). Une pénurie s’observe sur le marché des ASICs à chaque mouvement haussier du bitcoin. Elle est aussi la conséquence du boom de l’industrie du minage. En fait, chaque fois qu’il y a un nouveau modèle d’ASIC sur le marché, les gros mineurs se bousculent pour mettre la main sur le gros lot, au détriment du petit particulier qui, au mieux réussit à choper une bécane au prix d’un délai de livraison intenable.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.


Dans quelles Actions et Crypto-monnaies notre équipe investit-elle ?
abonnement newsletter droitdunet
Ceci n'est en aucun cas un conseil d'investissement. A tout moment, vous restez libre de vos décisions.

Miner de la crypto via un pool de minage

Quand bitcoin faisait ses premiers pas, il était possible de miner à partir d’un simple ordinateur portable. Cela est impossible aujourd’hui. En effet, quelques années après la création du bitcoin, le minage s’est progressivement démocratisé, cela a mécaniquement contribué à la hausse de la difficulté de calcul sur le réseau. La difficulté de calcul est la quantité de travail nécessaire à la validation d’un bloc.  La difficulté augmente chaque fois que de nouveaux mineurs adhèrent au réseau. En parallèle, la capacité d’extraire un bloc nécessite plus de matériel. 

Dans la pratique, le matériel nécessaire pour miner la cryptomonnaie est passé d’un simple processeur à une carte graphique puis aux puces plus sophistiqués, les ASICs. Un particulier ne peut plus, théoriquement, posséder assez de puissance pour  valider un bloc; mais cela n’est vrai que si l’on ne tient pas compte du rôle des pools de minage.

Qu’est-ce qu’un pool de minage ? 

Par définition, un pool de minage ou “mining pool” en anglais est une coopérative regroupant plusieurs mineurs. Ces derniers mettent en commun leur puissance de calcul afin d’arriver à ajouter un bloc au réseau. Après, chaque participant au pool reçoit (dans son wallet) une partie du butin (récompense de minage) au prorata de sa puissance de calcul dans la coopérative ou le pool. 

Un pool de minage fonctionne donc comme un ASIC suffisamment puissant pour valider un bloc sauf qu’il ne s’agit pas d’un matériel unique mais de plusieurs ASICs appartenant à des milliers de mineurs à travers le monde.  Le pool offre une interface virtuelle permettant à chaque mineur de déléguer sa puissance de calcul tout en restant responsable de la gestion physique du matériel. Le mineur peut donc miner chez soi tout en étant connecté à un pool. Par ailleurs, le choix d’un pool de minage ne se fait pas au hasard, il doit tenir compte de certains critères que nous détaillons plus bas. 

Comment choisir son pool de minage ?

De notre avis, voici les critères qui comptent dans le choix d’un pool de minage : 

  • Les frais appliqués par le pool : L’offre des pools de minage n’est pas gratuite. Ils appliquent des frais qui peuvent varier entre 1 et 5 % de la récompense de minage. Miner la cryptomonnaie avec un pool qui applique moins de frais augmente le taux de rentabilité d’un mineur. 
  • La puissance de calcul du pool : Le pool avec le plus de puissance valide plus de blocs que ses concurrents. Ainsi, un mineur avisé ne fera pas son choix sur un pool qui ne compte que quelques ASICs. Être connecté au meilleur pool en termes de puissance de calcul garantit de recevoir des parts de récompense de minage de façon plus régulière. 

Quel pool choisir pour miner la crypto monnaie en 2021 ? Nous avons fait le tri pour vous. Voici notre top 3 de mining pools.


Top des pool de minage en 2021

Comme nous l’avons expliqué plus haut. Il faut tenir compte des frais et de la puissance de calcul avant de choisir un pool de minage. Pour vous simplifier le choix, voici notre top 3 pour miner du bitcoin (BTC) et l’ether (ETH) 

Pour miner du bitcoin nous avons :

  • BTC.com : C’est pour l’instant le pool le plus important en termes de puissance de calcul. Il possède en lui seul 26 % du hashrate (puissance de minage) du bitcoin. Miner avec ce pool donne plus de chance de recevoir beaucoup plus de récompenses. Ce n’est pas tout, BTC.com propose moins de frais aux mineurs. Il se rémunère 1.5% de la récompense de minage à chaque validation d’un bloc. 
  •  Slush Pool : En termes de puissance de calcul, Slush Pool occupe la troisième position (11.9%) après Ant Pool (13.6%). L’avantage de Slush Pool par rapport à son concurrent direct (Ant Pool) réside au niveau des frais. Ils facturent respectivement 2% pour et 3 à 5%.  
  • ViaBTC : Il propose entre 2 et 4% de frais et possède 9.4% de la puissance de calcul totale du réseau bitcoin. C’est donc l’un des excellents choix sur le marché. 

Pour Ethereum:

  • Ethermine : le pool possède 27% de la puissance de calcul sur la blockchain Ethereum. C’est le meilleur choix pour obtenir des versements réguliers en ETH. Ses frais sont fixés à 1%.
  • Sparkpool : il a au compteur l’équivalent de 16% de puissance de calcul du réseau et propose 1% de frais sur la récompense de minage. 
  • F2pool : Il s’agit de la deuxième pool en termes de puissance de calcul (17%). On conviendra que malgré la probabilité de recevoir des rewards régulièrement, f2pool propose les frais les plus élevés (3%) sur le minage d’ethereum. 

Les données, surtout concernant la puissance de calcul, ne sont que des estimations. Elles ne représentent pas une vérité absolue. En effet, il existe des pools de minage et des mineurs qui préfèrent opérer dans l’anonymat soit pour des raisons de sécurité ou pour la préservation de la vie privée. En conséquence, ils brouillent les pistes en trafiquant leurs adresses IP via Tor ou à l’aide des VPN. Les données plus haut représentent par ailleurs, la plus grande partie de l’industrie du minage, leur pertinence n’est donc pas remise en cause.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

mining crypto

Miner la cryptomonnaie ou trader ?

Alors, faut-il miner ou faire du trading ? Cette question est difficile à trancher. En effet, tout dépend de votre profil d’investisseur. En outre, chacune de ces activités comporte des avantages et des risques. Certes, le trading peut générer des rendements immédiats mais peut aussi conduire à une ruine rapide. On signale souvent que près de 70% de traders perdent de l’argent, ce qui est très différent avec le minage. 

En fait, miner des bitcoins ou d’autres cryptos c’est avant tout investir dans du matériel physique. Certains mineurs (ordinateurs) ont de l’utilité sur le marché secondaire. Si un investisseur dans le mining ne s’en sort pas financièrement, il peut toujours revendre son matériel, contrairement à un trader dont la perte de fonds est définitive. 

cryptocurrencies mining

Miner la cryptomonnaie : pour quoi faire ?

Comme vous le savez déjà, les cryptomonnaies permettent d’effectuer des transactions sans passer par des tiers de confiance. Mais comment cela est-il possible ? Comment vérifier qu’un utilisateur des cryptomonnaie possède réellement l’argent qu’il souhaite envoyer? Comment évite-t-on qu’une entité fasse une double dépense? Comment les transactions sont-elles sécurisées ? Si les cryptomonnaies sont décentralisées, à quoi servent les frais de transaction ? Qui les perçoit ? 

La réponse à ces questions est très simple : Miner la cryptomonnaie permet de vérifier la validité des transactions tout en sécurisant leur cheminement d’un point A à un point B. C’est crucial pour l’intégrité du réseau (blockchain). C’est pour cette raison que l’ordinateur (le mineur) qui valide un bloc est récompensé par les frais de transactions payés par les utilisateurs. 

Miner une cryptomonnaie c’est aussi, dans la plupart de cas, participer à sa création monétaire. Pour bitcoin par exemple, chaque 10 minutes, après la validation d’un bloc, 6.25BTC sont créés et versés sur le wallet (portefeuille) du mineur. 

Enfin, miner la cryptomonnaie c’est avoir un droit de vote sur sa gouvernance. Les mineurs approuvent les mises à jour à implémenter sur le réseau. Si ces derniers ne sont pas d’accord avec une proposition de changement, il devient impossible de l’implémenter. Si le désaccord règne entre les mineurs et le reste de la communauté, ces derniers peuvent aller jusqu’à scinder le réseau en deux. C’est ce genre d’incident qui a donné naissance au Bitcoin Cash (BCH) fin 2017 et à Ethereum Classic (ETC) en juillet 2016.

Miner la cryptomonnaie est certes une démarche pécuniaire mais c’est aussi acquérir un pouvoir politique très important dans la gouvernance décentralisée d’une cryptomonnaie. Il existe des garde-fous permettant aux mineurs d’avoir un pouvoir absolu mais c’est un sujet qui ne sera pas abordé dans cet article.  

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.


Miner la cryptomonnaie: est-ce facile ?

Au cours des premières années d’existence du bitcoin, n’importe qui pouvait miner la cryptomonnaie grâce à un simple ordinateur portable. Plus le réseau grandissait, plus beaucoup de nombreux investisseurs se sont rués vers le minage de l’or 2.0. Pourtant, quel que soit le nombre de mineurs (qui se comptent par millions aujourd’hui), il n’y a qu’un seul bloc à miner chaque 10 minutes (pour bitcoin). Tous les mineurs entrent donc en compétition pour valider un bloc après 10 minutes, ce qui réduit la probabilité de trouver la preuve de travail.  

Étant donné que le minage consiste à déployer de la puissance de hachage pour résoudre des calculs informatiques, le mineur qui possède le matériel le plus performant a plus de chance de trouver un bloc. C’est pourquoi le minage est devenu une course effrénée derrière les processeurs (GPU). Pire, un GPU ne sert plus à rien pour miner du bitcoin. Ce dernier ne se mine qu’avec des puces plus puissantes et par conséquent plus énergivores:les ASICs.  Miner à l’ASIC ne met pas à l’abri non plus, de nouveaux modèles plus puissants sortent régulièrement sur le marché, rendant les anciennes versions obsolètes. 

Vu de cet angle, il devient de plus en plus difficile de miner la cryptomonnaie car la puissance calcul des blockchains ne cesse d’augmenter, ce qui, de facto, fait exploser la difficulté de calcul. Cependant, le contraire se passe sur le marché du matériel de minage. Les supercalculateurs deviennent de plus en plus optimisés en termes de puissance de calcul et de consommation électrique. Mais aussi, avec les récentes évolutions, il ne faut pas forcément avoir un background très technique pour arriver à faire tourner un mineur, ce qui rend le métier moins compliqué qu’avant.


Est-ce que le minage de cryptomonnaie est une activité rentable ?

Nous pouvons affirmer tout bêtement qu’il est rentable de miner. Cela part du fait que les mineurs paient une importante facture d’électricité pour faire tourner leur matériel. Si l’activité n’était pas du tout rentable, personne ne le ferait. Au lancement du réseau bitcoin, quand ce dernier ne valait absolument rien, une partie des mineurs pouvaient miner par conviction ou pour tester le fonctionnement du bitcoin. A l’époque,  la difficulté de calcul était insignifiante, ce qui n’est pas le cas actuellement. Il n’y a que peu de personnes qui peuvent “miner pour la science” mais derrière une facture d’électricité se paie. Si l’industrie du minage continue d’exister c’est parce qu’elle est bel et bien rentable. 

La rentabilité du minage s’affirme avec les chiffres. Si l’on voit du côté du bitcoin par exemple, 900 unités (soit l’équivalent de 45 000 000 de dollars au cours actuel) sont créées par les mineurs chaque jour. En plus de cela les mineurs collectent les frais de transactions qui se comptent en centaines de milliers de dollars chaque jour. C’est donc évident et surtout vérifiable à temps réel, les mineurs brassent des dizaines de millions de dollars chaque jour. 

Cependant, cet avis concerne l’industrie dans sa globalité. La question la plus pertinente pour vous peut être est : est-ce rentable pour un particulier de miner? En fait, tout le monde ne peut pas miner la cryptomonnaie actuellement. L’opération demande un budget assez important pour le commun des mortels. Mais aussi, pour être rentable, il faut arriver à s’adapter aux hauts et bas du marchés. Malheureusement  le prix du matériel de minage a tendance à s’adapter au cours de la crypto concernée, ce qui veut dire que les montagnes russes existent dans l’industrie du matériel de minage, un peu comme dans le trading. Pour survivre en tant que mineur, il faut donc prévoir un budget conséquent.  

Les principaux coûts

Pour miner la cryptomonnaie il faut tout d’abord s’assurer d’acheter le meilleur matériel et disposer d’un wallet (portefeuille) qui sert à recevoir les récompenses. L’Antminer S19j, l’un des meilleurs ASICs (119TH/s) dédié au minage du bitcoin, coûte actuellement 9322 euros (EUR) chez  Bitmain, le leader mondial dans la fabrication et la commercialisation des ASICs dans le monde, et c’est sans compter les frais de livraison qui peuvent, eux aussi être exorbitants. Le reste des ordinateurs de la gamme Antminer sont en rupture de stock. La ruée vers ces pelles 2.0 est tellement vraie au point qu’ils sont rares à trouver sur amazon. 

Il est par contre plus facile de monter manuellement un RIG utile au minage des cryptos comme Ethereum ou Zcash. En effet, tout le matériel est bon marché et disponible sur amazon. Il s’agit d’un disque dur (SSD), une mémoire RAM, un processeur (CPU), une carte graphique (GPU), une carte mère, un boîtier, un écran, etc. Ici, le matériel le plus important c’est la carte graphique. Par exemple, une GeForce RTX 3060 coûte autour de 950 euros (EUR) sur amazon. Ce qui est intéressant avec le montage par carte graphique c’est le fait qu’on peut en ajouter progressivement sur un RIG afin d’optimiser la puissance de calcul. Cela permet d’éliminer plusieurs barrières à l’entrée.  

Les revenus plausibles

Il est possible de calculer la rentabilité probable du minage de cryptomonnaie. Nous avons utilisé cryptocompare dot com pour savoir en quel taux de rentabilité s’attendre pour le minage de bitcoin (BTC) et d’Ethereum (ETH).

  • Pour bitcoin, un ASIC Antminer Sj19 (qui coûte 11 000 USD) peut rapporter (en un an) 13 000 USD après le paiement d’une facture d’électricité de 490 USD (avec un prix de 0.04 USD/kilowattheure) et des frais de pool de 1%. Si l’on tient compte de ce calcul, il est donc possible de rentabiliser son Antminer Sj19 au bout d’un an. 
  • Pour Ethereum, un RIG ne totalisant que 100 MegaHash/s peut rapporter jusqu’à 2921 dollars US avec un coût électrique  de 49 USD. C’est actuellement la crypto la plus rentable du marché. 

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.


Faut-il miner la cryptomonnaie ? 

Miner la cryptomonnaie c’est assurer sa sécurité, valider les transactions et participer à la création monétaire. En plus d’être rentable pour les investisseurs, le minage est indispensable au bon fonctionnement de toute cryptomonnaie utilisant la preuve de travail.  

Avantages du minage de cryptomonnaie

Le minage comporte moins de risques que la spéculation. En fait, les mineurs investissent dans le matériel informatique plutôt que d’acheter ou de trader une cryptomonnaie. Mais aussi, les blockchains  fonctionnant avec la preuve de travail sont les plus sécurisées et décentralisées.  

Inconvénients du minage de cryptomonnaie

Le minage est trop gourmand en consommation d’énergie. Cela en fait un outil détesté des écolos. Les critiques sur la consommation électrique du minage se basent sur des arguments plutôt solides. En effet, plus de 50% de la consommation électrique du minage de bitcoin proviendrait des énergies fossiles, ce qui est nocif pour l’environnement. Bitcoin consomme en lui seul près de 0.5 % de l’énergie totale produite sur la planète.  

Un autre point négatif sur le minage c’est la pénurie du matériel sur le marché. Elle n’est pas sans impact sur le délai de livraison (surtout pour les Antminer) qui peut aller de quelques semaines à plusieurs mois. Mais aussi, la rentabilité du minage n’est pas assurée à court terme, c’est même pour cette raison que certains utilisateurs des cryptomonnaies se ruent vers le trading.

Conclusion: faut-il miner la cryptomonnaie ?

La réponse est oui. La rentabilité du minage n’est plus à prouver. Les cryptomonnaies ne sont qu’à leur début d’adoption, ce qui laisse penser qu’il est encore tôt pour se lancer dans le mining. L’activité est ouverte à tous sans distinction. Miner la cryptomonnaie c’est surtout participer directement à l’émergence d’une nouvelle économie numérique. Les cryptos donnent la possibilité de faire des transactions quasi gratuites partout dans le monde sans la permission d’aucune autorité centrale. Miner c’est aussi soutenir la liberté. S’il faut le rappeler, c’est en grande partie grâce au bitcoin (BTC) que wikileaks, Julian Assange et bien d’autres activistes ont survécu au blocus bancaire. Sans les mineurs, cela n’aurait pas été possible.  

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

FAQ minage de cryptomonnaie

Vous vous sentez un peu perdu dans la lecture ? C’est tout à fait normal pour un sujet aussi vaste. Nous avons réuni les questions les plus pertinentes concernant le minage. Nous y répondons très brièvement. 

Comment miner la cryptomonnaie ?

Pour miner la cryptomonneis il faut acheter du matériel informatique, le connecter à un pool de minage et commencer à recevoir des récompenses sur son wallet. Ceux qui ne sont pas capables d’assurer l’entretien du matériel informatique ont la possibilité de faire le Cloud Mining. 

Miner la cryptomonnaies: est-ce rentable ?

Miner la cryptomonnaie est rentable. Les mineurs qui valident les transactions sont payés par les frais de transactions et la création monétaire de cryptos. 

Est-ce difficile de miner la cryptomonnaie ? 

Miner est accessible à tous. Bien que la difficulté pour trouver un bloc augmente avec l’adoption des cryptomonnaies, les pools de minage permettent à n’importe qui, peu importe la puissance de calcul de son matériel,  de dégager régulièrement des rendements. 

Romain
Les derniers articles par Romain (tout voir)
    Partager l'article :
    Dans quelles Actions et Crypto-monnaies notre équipe investit-elle ?
    abonnement newsletter droitdunet
    Ceci n'est en aucun cas un conseil d'investissement. A tout moment, vous restez libre de vos décisions.