Investir dans l’eau | Guide ultime en 2021| Erreurs à éviter

Certains l’appellent l’or bleu. Nous consommons, à l’heure actuelle, 9 fois plus d’eau qu’au début du XXème siècle. L’eau semble, au fil des années, devenir un actif financier au potentiel impressionnant. Un tel constat n’est pas resté lettre morte auprès de tout investisseur qui souhaite investir son argent au sein d’un secteur porteur. Est-ce qu’investir dans l’eau est une opportunité aussi extraordinaire ? Nous avons réuni les meilleurs conseils experts pour savoir comment investir dans l’eau, éviter les erreurs communes et gagner de l’argent à long terme.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur



Comment investir dans l’eau ? 

Lorsqu’on évoque la négociation d’actifs, la ressource liquide n’est pas la première idée qui vient en tête pour une majorité d’investisseurs. Est-il même possible d’investir dans l’eau en 2021 ? 

La réponse est évidemment positive. Les marchés financiers sont l’endroit le plus adapté pour négocier avec efficacité, performance et sécurité cette ressource vitale qui intéresse de plus en plus de traders confirmés grâce à son potentiel au rendement de plus en plus significatif.

Via les marchés financiers

Les marchés financiers (ou la Bourse) sont le seul endroit où il est possible de spéculer sur le cours de l’or bleu. Contrairement à d’autres actifs financiers, il n’existe pas encore de solutions alternatives (comme les CFD) pour investir dans l’eau en Bourse. 2 méthodes sont disponibles pour placer son argent sur ce secteur :

  • Acheter une action sur l’eau via une entreprise spécialisée à la pointe du domaine de l’approvisionnement et des services traitement de l’or bleu (ex: Veolia Environnement, Suez Environnement, Xylem Inc, etc.) ;
  • Placer son argent sur un fonds de placement (ETF) spécialisé dans cet univers. Les plus connus sont Pictet Water, BNP Paribas Aqua ou Amundi Fund. Les ISR (Investissement Socialement Responsable) connaissent une hausse de popularité auprès des investisseurs.
un euro qui tombe dans l'eau

Trouver le broker adapté

A l’instar des autres instruments négociables, il est important de choisir avec soin le broker qui va répondre au mieux à ses besoins. Si nous considérons que Eau Bourse sont 2 termes étroitement liés, les investisseurs vont se tourner vers un courtier global en action qui offre un accès large aux marchés financiers. Une plateforme comme DEGIRO, Boursorama ou Bourse Direct permet d’accéder à ce type d’actions et fonds d’investissement pour s’engager dans un processus à long terme.

Un courtier adapté est un intermédiaire qui propose un service complet et fiable aux places boursières pour une exécution d’ordres rapide et sûre. Le catalogue d’actifs doit être suffisamment fourni pour trouver tous les produits financiers d’intérêt sur un même site. Il est important de porter une attention particulière aux frais de courtage, puisque ceux-ci ont une influence majeure sur les résultats constatés. La qualité du service client revêt une dimension centrale. En cas de problème technique, financier ou informatif, nous avons un avis exigeant sur la qualité des services qui doivent être fournis : réactivité, professionnalisme et pédagogie.


4,9/5
4.9/5
Tentez votre chance sur les marchés avec eToro ! Débutez l'esprit serein avec un compte de trading virtuel.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur


Acheter une action sur l’eau

Que pouvons attendre de l’achat d’une action sur l’or bleu en Bourse. Voici quelques indices à considérer sérieusement.

Performance historique de quelques actions sur l’eau

Les chiffres ne trompent pas. Il est essentiel de rester prudent et de ne pas faire un rapport global erroné, mais plusieurs actions du secteur aquifère ont surperformé au cours des dernières années. Quelques exemples plus qu’illustratifs :

  • Xylem (société américaine majeure spécialisée sur le secteur technologique de l’eau) a connu un bond de 170% sur les 5 années écoulées. Actuellement l’action cote à 98$ ;
  • Veolia (groupe français bien connu) connaît une croissance régulière avec une progression de 8% du chiffre d’affaires depuis 2017. Le prix des actions en profite directement avec une hausse globale de 50% (cote à 20 euro) ;
  • Pictet Water, depuis sa création il y a 20 ans, a connu une croissance de 263%, avec une progression de 15% constatés entre 2019 et 2020. En comparaison un ETF issu d’Asset World a performé autour de 4%.

Il n’est donc pas difficile de constater que le secteur de l’eau est un marché global (approvisionnement, technologie, application industrielle) qui se porte bien. Il faut évidemment prendre le recul nécessaire pour mesurer la viabilité et le potentiel de l’entreprise concernée car les performances ne sont pas identiques d’une action à une autre.

Meilleures actions sur l’eau pour 2021 ?

Comme nous l’avons souligné précédemment, les cotations en Bourse, au cœur d’un même secteur, ne vont pas toutes dans le même sens. Des facteurs comme la santé de l’entreprise, la qualité de gestion et son implantation historique (ou son degré d’innovation) sur le secteur influent fortement sur le prix d’un titre. Sans faire de prévision trop optimiste, nous avons sélectionné quelques valeurs qui méritent d’être suivies en 2021. Des actions de sociétés en France, Europe et du reste du monde :

  • Xylem Inc (Etats-Unis : approvisionnement, infrastructure hydraulique, services de traitement et analyse des eaux) avec un chiffre d’affaires de 5,2 milliards eur en 2018 ;
  • Veolia Environnement (France : approvisionnement, traitement et gestion déchets industriels) avec un CA de 27,2 milliards d’euros ;
  • Suez Environnement (France : gestion, collecte et maintenance hydraulique) avec un CA de 17,8 milliards eur ;
  • Danaher Corporation (Etats-Unis : contrôle de la qualité des eaux) avec un chiffre d’affaires de 35,3 milliards d’euros ;
  • China Water Affairs Group Limited (Chine : approvisionnement global) avec un CA de 8 990 milliards eur.

D’autres pistes sont à étudier en réalisant des recherches croisées via les documents officiels fournis par les entreprises, les fiches compilées par les courtiers en actions, sites et magazines spécialisés dans les valeurs boursières.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur

Acheter une action sur l’eau: les bonnes raisons

Pourquoi faire un investissement dans l’or bleu a du sens ? Quelles sont les bonnes raisons, à notre avis, pour lesquelles il est intéressant de placer une partie de son épargne dans l’or bleu :

  • L’eau est une ressource incontournable de notre patrimoine dans de nombreux domaines. D’un avis global des experts, la consommation d’eau se répartit en 10% pour l’usage domestique, 20% pour l’industrie et 70% pour l’agriculture. Cette ressource s’épuise et va vite devenir un enjeu mondial. L’effet de rareté est souvent bénéfique pour le cours d’une action ;
  • Les investissement dans le secteur de l’eau augmentent considérablement, ce qui provoque un effet boule de neige sur les titres ;
  • Les actions sur la ressource liquide ont progressé, de manière générale, de 44% entre 2013 et 2018 ;
  • La demande explose : gaz de schiste, embouteillement. La population augmente sur la planète. Certains statisticiens envisagent une population de 10 milliards de personnes en 2050 répartis sur la planète ;
  • Les innovations en économie de ressource aquifère augmentent ;
  • Les ISR prennent une part de plus en plus importante des placements mondiaux (préservation du patrimoine environnemental notamment).
un poisson s'échappant d'un aquarium avec la mer en arrière-plan

Est-ce trop risqué ?

Faire un investissement dans l’or bleu en 2021 est un débat qui divise les analystes financiers. Certains y voient une occasion incroyable de placer une partie de leur capital pour des bénéfices importants dans quelques années. D’autres y voient une pure spéculation sur un bien de première nécessité qui pourrait s’effondrer du jour au lendemain.

Pourtant, si nous regardons de façon objective le secteur de la ressource liquide, de nombreux éléments nous indiquent que le risque est plus que limité :

  • Pas de concurrent à l’eau ;
  • Les fournisseurs en l’eau dominent le marché face aux entreprises de services de traitement des eaux ;
  • La demande est croissante de manière exponentielle (augmentation de la population sur la planète) ;
  • Les lois de nombreux pays sont en faveur des innovations et de la gestion écoresponsable du patrimoine aquatique.

Le marché montre une forte tendance à la consolidation. Les acteurs majeurs (fournisseurs et prestataires) ne sont pas confrontés à une concurrence importante et semblent s’établir un peu plus encore chaque année sur le marché.

A notre avis, un investissement raisonnable dans l’eau présente un risque plus que modéré. En choisissant des actifs solides d’entreprises (en action ou fonds d’investissement / ETF), à moyen et long terme, des bénéfices sont attendus sans trop de doute.


Ne plus manquer l'actualité crypto 💰 et boursière brûlante grâce à la Newsletter DDN 🚀
abonnement newsletter droitdunet

Investir dans l’eau en bourse

Est-il trop tard pour entrer sur le marché de l’eau en Bourse ? Quelles sont les erreurs à éviter ? Nous éclaircissons ces 2 points.

Est-ce trop tard ?

A notre avis, il y a eu peu de moments aussi propices que cette période économique, sociale et sanitaire pour oser s’engager en Bourse sur des valeurs alternatives, peu connues et envisagées par le grand public.

Au vu du contexte actuel (pandémie de coronavirus, économie au ralenti et nombreuses incertitudes), le secteur de l’eau est assez peu affecté. Pour une simple et bonne raison : nous avons tous besoin d’eau pour vivre au quotidien : faire fonctionner les usines, traiter les eaux usées, approvisionner les villes et permettre l’agriculture. Si nous ajoutons le fait que l’eau consommable disponible est limitée, malgré une demande croissante, l’équation semble assez simple à résoudre. 

La ressource ne montre pas de signes d’essoufflement, bien au contraire. L’actif semble avoir un premier palier qui présage une croissance régulière dans les années à venir. Nombre d’actions de grandes entreprises européennes sont encore très abordables (20 euro pour Suez, 26 euro pour Veolia).

Dans le cadre d’un plan d’investissement établi, miser sur l’eau en bourse est un placement avec peu de risques et qui promet des bénéfices particulièrement alléchants dans les années à venir.

Erreurs à éviter

Comment miser sur l’eau sans mettre en péril son capital ? Nous allons donner nos conseils pratiques sur cet investissement. Ces astuces sont, pour la plupart, à suivre également pour tout autre type de placement long terme :

  • Mettre tous ses œufs dans le même panier : Ne jamais oublier la règle d’or de la diversification de portefeuille. Malgré son exposition au risque limitée, il est fortement recommandé de n’accorder qu’une partie de son capital à l’eau. A hauteur de 15%, cela s’inscrit dans un money management raisonnable ;
  • Viser le rendement à court terme : Placer son argent dans l’eau est une vision à longue échéance. Il est donc primordial d’accepter d’être patient et de ne pas avoir besoin des fonds investis dans un délai d’au moins 5 ans, voire 10 ;
  • Placer son argent à l’instinct : Chaque investisseur doit dépasser ses a priori positifs avant de placer son argent. Il doit donc comparer et se renseigner au maximum à propos d’une entreprise ou d’un fonds d’investissement (ou tracker) spécialisé dans l’eau ;
  • Placer l’intégralité de son capital en une fois : D’autant plus dans ce contexte incertain, il est conseillé de remplir son portefeuille petit à petit afin de prendre les décisions les plus judicieuses. La prudence n’est pas l’ennemi de l’audace. Elle est sa complice sur à moyen et long terme.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur


Investir dans l’eau potable ou non potable ? 

Si nous devions réfléchir de façon purement mathématique, l’eau consommable ne représente que 0,25% de l’eau disponible sur Terre. En effet, la grande majorité des ressources se situe dans l’eau de mer salée. 

De façon schématique, voici la répartition du stock global :

  • 97% eau salée / 3% eau douce ;
  • L’eau douce est composé à 70% des glaciers et neiges éternelles et 30% accessibles ;
  • Sur ces 30% restants, 75% composent les eaux usées et 25% représentent l’eau potable.

Avec une telle équation, il serait préférable de placer son capital de manière plus significative dans l’eau non consommable. De plus, des industries majeures des services de traitement des eaux émergent et deviennent de véritables mastodontes à l’échelle mondiale. Pourtant, les investisseurs favorisent énormément les actions de sociétés qui approvisionnent les foyers et s’assurent du bon fonctionnement de nos installations. 

Il peut être intéressant de diversifier sa stratégie :

  • Investir dans l’eau potable avec une perspective d’augmentation de la consommation mondiale ;
  • Privilégier l’eau non consommable avec une perspective d’un besoin toujours plus important de traitement d’eaux usées, ou de l’émergence d’innovations pour augmenter la quantité d’eau douce disponible (usine de dessalement d’eau de mer par exemple).

Investir dans l’eau en Afrique en 2021

Certaines régions du monde souffrent encore atrocement d’un manque cruel de ressources en eau. L’Afrique est l’une des premières victimes avec des zones arides (Sahara et Sahel) et un manque d’investissements occidentaux pour permettre d’exploiter les gisements d’eau disponibles sur place. Est-ce qu’investir dans l’eau en Afrique est une véritable aubaine ?

Opportunité ou Arnaque ?

Il faut rappeler que le continent africain est considéré, à bien des égards, comme le nouvel eldorado pour l’exploitation de ressources brutes (pétrole, gaz, eau, métaux précieux), il est tout à fait normal d’envisager de prendre sa part du gâteau en participant au capital d’entreprises locales, venant de France, d’Europe et du monde entier. Mais cela représente-t-il un pari risqué ? Quelle probabilité pour une arnaque ?

une photo d'un cochon d'épargne qui se remplit d'eau

Il est essentiel de rester très vigilant quant au placement envisagé. Il existe une grande disparité de législations entre les pays hôtes en Afrique et les entreprises qui décident de s’engager sur ses territoires. De plus, une véritable instabilité politique règne dans certaines zones, ce qui peut mettre à mal tout développement de projet. Enfin, certains comparent le continent noir au nouveau Far West puisque une certaine tolérance est accordée à certaines pratiques frauduleuses. Notamment par un manque de contrôle des autorités locales.

Malgré tout, ce business est en pleine expansion et présente des retours sur investissement à hauteur de 10% annuels. Il est facile d’accès avec des tickets d’entrée à partir de 200 euro. Le secteur est très porteur et promet une croissance régulière pour les 20 ou 30 années à venir. L’exposition au risque est importante mais raisonnable si on choisit avec soin la société partenaire en forage d’eau.

Comment investir dans l’eau en Afrique ?

A l’heure, le moyen le plus simple de miser sur l’eau en Afrique est de rentrer au capital d’investissement d’une société de forage en eau. Cette participation donne droit au versement de dividendes. Il est possible de se projeter sur ce type d’investissement en achetant des actions disponibles sur le marché de sociétés du secteur du forage d’eau ou alors de devenir actionnaire lors d’une augmentation de capital.

A long terme, des plus values sont visées en cas de revente des titres. Dans le cadre d’une introduction en Bourse, cette participation au capital ouvre des droits à des versements en espèces.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur


FAQ Investir dans l’eau

✅ Est-ce le bon moment de faire un placement sur l’eau ? 

Un grand nombre de signaux positifs indiquent que la conjoncture est bonne pour envisager un placement de capital au cœur du secteur de l’eau. Ce domaine est en pleine expansion et devrait connaître une croissance régulière pour les 20 – 30 ans qui suivent.

✅ Comment acheter une action sur l’eau ? 

Il est simple d’acheter une action sur l’eau. Plusieurs entreprises spécialisées dans l’eau – en France, en Europe, aux Etats-Unis ou d’autres régions du monde – sont cotées en Bourse et proposent des actions à la vente.

✅ Quelles sont les meilleures actions dans l’eau en 2021 ?

Nous recommandons de suivre les titres Xylem (USA), Veolia (France), Suez (France), Danaher (USA) et China Water (Chine). Elles présentent toutes un fort potentiel. D’autres opportunités sont à découvrir sur les marchés mondiaux. Pictet Water est l’ETF à la plus forte croissance ces dernières années. BNP Paribas Aqua ou encore Amundi Fund sont 2 autres pistes sérieuses.

Sébastien Mareuil
Partager l'article :
Ne plus manquer l'actualité crypto 💰 et boursière brûlante grâce à la Newsletter DDN 🚀
abonnement newsletter droitdunet