Pourquoi ouvrir un compte islamique en trading ?

De plus en plus de brokers proposent de trader en ligne via des comptes islamiques lesquels répondent à des contraintes spécifiques à cette religion. Ils élargissent ainsi la clientèle visée, en faisant en sorte de respecter les croyances et règles de certaines catégories d’investisseurs. Mais qu’est-ce qui distingue les comptes islamiques en trading ?



Compte islamique en trading : conforme à la charia

Pour mieux comprendre les comptes islamiques en trading, il est nécessaire de se baser sur la charia ou loi islamique. Celle-ci prévoit certaines règles s’appliquant sur les activités bancaires et financières des personnes adhérant à cette religion. La charia interdit notamment l’encaissement de frais ou d’intérêts sur des prêts. L’interdiction reste valable qu’il s’agisse d’une rétribution fixe ou variable.

A noter qu’en 2014, les organismes financiers qui proposent des services respectant la charia proposant près de 1 % des actifs au niveau mondial, pour une valeur de 2 milliards de dollars. Quoi qu’il en soit, ce ne sont pas tous les musulmans qui se conforment à la charia. Et si l’on en croit le cabinet Ernst & Young, les actifs islamiques constituent une infime portion seulement de leurs avoirs. Néanmoins, une nette augmentation a été constatée ces dernières années.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur


Les spécificités des comptes de trading islamiques

D’abord, il faut donc rappeler que la charia est contre les frais et intérêts sur les prêts. Pourtant, avec un compte de trading « classique », des intérêts viennent s’adjoindre aux comptes du courtier lorsque les positions restent ouvertes plus de 24 heures. Ensuite, ils sont appliqués quotidiennement. Il est alors possible que le broker paie des intérêts. Il arrive aussi que le trader ait le compte débit. Le montant concerné correspondant alors à un coût de reconduction. Ce frais se répercute inévitablement sur les résultats des traders qui choisissent de ne garder leurs positions ouvertes pendant la nuit.

compte islamique option binaire
La finance islamique impose diverses règles visant à respecter la charia

Les choses se passent alors différemment avec un compte de trading islamique. D’abord, aucun intérêt ne s’applique tout au long du contrat. Il ne peut donc pas y avoir de reconduction de contrat après une journée de trading. Les courtiers (mais aussi les lois islamiques) se sont adaptés, offrant la possibilité aux musulmans de trader sans aller à l’encontre de la charia. De plus en plus de courtiers proposent alors des comptes sans Swap, mais diverses conditions s’appliquent alors. De cette manière, les traders peuvent miser en fonction de leurs disponibilités et même contracter des prêts (mais sans intérêt sous-jacent).

Ainsi, il n’y a pas d’intérêt ou de commission. Le taux de reconduction est également inexistant (équivalent à 0 %). Quant aux revenus du courtier, ceux-ci sont exclusivement issus des spreads. Pour certains, ces derniers sont plus élevés et d’autres frais sont appliqués. Mais il est aussi possible qu’il n’y ait pas de changement à ce niveau (spread similaire et absence de commissions additionnelles). Il faut aussi mentionner les courtiers qui proposent à leurs clients de faire des « hibah » ou dons volontaires, les invitant ainsi à partager leurs gains.

Une chose est certaine, face au nombre croissant de traders musulmans, les courtiers s’adaptent. On retrouve ainsi plusieurs opérateurs qui proposent des comptes de trading islamiques, à l’instar de XTB et eToro en Forex.

hibah
L’Hibah, le don volontaire aux courtiers, est une notion important du trading islamique
Ne plus manquer l'actualité crypto 💰 et boursière brûlante grâce à la Newsletter DDN 🚀
abonnement newsletter droitdunet

eToro meilleur broker pour le trading islamique ?

Les lois de l’Islam sont très stricts en ce qui concerne certaines pratiques occidentales sur les frais dits usuraires. Pour faire simple, surtout pour les paires de devises échangées sur le marché Forex, les brokers, dont eToro, taxent les transactions, restées ouvertes, sur la plateforme de trading en ligne, après 17h – heure de New York, de frais de reconduction.

Pour pouvoir toucher une clientèle toujours plus large pour trader en ligne, tout en respectant les lois de la Charia, le site de trading eToro propose un compte conforme à l’islam. Le mécanisme est très simple, sur ce point précis, le broker CFD ne prélève aucun frais usuraire (Riba) sur les positions forex encore ouvertes après 17H (heure de New York), et reconduit automatiquement les positions au lendemain. La rémunération du courtier eToro provient, dans le cadre du trading Islam, uniquement des spreads.

De façon beaucoup plus globale, eToro a créé un espace de trading halal pour tous les traders musulmans qui négocient sur le marché Forex entre autres. A savoir des échanges de devises en achat et vente immédiats ; les devises doivent être transférées en direct entre le vendeur et l’acheteur (quasiment de la main à la main) ; les trades en Bourse Islam se règlent sans délai ; pas d’intérêt usuraire sinon le contrat passe en trading haram (impur). Le compte eToro ECN (Electronic Communication Network) répond à une majorité de critères requis au trading halal.

Avantages compte trading islamique eToro

  • Zéro intérêt (swap) sur les positions de plus de 24h ;
  • Dépôt minimum à seulement 200$ ;
  • Effet de levier identique au compte classique ;
  • Plateforme de trading social avec le Copy Portfolio via MetaTrader ;
  • Zéro commission de reconduction pour les contrats de plus de 24h ;
  • Zéro frais de gestion de compte ;
  • Effet de levier garanti sans frais supplémentaires.

Inconvénients trading Islam eToro

  • Respect des nombreuses fatwas qui régissent la Finance de l’Islam ;
  • Limitation d’utilisation et d’accessibilité des clients sur certains instruments notamment ;
  • Manque d’experts référents dans ce domaine spécifique ;
  • Manque de transparence globale sur son fonctionnement.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur

5/5
5/5
ETORO

Avantages

Inconvénients

Dépôt min.

200€

Levier

30:1


Investir en bourse islam : halal ou haram ?

Actions

Par essence, le trading des actions n’est pas considéré haram si l’on suit l’avis de la religion musulmane. En effet, les actions représentent un pourcentage (des parts) de la valeur boursière d’une entreprise. Acheter des actions est donc, par principe, conforme à la Charia et au trading islamique, donc halal. Par contre, une limite majeure est à prendre en considération. Le trader islamique se doit de s’assurer que les actions achetées via son portefeuille n’appartiennent pas à une société dont les pratiques seraient haram. Par exemple, une marque d’alcool ou encore une entreprise qui produit des jeux de hasard (totalement interdit par l’Islam). Via un broker en compte islamique, il est possible de faire du day trading Islam (via les CFD) et du swing trading Islam, tout en respectant les règles financières de la religion. Admiral Markets ou AvaTrade se positionnent fortement sur ce service spécifique à une population musulmane très présente dans le monde de la finance. Le mécanisme d’effet de levier est considéré comme un prêt souscrit auprès de la plateforme, sans intérêt, puisqu’il est couvert dès la clôture de la position.

Obligations

Les obligations sont un cas très critiqué par l’Islam. Une raison explique cette interdiction. Le détenteur des obligations profite d’une rémunération indépendante du niveau de risque de la société. Cette rémunération peut être considérée comme de l’usure, totalement haram. A éviter. Par ailleurs, peu de brokers avec compte Islam incluent les obligations dans leur catalogue d’instruments.

Forex

Le trading forex est considéré comme du trading halal puisque l’activité du trader forex ne repose pas sur le hasard. Les comptes islamiques de brokers autorisés ne prélèvent aucun intérêt sur les transactions (suite à un prêt). Tant que les transactions sont immédiates et que les frais de courtage sont intégrés à la transaction, les règles de la Charia sont respectées. Attention malgré tout aux outils utilisés pour obtenir des profits. L’analyse technique à outrance (sur une plateforme MetaTrader par exemple) est considérée à risques puisque trop proche de la spéculation (jeu de hasard). Il est préférable de n’avoir recours qu’à l’analyse fondamentale dans le cadre du trading forex islamique. L’effet de levier n’est pas proscrit, puisqu’il est considéré comme un prêt souscrit auprès du broker, qui n’entraîne pas d’intérêt.

Crypto-monnaies

Le cas des crypto monnaies dans la Bourse Islam est un débat toujours virulent. Le point de rupture provient surtout du but de l’argent investi dans les crypto monnaies. Est-ce un investissement de capital ou un dépôt d’argent similaire à un pari ? Dans le premier cas de figure, on considère que c’est du trading halal puisqu’un investissement de capital (avec dépôt minimum) repose sur une stratégie sûre. Dans le deuxième cas, il est plus question de hasard, donc il est considéré que c’est du trading haram. La nuance est fine, et très discutable. Il serait plutôt conseillé, à notre avis, de ne pas trader de crypto avec un compte de trader islamique chez un broker, qui offre ce service.

Jean-Baptiste Lecocq
Partager l'article :
Ne plus manquer l'actualité crypto 💰 et boursière brûlante grâce à la Newsletter DDN 🚀
abonnement newsletter droitdunet