Article écrit par Sébastien Mareuil
23 Mar 2022 @ 10:19
Partager

Le monde des cryptomonnaies attire de nombreux investisseurs qui cherchent à dégager des profits en achentant des crypto-monnaies.

Cette nouvelle tendance de placement financier participe à la progression du Bitcoin (BTC) et encourage chaque jour la naissance d’autres monnaies virtuelles comme le token Reserve rights (RSR).

Bien que chaque nouveau coin représente une excellente opportunité de réaliser de gros bénéfices, l’investissement boursier présente des risques. Nous avons donc décidé de réaliser ce guide pour aider n’importe qui à acheter du Reserve rights (RSR) facilement en 2021.

73.81% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur.

Guide détaillé : comment acheter de la crypto Reserve rights (RSR) ? 

Il n’est pas possible d’utiliser directement des devises conventionnelles (EUR, USD, etc.) pour acquérir cette cryptomonnaie. Alors, comment acheter du Reserve rights (RSR) ?

  • s’inscrire sur la plateforme d’exchange Capital.com ;
  • effectuer un dépôt de fonds sur le compte ;
  • acheter maintenant du Reserve rights (RSR). 

S’inscrire sur Capital.com

Il apparait nécessaire de passer par une plateforme d’échange de crypto comme Capital.com pour acheter du Reserve rights (RSR). Il s’agit d’un coin à faible capitalisation boursière. Pour effectuer son inscription sur cet exchange, il faut se rendre sur son site officiel et cliquer sur l’option « négocier maintenant ».

Le site affichera une autre fenêtre dans laquelle il faudra renseigner un mail et un mot de passe. Nous recommandons de choisir un mot de passe suffisamment long pour empêcher de tierces personnes d’accéder au compte sans autorisation. Après cette étape, le trader recevra un mail dans lequel est contenu le lien de confirmation du compte.

Ceux qui trouvent cette procédure longue peuvent s’en passer en utilisant leur compte Google, Facebook ou Apple pour créer un portefeuille client chez Capital.com.

Trader le RSR sur Capital.com 73.81% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur.

Effectuer un dépôt de crédit sur son compte d’échange 

La simple création d’un portefeuille client ne suffit pas pour commencer à acheter du Reserve rights (RSR) sur Capital.com. Il faut y posséder de l’argent et donc effectuer un dépôt. Il est possible de créditer son compte en utilisant une carte bancaire ou le virement.

Mais avant, il faut obligatoirement confirmer son identité (nom, prénoms, date et lieu de naissance, adresse, etc.) sur la plateforme en remplissant le formulaire KYC. Pour afficher le questionnaire, l’utilisateur doit cliquer l’option « vérification de compte » dans l’angle supérieur droit de l’écran.

Procéder à l’achat du Reserve rights (RSR)

Une fois que le compte est créé et crédité, le trader peut désormais commencer à acheter le token Reserve rights (RSR). En utilisant la fonction « recherche », il affiche instantanément l’actif qui lui correspond.

La prochaine étape consistera à afficher le graphique des cours et à choisir l’horizon de temps (journalier, hebdomadaire, 4H, etc.), la taille du lot, le montant de pertes ainsi que le profit maximum.

C’est une évidence que le gain attire toujours des personnes mal intentionnées. En décidant d’intervenir sur un marché comme celui des cryptomonnaies, il faut faire attention dans la sélection du courtier par qui l’on passe pour exécuter ses ordres. Plus le broker est adapté au trading d’un marché et plus l’expérience est meilleure.

Par ailleurs, bien que les noms de Coinbase et Binance ressortent chaque fois que l’on recherche où acheter du Reserve rights (RSR) ou du Bitcoin (BTC), la plateforme d’échange Capital.com semble se placer relativement au-dessus. Cette position est-elle vraiment justifiée ?

Avis sur Capital.com pour la crypto

Le broker Capital.com est présent en Chypre — où son siège social est établi —, en Angleterre, en Biélorussie et au Gibraltar. Malgré son jeune âge, cette plateforme d’échange de token convainc déjà de nombreux traders, si bien que beaucoup la classent parmi les meilleurs courtiers pour trader les cryptomonnaies.

La fiabilité du courtier Capital.com

La fiabilité reste le premier critère sur lequel doit se baser la sélection d’un broker. Malgré ses nombreuses potentialités, le web regorge également de personnes mal intentionnées, à l’affut de la moindre inattention pour dépouiller d’autres personnes innocentes. Pour cela, il faut s’assurer que l’intermédiaire à qui l’on confie son argent est digne de confiance et qu’il nous garantira une totale transparence dans sa gestion.

Capial.com n’a eu aucun mal à nous convaincre de sa fiabilité. D’abord, ses licences FCA et CySEC lui donnent l’autorisation de proposer ses services et produits de courtage au niveau des pays dans lesquels il est installé. En plus, il possède des partenariats avec des organismes d’assurance qui lui permettent de proposer une garantie pour les fonds que ses clients déposent sur le site.

De plus, l’étendue de son autorisation lui permet de proposer ses services aux Français, quand bien même il ne possède pas de licence de l’Autorité de régulation des Marchés Financiers (AMF).

Par ailleurs, avec ce broker, il n’y a pas que l’argent qui est protégé. Les données personnelles de ses clients le sont également, grâce à son protocole TLS qui lui garantit par la même occasion sa conformité avec les normes de sécurité PCI. Conclusion : le broker Capital.com est fiable.

La qualité de l’expérience utilisateur du trader

Le marché de la crypto est caractérisé par une grande volatilité. Les prix peuvent basculer d’un instant à l’autre selon les événements économiques. Dans ce cas, il est important de choisir une plateforme ergonomique où acheter du Reserve rights (RSR). Plus la plateforme sera simple d’utilisation, moins le trader aura des difficultés à ouvrir ses positions. Il ne perdra donc pas de temps et pourra se positionner au meilleur moment.

Capital.com satisfait parfaitement ces exigences avec un excellent design thinking. Il n’est pas nécessaire de posséder des connaissances avancées en informatique pour prendre en main les fonctionnalités disponibles. Il existe même l’option de recherche pour retrouver facilement un coin ou token sans avoir à consulter toute la liste.

Nous avons compris à l’issue de nos tests que la plateforme est résolument tournée vers l’utilisateur. En effet, malgré la simplicité de l’interface, il est encore possible de la personnaliser pour la rendre encore plus adaptée à ses besoins. On peut par exemple masquer les marchés autres que celui des cryptos pour obtenir une vue synthétique des paires à trader.

Enfin, il est également possible d’acheter du Reserve rights (RSR) chez ce broker en utilisant l’application mobile.

Les comptes de trading disponibles

Le niveau d’un trader influence très souvent ses attentes vis-à-vis de l’exchange qu’il choisit pour acheter de la crypto. Plus son niveau est haut et plus ses attentes sont élevées. Capital.com en a conscience et a développé une gamme de comptes de trading adaptée à plusieurs types d’investisseurs.

Le compte démo permettra aux traders débutants d’appréhender le marché du coin et de gagner en expérience avant de se lancer en réel. Ce compte sert également aux traders plus expérimentés à tester leurs stratégies et plans de trading afin d’évaluer leur viabilité. Ce type de compte est alimenté en fonds virtuels. Donc, même en cas de pertes, l’argent de l’investisseur n’est pas touché.

Le reste de la gamme est composée de comptes réels, qui mettent en jeu de l’argent réel. Il s’agit du standard, Plus et Premier. Ils s’adressent aux traders qui détiennent déjà de l’expérience dans la négociation de jetons cryptographiques. Les dépôts minimums s’élèvent respectivement à 20 $, 3 000 $ et 10 000 $. Le courtier va même plus loin en proposant des comptes aux traders les plus aguerris et aux ETF.

Les frais et commissions sur capital.com

Le plus souvent, les transactions financières impliquent des frais et commissions. Chez les brokers, c’est pareil. Binance, Coinbase et de nombreux autres courtiers appliquent des frais sur les transactions que les traders effectuent sur leurs plateformes. C’est grâce à eux qu’ils arrivent à se rémunérer.

Capital.com, utilise uniquement les spreads comme rémunération. C’est ce qui lui permet d’appliquer 0 % de frais sur les transactions de solde — dépôts ou retraits — effectuées par l’investisseur. De plus, les commissions qu’ils prélèvent sont assez faibles pour offrir une excellente plus-value à l’investisseur.

Le service client

La qualité du service client constitue un critère non négligeable dans le choix d’un courtier. En effet, l’utilisation d’un outil technologique présente souvent des difficultés à son utilisateur. Il faut donc que celui-ci bénéficie d’une assistance de qualité pour qu’il puisse passer ses ordres très rapidement.

Capital.com convainc également à ce niveau puisque son service client est disponible tous les jours, pendant 16 h sur 24 et en plusieurs langues dont le français. Beaucoup félicitent ce département pour son dynamisme, sa réactivité et son efficacité.

En résumé, Capital.com présente comme avantages et inconvénients :

Avantages
  • Simplicité d’utilisation de la plateforme 
  • Fiabilité et garantie de fonds 
  • Protection des données personnelles 
  • Facilité à acheter du Reserve rights (RSR) 
  • Assistance rapide en cas de difficultés 
  • Spreads prélevés sur les positions très faibles 
  • Possibilité de trader avec l’application mobile 
  • Vaste liste de token à négocier sur la plateforme 
Inconvénients
  • Seuls les CFDs sont proposés pour trader les cryptomonnaies 
  • Difficultés à effectuer des analyses fondamentales plus élaborées.
Trader le RSR sur Capital.com 73.81% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur.

En considérant tous ces avantages et inconvénients, nous avons conclu que Capital.com constitue un excellent lieu où acheter du Reserve rights (RSR) et qu’il tient bien sa place dans le top des meilleurs brokers pour échanger des monnaies cryptographiques.

Définition : la crypto Reserve rights (RSR), c’est quoi ?

Ce token désigne un projet ambitieux de la Blockchain soutenu par plusieurs investisseurs puissants, notamment le co-fondateur du célèbre moyen de paiement PayPal. L’ambition des porteurs du projet est de créer une monnaie virtuelle qui constituera réellement une alternative concrète aux monnaies fiduciaires telles que l’EUR ou l’USD.

Le coin Reserve rights (RSR) cherche également à résoudre la problématique de la volatilité du marché cryptographique en proposant une monnaie basée sur le stablecoin. Il sera donc plus facilement utilisable dans les transactions transfrontalières sans que la valeur explose au fil du temps.

Le Reserve rights (RSR) veut fluidifier le commerce transfrontalier en mettant en place un système de paiement dans lequel les frais de transactions seront inexistants.

Pourquoi acheter du Reserve rights (RSR) ? Faut-il investir dans ce coin ? Avis

Le marché des cryptos représente certes un excellent lieu pour générer des bénéfices importants. Cependant, chaque décision à prendre et chaque ordre à exécuter doivent faire l’objet d’une réflexion approfondie. Il s’avère donc important de se poser la question de savoir pourquoi acheter du Reserve rights (RSR). Pour répondre à tout trader qui se pose cette question, nous avons jugé intéressant de réaliser un avis sur ce token en relevant les opportunités et les risques.

Opportunité

Le premier intérêt que présente le fait d’acheter ce coin réside dans l’équipe qui soutient le projet. Nous le soulignions précédemment, le projet est porté par de nombreux millionnaires avec une vision très développée de l’intelligence financière. Ils chercheront donc tous les moyens pour développer la crypto et la faire progresser. Ils ne devraient pas en principe rencontrer assez de problèmes. Les motivations qui soutiennent le plan apportent des solutions à des besoins réels.

En plus, l’implication du co-fondateur de PayPal dans le projet du Reserve rights (RSR) pourrait conduire à l’intégration de ce token sur la plateforme de paiement. Une situation qui boosterait la notoriété et la visibilité du coin en raison de la part de marché que possède PayPal dans l’univers des moyens de paiement en ligne.

De plus, le nombre de coins RSR actuellement en circulation équivaut à moins de 14 % du nombre maximum à déployer. Ce qui traduit une offre plus grande que la demande et implique donc des prix relativement bas. La bonne option serait donc d’acheter du Reserve rights (RSR) aussi longtemps que le nombre en circulation reste inférieur au maximum souhaité. En effet, dès que les coins se feront rares, la demande sera élevée : les prix grimperont.

En dehors de tout ceci, le projet est innovant puisqu’il prévoit soutenir le cours du RSR avec un autre stablecoin plutôt qu’une devise Fiat. Un atout qui intéresserait beaucoup les territoires en situation de conflits économiques cherchant des alternatives pour limiter, voire annuler, les effets des sanctions économiques et moins dépendre des monnaies d’autres pays.

Risques

Le premier risque que présente ce stablecoin est lié à la nature imprévisible du monde de la bourse. En effet, les prix dépendent de plusieurs facteurs : les politiques gouvernementales par rapport aux cryptos, la popularité du jeton, les soutiens, etc. Tout ceci entraine une instabilité et une imprévisibilité des prix qui peuvent tout aussi bien évoluer à la hausse que régresser.

De même, les prix peuvent effectuer des mouvements aléatoires avant de respecter nos prédictions. Il faut donc un capital important pour supporter les retracements ou tendances à court terme que pourrait observer ce token.

Autant le marché du Bitcoin et assimilé peut rendre riche en quelques positions, autant il peut vider le capital du trader d’un trait. C’est la raison pour laquelle il doit absolument supprimer toute émotion dans ses analyses. Il ne faut pas acheter parce que tout le monde a acheté. Sur un même mouvement, plusieurs opportunités d’achat peuvent se présenter. Une position prise au mauvais moment réduit son efficacité et la viabilité des gains.

Avant d’acheter du Reserve rights (RSR) ou tout autre type de crypto, il faut toujours mettre un capital qu’on est prêt à perdre.

Trader le RSR sur Capital.com 73.81% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur.

Acheter la crypto Reserve rights (RSR) via PayPal, carte bancaire et virement 

Bien que la carte bancaire et le virement restent les méthodes les plus utilisées pour acquérir des token, il est également possible d’acheter du Reserve rights (RSR) via PayPal.Pour acheter du RSR via PayPal, le trader doit obtenir l’accord de PayPal et s’assurer que le broker qu’il souhaite utiliser accepte cette méthode de dépôt.

Pour acheter du RSR par carte bancaire ou virement, le trader vérifie juste que ce type de dépôt est permis chez ce broker. Rappelons que le temps, la procédure, les exigences et les frais dépendront du mode de paiement choisi et du courtier. Il faudra donc sélectionner les options qui offrent les meilleures conditions pour acheter du Reserve rights (RSR) sans frais.

Acheter Reserve rights (RSR) anonymement 

La mise en place du protocole KYC rend de plus en plus difficile la possibilité d’acheter du Reserve rights (RSR) anonymement. Le KYC (Know Your Customer) impose aux structures qui y sont soumises de récolter des informations sur l’identité du client. Cette vérification vise à lutter contre le blanchiment de capitaux et les différents trafics illicites.

Cependant, un trader qui veut quand même acheter du Reserve rights (RSR) ou une autre crypto (comme le Bitcoin BTC) anonymement peut s’orienter vers les plateformes d’échanges décentralisées ou vers le commerce en P2P.

Rappelons quand même que ces méthodes comportent des risques puisque rien ne garantit que ces plateformes ou le particulier qui vend ses les token sont dignes de confiance.


Conclusion

Le reserve rights (RSR) constitue l’une des nombreuses paires de crypto qu’il est possible de se procurer à part le Bitcoin (BTC). Malgré sa faible capitalisation boursière, il présente un grand potentiel qui laisse entrevoir un grand succès dans les prochaines années. Il est soutenu par plusieurs acteurs influents du domaine de la crypto (Coinbase, le CEO de Y Combinator, etc.), ce qui contribue à augmenter sa notoriété.

Le cours de ce token monte progressivement avec de grands volumes d’échanges chaque jour. Acheter du Reserve rights (RSR) représente donc une excellente stratégie d’investissement. Une personne qui se demande où acheter du Reserve rights (RSR) sans frais peut s’orienter vers le broker Capital.com. Les frais de transactions sont inexistants et les spreads très faibles — ce qui permet au trader de réaliser une excellente plus-value.

Par contre, pour acheter du RSR anonymement, il faut éviter des brokers soumis au protocole KYC comme Binance, Coinbase et Capital.com pour se tourner vers l’échange en P2P ou sur plateformes décentralisées.

Par ailleurs, il est possible d’acheter du Reserve rights (RSR) par PayPal, carte ou virement bancaire, selon le mode de paiement choisi par l’investisseur.

73.81% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur.
Partager
Cet article vous a été utile ?
vos questions

FAQ Achat Reserve rights (RSR)

Le reserve rights (RSR) est un projet très ambitieux, et soutenu par des acteurs à forte réputation et possédant la capacité d’influencer le marché. De plus, le nombre de ce jeton actuellement disponible en circulation est moins de 14 % que le nombre maximum voulu : l’offre est plus grande que la demande et les prix restent donc très abordables.
En outre, le cours du RSR monte et enregistre de belles performances, ce qui témoigne l’intérêt des investisseurs pour cette monnaie. Ceux qui se posent la question de savoir pourquoi acheter du Reserve rights (RSR) peuvent dissiper leurs craintes. Il s’agit d’un investissement qui peut rapporter sur le long terme.

Pour acheter du reserve rights (RSR), il faut :
rechercher un courtier qui propose l’échange de ce token et s’y inscrire ;
effectuer un crédit sur son portefeuille boursier selon la méthode la plus pratique ;
acheter maintenant du Reserve rights (RSR).
Pour garantir une expérience de trading optimale, tout investisseur doit choisir un exchange fiable et reconnu comme Capital.com. Une fois le broker choisi, il faut effectuer un dépôt d’argent. Selon le mode choisi, il est possible d’acheter du Reserve rights (RSR) par PayPal, carte bancaire ou virement.
En outre, malgré la présence du protocole KYC, il est toujours possible d’acheter du Reserve rights (RSR) anonymement. Pour y arriver, il faut se rendre sur les plateformes d’échange décentralisées ou effectuer ses transactions en P2P.

Oui, il est très facile d’acheter du Reserve rights (RSR). Il suffit de trouver un broker comme Capital.com et d’y ouvrir un compte. La prochaine étape consistera à effectuer un dépôt afin de commencer à passer ses ordres. Si le broker est bien choisi, il est encore possible d’acheter des Reserve rights (RSR) sans frais.

Le blog
Vous pourriez aussi aimer