Article écrit par Sébastien Mareuil
11 Avr 2022 @ 12:46
Partager

L’autorité des marchés financiers est l’organisme public en charge de la supervision du fonctionnement des marchés financiers, de la protection et de l’information des investisseurs. Les options binaires, les CFD et le forex sont des produits relativement récents, apparus il y a quelques années et connaissant un intérêt grandissant des particuliers, elle a récemment accentué sa surveillance dans ce domaine.

Une mission de contrôle de tous les acteurs des marchés financiers

Erreur 404 argent non trouve AMF en video

La principale mission de l’AMF est donc de contrôler et éventuellement de sanctionner les acteurs des marchés financiers, en premier lieu ceux ne disposant pas d’une autorisation d’exercer en France :

L’AMF dispose de différents moyens pour détecter les sites opérant sans autorisation : veille des publicités, contrôles des sociétés, plaintes et/ou signalements des particuliers via la plateforme Epargne Info Service.
Concrètement, les actions mises en place pour freiner et lutter contre ce phénomène consistent à détecter les sites non autorisés, publier et mettre à jour une liste sur le site de l’AMF et diffuser des alertes et mises en garde contre les offres de placement de ce type. Ces alertes sont largement reprises par la presse qui publie régulièrement des articles prévenant des dangers de ces sites non autorisés. L’AMF travaille en coordination avec les autres autorités compétentes telles que l’autorité de régulation professionnelle de la publicité et les autorités judiciaires.

Voici ce qu’indique l’AMF au regard des courtiers forex en général (CFD, Options binaires et Forex) :

De nombreuses publicités sur internet promettent à ceux qui misent sur le Forex des gains rapides et importants.
Très attractives, ces publicités en ligne font croire que vous pouvez devenir « trader » en quelques jours, compléter vos revenus, voire même arrêter de travailler. Mais comme au casino, la martingale n’existe pas…
L’autorité des marchés financiers cible en particulier des sites qui ne respectent pas la réglementation et ne sont pas autorisés à opérer ou à démarcher auprès des clients français :
L’AMF vous recommande de vérifier systématiquement si le site qui vous propose d’investir sur le Forex figure bien sur la liste des prestataires autorisés à fournir des services d’investissement en France : consulter pour cela le site internet regafi.fr.

Si l’intermédiaire concerné ne figure pas sur cette liste, ne répondez pas à ses sollicitations. Vous prendriez le risque de choisir un prestataire qui ne respecte pas les règles élémentaires de protection et de bonne information des investisseurs. Il vous sera également difficile de porter réclamation contre ce prestataire, d’autant plus qu’il peut s’agir dans certains cas d’une véritable escroquerie. Nous vous conseillons de choisir des valeurs sur comme Option WebInteractive Option et 24option cinq courtiers d’options binaires régulé CySEC et AMF légaux qui ont pour la plupart des bureaux sur Paris et dont 100% des retraits sont traités sous moins de 48h.
Le site de l’autorité des marchés financiers précise également la différence entre les sites agréés et non-agréés :

Un site agréé est un site autorisé à proposer des services ou produits financiers aux particuliers en France. L’autorité de contrôle vérifie que la société s’est organisée pour être en mesure de fournir une sécurité et une qualité minimales aux services qu’elle propose à sa clientèle.
Un site non agréé est le site d’une société qui ne bénéficie pas de l’autorisation de proposer des services financiers en France. Cette entité ne figure pas dans le fichier officiel tenu par les autorités https://regafi.fr). Derrière une société non autorisée se cache souvent une escroquerie : votre argent n’est pas investi sur le Forex et vous ne pourrez pas le récupérer.

Elle publie également une liste noire de sites démarchant des clients français illégalement, elle met régulièrement à jour cette liste noire qui n’est toutefois pas exhaustive.

Une médiation éventuelle en cas de problèmes

Depot et retrait broker AMFLe deuxième volet de la politique de l’AMF est celui de la médiation, celle-ci consiste à faire le lien entre les particuliers et les courtiers lorsque les canaux de discussion habituels sont rompus suite à un conflit. Tout le monde peut saisir le médiateur de l’AMF par e-mail ou par courrier papier. Encore une fois, le régulateur précise :

Sachez toutefois que qu’un dédommagement sera très difficile, voire impossible. Les sites d’arnaque au Forex étant principalement basés à l’étranger, il est très compliqué de poursuivre les responsables, quand ceux-ci sont identifiés, en justice.

Cependant, dans certains cas (peu nombreux par rapport à l’ensemble des dossiers Forex reçus), lorsque la société est agréée et accepte d’entrer en médiation, il est possible de trouver une solution au litige en saisissant le Médiateur de l’AMF (par courrier adressé au Médiateur de l’AMF ou en remplissant le formulaire de demande de médiation disponible sur le site de l’AMF).
L’AMF est donc un acteur clef du microcosme financier, il est indispensable de vérifier que les courtiers que vous utilisez sont correctement enregistrés afin de bénéficier de son soutien en cas de litige. C’est également un gage supplémentaire de fiabilité à recouper avec les avis de clients authentiques.

Partager
Cet article vous a été utile ?