Article écrit par Sébastien Mareuil
30 Mar 2022 @ 9:35
Partager

Développée par Ralph Nelson Elliott vers la fin des années 30, la théorie des vagues d’Elliott constitue l’une des bases de l’apprentissage forex. Plusieurs méthodes exploitent cette théorie, permettant alors d’étudier le marché et de mieux anticiper les mouvements financiers. La technique Ichimoku Kinko Hyo utilise notamment la théorie des vagues dans la structuration et l’interprétation des graphiques. Explications :

Principe de base de la théorie des vagues

La théorie des vagues d’Elliott est la théorie qui démontre que les marchés connaissent des cycles, qui suivent, à leur tour, des vagues. Selon elle, les mouvements des marchés financiers évoluent par des séries de vagues successives, tant sur le très court que sur le long terme. En ce sens, l’évolution des prix ne se fait pas de façon désordonnée, mais suit une certaine harmonie, qu’il est alors plus facile d’observer et d’anticiper.

Les règles de cette théorie sont inspirées de la théorie de Dow et sont régies par les nombres de Fibonacci. D’une manière générale, les vagues sont décomposées en sous-vagues, qui permettent de déterminer la tendance haussière ou baissière d’un cycle, puis des marchés.

Chaque vague présente sa propre personnalité et des règles régissent son comportement. Mais d’une manière générale, on distingue les vagues d’impulsion et les vagues de correction. Une vague d’impulsion est celle qui suit la tendance principale du mouvement, tandis que la direction d’une vague correctrice va à l’inverse de cette tendance.

Chaque vague est, dans tous les cas, composée de sous-vagues, dont les règles qui les régissent permettent de valider ou non un mouvement. Elles sont numérotées et, selon le rang où elle se trouve, une vague peut avoir la possibilité ou non d’aller au-dessous d’une autre vague. De descendre ou non plus bas qu’un sommet, ou d’être la vague la plus courte.

Si l’une des règles n’est pas respectée, il faudrait alors se pencher vers une autre formation et faire un nouveau comptage. En guise de repère, Elliott a modélisé un « cycle élémentaire » composé de 8 vagues principales : 5 vagues d’impulsion et 3 vagues de correction.

La décomposition reste toutefois infinie et l’ensemble forme un « cycle complet ».

etoro logo
eToro
Découvrir
68% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Investissez dans les actions ou les crypto grâce à eToro. Plus de 40 crypto et 2500 actions sont disponibles.

Bénéficiez de la politique Zéro Commission sur les actions.

Copiez les meilleurs traders de eToro grâce à la plateforme de copy trading. Ou investissez avec une vision long-terme.

Ouvrir un compte sur eToro
68% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

L’utilisation de la théorie des vagues en Ichimoku

Pour compléter sa méthode d’analyse Ichimoku, Goichi Hosoda s’est inspiré de la théorie des vagues d’Elliott. Son objectif était de développer un outil permettant de modéliser les mouvements, en étudiant les structures impulsionnelles et correctives des marchés.

Ainsi, dans une tendance, le mouvement principal peut se décomposer en 3 vagues principales : les vagues I, V et N, dont chacune peut être baissière ou haussière.

ichimoku vague IVN

La vague I est une vague d’impulsion composée d’un segment. La vague V comprend deux segments, dont une vague d’impulsion (vague I), ainsi qu’une vague de correction. La vague N, quant à elle, comprend trois segments, dont une vague V (une vague d’impulsion et une vague de correction), ainsi qu’une vague d’impulsion secondaire.

Comme c’est le cas pour la théorie des vagues d’Elliott, ce principe de décomposition reste valide, sur le court terme comme sur le très long terme. Il est, par ailleurs, possible d’utiliser une vague de manière indépendante, notamment pour déceler des mouvements complexes. Dans ce cas, il faut seulement que les vagues aient des durées identiques dans le mouvement.

A titre d’exemple, un mouvement de 60 jours peut être divisé par trois et modélisé par les vagues I, V et N de manière indépendante. Les 20 premiers jours par une vague I ; les 20 jours intermédiaires pour une vague N et les 20 derniers jours par une vague V. Il faut noter néanmoins qu’en pratique, les marchés actuels sont beaucoup plus durs à décomposer en des mouvements de même durée.

Les vagues secondaires P et Y propres à l’Ichimoku

En dehors de ces trois vagues principales, Goichi Hosoda a, par ailleurs, ajouté les vagues secondaires P et Y. La vague P comprend une vague d’impulsion et une vague de consolidation de 5 éléments, en forme de triangle rétréci. La composition de la vague Y est également la même que celle de la vague P, à l’exception de sa phase de consolidation qui prend la forme d’un biseau d’élargissement.

fanion chartiste
La vague P correspond à la figure chartiste Fanion

C’est la combinaison des vagues qui permet alors de structurer les mouvements et de réaliser des analyses techniques approfondies. La méthode d’analyse Ichimoku devient encore plus précise avec la théorie des vagues d’Elliot.

Découvrir l’offre eToro 68% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Partager
Cet article vous a été utile ?